Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs DET

    La défaite dans le 7e match face aux Hawks a fait mal aux Red Wings

    La Presse Canadienne

    Partagez avec vos amis


    La défaite dans le 7e match face aux Hawks a fait mal aux Red Wings

    DETROIT - Les Red Wings de Detroit ont connu toute une fin de saison afin de prolonger à 22 leur séquence de participation en séries, la plus longue du sport professionnel nord-américain. Ils se sont même retrouvés à une seule victoire d'atteindre le carré d'as.

    Mais les Wings n'ont pas été en mesure de porter le coup de grâce aux Blackhawks de Chicago après avoir pris les commandes de leur série 3-1. Ils ont perdu les trois matchs suivants, dont le septième par la marque de 2-1 en prolongation, mercredi.

    «Ça fait mal, a admis le directeur général des Red Wings, Ken Holland, jeudi. Tout le monde au sein de notre organisation est déçu, car nous avions une belle occasion d'atteindre la finale d'Association. Mais il faut donner crédit aux Hawks, parce qu'ils ont fait le travail et pas nous.»

    Holland dit avoir des sentiments partagés à propos de la dernière campagne. Il est déçu que les Wings n'aient pas pu gagner un match de plus, peut-être dans le match no 6, quand l'équipe disposait d'une avance d'un but en troisième à domicile. Mais il est encouragé de la façon dont ses vétérans ont pris les choses en mains et de la façon dont ses joueurs moins expérimentés se sont développés au cours de cette saison de reconstruction.

    «On a plusieurs éléments en place, assez pour battre les Ducks d'Anaheim, classé deuxièmes, et prendre une avance de 3-1 contre la meilleure équipe du circuit, a-t-il analysé. Il y a plusieurs points positifs, mais nous voulons plus que d'atteindre le septième match du deuxième tour.»

    En fait, les Wings souhaitent atteindre le troisième tour pour la première fois depuis 2009 — alors qu'ils n'étaient qu'à une victoire d'une deuxième coupe consécutive — dès la saison prochaine. Pour ce faire, ils aimeraient s'entendre avec Damien Brunner, Valtteri Filppula, Daniel Cleary et Drew Miller avant qu'ils ne puissent profiter de l'autonomie complète cet été.

    «Des clubs se sont enquéris de leur disponibilité à la date limite des transactions, mais nous avons décidé de les garder et de voir jusqu'où nous pourrions aller, a indiqué Holland. Maintenant, on aimerait qu'ils signent un nouveau contrat, si leurs exigences concordent avec nos finances.»

    Aussi tôt que le 5 juillet, il aimerait également pouvoir faire signer un nouveau pacte à Pavel Datsyuk, afin que la prochaine saison ne soit pas la dernière de son contrat.

    «On va parler à l'agent de 'Pav' bientôt, parce qu'on aimerait prolonger notre entente. Mais on verra, car on vit dans un monde où il y a un plafond salarial.»

    Ça ne coûtera pas aussi cher de ramener les joueurs autonomes avec compensation Gustav Nyquist, Joakim Andersson, Brendan Smith et Jakub Kindl.

    «On veut les revoir, sans aucun doute.»

    Un an après avoir fait des offres — refusées — à Ryan Suter et Zach Parisé, Holland ne croit pas qu'il fera beaucoup d'emplettes sur le marché des joueurs autonomes cet été.

    «Il n'y a pas de solution rapide, pas même l'autonomie, a-t-il dit. C'est un outil pour peaufiner votre formation. Mais nous allons regarder le marché des transactions et étudier les joueurs dont le contrat viendra à échéance.»

     

    La LNH sur Facebook