Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI vs DET

    Les Hawks battent les Wings en prolongation pour remporter le match no 7

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Hawks battent les Wings en prolongation pour remporter le match no 7

    CHICAGO – Les Blackhawks de Chicago n’avaient pas fait face à beaucoup d’adversité cette saison pendant leur parcours incroyable. Mais lorsque ce fut le cas, ils ont prouvé qu’ils étaient capables de relever le défi.

    Après que les Blackhawks eurent connu beaucoup de succès contre les équipes de l’Ouest en saison régulière – en route vers la conquête du trophée du Président, l’entraîneur de Chicago Joel Quenneville a senti que son équipe avait besoin d’atteindre un autre niveau, après avoir disposé du Wild du Minnesota – qui a terminé huitième dans l’Ouest – en cinq matchs lors de la première ronde des séries éliminatoires 2013.

    Les Red Wings de Detroit (septièmes dans l’Ouest) se sont avérés être des adversaires beaucoup plus coriaces et ont poussé les Blackhawks au bord du précipice en gagnant trois des quatre premières rencontres de leur série demi-finale. Mais Chicago a confirmé sa domination mercredi en défaisant Detroit 2-1 en prolongation lors de la septième et ultime rencontre pour devenir la 25e équipe de l’histoire de la LNH à compléter une remontée après avoir tiré de l’arrière 3-1.

    « Il faut revenir à après le match no 4. Leur approche et la confiance qu’il y avait dans ce vestiaire, a déclaré Quenneville. C’était une très bonne saison et on devait trouver un moyen [de continuer en séries]. Je crois que de gagner ici le match no 5 nous a rendus excités à nouveau et ramené le momentum. Les deux dernières rencontres ont été de bonnes batailles et de très bons matchs de hockey. On a trouvé un moyen de l’emporter dans cette grosse troisième période l’autre soir et on a trouvé un moyen de gagner ce soir aussi.

    « On est satisfaits de notre parcours, mais il faut donner du crédit à Detroit. C’était une série difficile, une superbe série. On s’est retrouvé dans les câbles pendant un bon bout de temps dans cette série, alors on est vraiment excités par où on en est aujourd’hui. »

    Les Blackhawks feront maintenant face aux Kings de Los Angeles et champions en titre de la Coupe Stanley en finale de l’Ouest. Le match no 1 sera présenté au United Center samedi (17 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN). Le gagnant affrontera ensuite les champions de l’Est – les Bruins de Boston ou les Penguins de Pittsburgh – en grande finale. C’est la première fois depuis 1945 et seulement la deuxième fois de l’histoire que le carré d’as de la LNH met en vedette les quatre plus récents vainqueurs de la Coupe Stanley.

    Brent Seabrook a inscrit son premier but des séries 2013 à 3:35 de la prolongation après que les Blackhawks eurent contenu une poussée offensive dangereuse des Red Wings au troisième tiers, et qu’ils eurent fait fi des distractions entourant un but controversé refusé en fin de temps réglementaire.

    Seabrook, qui avait vu son temps de glace être réduit plus tôt dans cette série, a été l’un des meilleurs joueurs des Blackhawks au cours des trois derniers matchs, alors que Chicago comblait un déficit de deux matchs en l’emportant 4-1 à domicile lors du match no 5, et 4-3 au Joe Louis Arena lors du match no 6.

    Après qu’une bonne mise en échec de Dave Bolland eut libéré la rondelle, Seabrook a effectué un lancer qui a semblé dévier sur le défenseur des Red Wings Niklas Kronwall avant de battre Howard, dont la vue était voilée, pour que Chicago complète la première remontée de son histoire après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans une série.

    « Je n’ai pas réalisé à quel point le défenseur était loin. Je n’ai pas réalisé à quel point j’avais de l’espace, a mentionné Seabrook. Je connais Kronwall, c’est un excellent défenseur. Il a essayé de bloquer le lancer. Je voulais simplement que la rondelle le traverse et atteigne le filet pour que je puisse retourner au banc pour un changement. Heureusement, la rondelle a pénétré dans le filet. »

    Le but de Seabrook a également évité beaucoup de controverse après que le but – qui aurait été le gagnant – du défenseur des Hawks Niklas Hjalmarsson avec 1:49 à faire en temps réglementaire eut été refusé, quand l’arbitre Stephen Walkom a appelé deux pénalités de robustesse simultanées aux dépens de Kyle Quincey de Detroit et Brandon Saad de Chicago.

    Patrick Sharp avait donné les devants aux Blackhawks à 68 secondes de la deuxième période, et Henrik Zetterberg avait créé l’égalité 1-1 alors qu’il n’y avait que 26 secondes d’écoulées au troisième tiers.

    Chicago dominait la possession de la rondelle lors de la première minute du deuxième vingt, et quand Detroit a sorti le disque de son territoire, les défenseurs Kronwall et Jonathan Ericsson ont tous les deux retraité au banc pour un changement après avoir été sur la glace depuis le début de la période.

    Hjalmarsson a profité de l’ouverture créée pour passer de sa propre ligne bleue à Michal Handzus et orchestrer une descente à 3-contre-1. La rondelle est allée à Sharp, qui l’a remise à Handzus, puis à Marian Hossa et finalement de retour à Sharp pour un tir d’un angle difficile qui a déjoué Howard.

    Il s’agissait d’un septième but pour Sharp depuis le début des séries, ce qui le place à égalité avec Sidney Crosby et Pascal Dupuis des Penguins au sommet de la ligue. Sharp avait inscrit cinq filets en première ronde et en avait ajouté un autre dans un filet désert lors du match no 1 de cette série, mais n’avait pas touché la cible à ses cinq dernières rencontres.

    « Ils y sont allés pour le changement de trio, j’ai senti que j’aurais peut-être une chance de m’échapper », a expliqué Sharp au réseau NHL Network. « Évidemment ça ne s’est pas produit, mais quelques belles passes et j’avais un filet ouvert. C’était un gros but pour nous. »

    Sur le but égalisateur de Zetterberg, Johnny Oduya des Hawks avait sorti le disque de son territoire, mais Daniel Cleary l’a récupéré près de la ligne bleue et l’a donné à Gustav Nyquist. Detroit a ainsi bénéficié d’un 2-contre-1, et Nyquist a déjoué un Seabrook qui s’était étendu de tout son long pour rejoindre Zetterberg, qui a facilement poussé la rondelle derrière Corey Crawford.

    Lors des sept plus gros matchs des Red Wings cette saison – les quatre derniers en saison régulière (tous des gains pour s’assurer d’une place en séries lors de la toute dernière journée), deux matchs où ils ont fait face à l’élimination en première ronde contre les Ducks d’Anaheim et celui-ci – Zetterberg a marqué six buts et amassé 16 points.

    Les Blackhawks croyaient avoir pris les devants lorsque Hjalmarsson avait effectué un tir vif à partir du cercle gauche qui avait déjoué Howard, et la foule présente au United Center avait déjà commencé à célébrer, mais Walkom a indiqué que le but n’était pas bon alors qu’il se trouvait près des deux bancs. Quincey et Saad étaient impliqués dans une escarmouche à côté des banc près du centre de la glace, et Walkom a sifflé l’arrêt du jeu pour les envoyer tous les deux au cachot quelques instants avant que Hjalmarsson ne trouve le fond du filet.

    Les Red Wings ont perdu les services de leur joueur de centre no 2 tôt en première période quand Valtteri Filppula a quitté la rencontre en raison d’une blessure au bas du corps, et qu’il n’a pas été en mesure de revenir par la suite. Filppula, qui avait récolté six points en cinq matchs no 7 en carrière (incluant deux contre les Ducks en première ronde), n’a disputé que 1:28 en deux présences. Il est entré en collision avec Viktor Stalberg des Blackhawks alors qu’il quittait la glace à la suite de sa deuxième présence, mais la reprise a démontré que Stalberg a donné un coup de pied à Filppula.

    Howard a effectué 35 arrêts dans la défaite, incluant plusieurs spectaculaires au cours des 40 premières minutes, alors que Chicago dictait principalement l’allure de la rencontre. Son opposant

    Crawford a quant à lui dû réaliser plusieurs arrêts importants après que Zetterberg eut créé l’égalité et il a terminé la rencontre avec 27 arrêts.

    C’était la dernière fois que ces deux équipes s’affrontaient en tant que rivaux de l’Ouest, alors que les Red Wings feront le saut dans l’Est la saison prochaine.

    Maintenant, les Blackhawks sont à mi-chemin de soulever une deuxième Coupe Stanley en quatre ans. Les Kings et leur extraordinaire gardien Jonathan Quick constitueront un défi intéressant. Mais pour les Hawks, cette série contre Detroit était déjà un énorme test, et malgré la frousse qu’ils ont eue vers la fin, ils ont tout de même passé le test.

    « On a définitivement appris beaucoup de choses au cours de cette ronde, a ajouté Seabrook. Detroit a connu une excellente série. On a vraiment eu besoin de trouver notre identité après le quatrième match quand on tirait de l’arrière 3-1. Les gars ont bien répondu. On a vraiment bien joué lors du match no 5, et on a vraiment bien joué lors du match no 6. Je crois qu’on a très bien fait ce soir aussi. Les Red Wings nous ont donné tout ce qu’ils avaient. Mais c’était vraiment bien de sortir gagnants de ce duel. »

     

    La LNH sur Facebook