Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

LAK vs SJS

    Les Kings contiennent les Sharks et passent en finale de l’Ouest

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Kings contiennent les Sharks et passent en finale de l’Ouest

    LOS ANGELES – Avant que la rondelle ne soit mise en jeu pour le match no 7 de leur série demi-finale dans l’Ouest mardi soir, les Kings de Los Angeles se sont remémorés les séries 2012. Leur équipe technique a ramené la vidéo d’avant-match et la chanson du groupe My Chemical Romance, qui avait été la bande sonore de leur conquête de la Coupe Stanley la saison dernière.

    Justin Williams a redonné vie à ses séries éliminatoires avec deux buts en deuxième période et Jonathan Quick a livré une autre performance digne d’un trophée Conn Smythe pour mener les Kings vers un gain de 2-1 face aux Sharks de San Jose lors du match no 7.

    « On est content de passer au tour suivant, a déclaré Quick. D’obtenir quatre victoires contre eux, c’était tout un défi et c’était très difficile. Je suis fier des gars dans ce vestiaire d’avoir réussi à y arriver, mais en même temps, on n’a que la moitié du chemin de faite. »

    Les champions en titre de la Coupe Stanley atteignent donc la finale de l’Ouest, où ils affronteront les Blackhawks de Chicago ou les Red Wings de Detroit, eux qui disputeront la septième et ultime rencontre de leur série mercredi (20 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN). Les Kings connaissent une séquence record de 14 victoires à domicile grâce à leur premier gain en situation de match no 7 depuis le fameux tour du chapeau de Wayne Gretzky en finale d’association en 1993. Ils amorceront leur série à Chicago si les Blackhawks complètent leur remontée après avoir tiré de l’arrière 3-1 contre les Red Wings, ou à Los Angeles si Detroit l’emporte.

    « Priez pour qu’il y ait trois prolongations », a mentionné l’entraîneur des Kings Darryl Sutter en rigolant à la fin de sa conférence de presse.

    Williams, qui n’avait rien fait qui vaille à l’attaque en séries cette année – comme la plupart des joueurs des Kings –, a brisé la glace avec son premier but depuis le match no 4 de leur série quarts de finale. Il s’est montré à la hauteur et a maintenant cinq buts en quatre matchs no 7 en carrière – tous des victoires.

    « Parfois la rondelle te trouve, tout simplement, a indiqué Williams. J’ai inscrit deux buts, mais je sens que j’aurais pu en marquer trois ou quatre ce soir. J’ai obtenu plusieurs occasions de marquer en deuxième période et parfois tu trouves les ouvertures et les rondelles font des bonds favorables. Si ça n’avait pas été moi, je vous garantis que ç’aurait été quelqu’un d’autre ce soir. »

    Quick a continué d’aussi bien faire qu’au printemps dernier. Il a donné le ton avec un arrêt de la mitaine aux dépens du lancer du revers de Logan Couture en début de deuxième tiers, et a sorti le bras gauche pour stopper Joe Pavelski en fin de troisième alors que Los Angeles protégeait une avance de 2-1.

    « Je dois marquer là-dessus », a évoqué Logan Couture à propos de sa chance. « On compte sur moi pour marquer des buts. Si j’ai une opportunité comme celle-là, je dois marquer.

    « J’ai le coeur brisé. Ce n’est pas évident. L’année a été longue. On a travaillé fort pour arriver où on est. On a effectué des changements et on a connu une bonne première ronde et on a poussé, je crois, la meilleure équipe de la ligue à sept matchs, et on l’a presque battue dans son amphithéâtre. C’est dur à prendre. »

    Dan Boyle a touché la cible pour San Jose grâce à un lancer frappé à 5:26 du troisième vingt, mais Quick n’a plus accordé de but par après – terminant avec un trio d’arrêts au cours des 90 dernières secondes du match quand le gardien des Sharks Antti Niemi avait retraité au banc au profit d’un sixième attaquant. Quick a réalisé 13 de ses 25 arrêts en troisième période.

    Quick présente un pourcentage d’efficacité de ,948 depuis le début des séries, encore mieux que ces peformances de l’an dernier au printemps (,946). Une avance de 2-0 avec Quick devant le filet dans un match no 7?

    Les sept matchs ont été remportés par l’équipe qui a marqué en premier, et Williams a ouvert le pointage à 4:11 du deuxième tiers pendant un jeu de puissance sur le premier tir au but des Kings en près de 19 minutes. Le lancer de Slava Voynov a raté à la gauche, mais la rondelle a rebondi sur la rampe à l’arrière du filet et Niemi n’a pas été en mesure de fermer l’ouverture près de son poteau.

    Williams était seul pour librement tenter de pousser la rondelle dans le fond du filet, et a finalement réussi à envoyer le disque par-dessus la jambière droite de Niemi et dans le but, alors que Marc-Édouard Vlasic et Justin Braun sont arrivés trop tard.

    Williams a ensuite complété un jeu à 7:08 quand Anze Kopitar lui a fait une passe qu’il a eu le temps d’arrêter la rondelle, avant de tirer et déjouer Niemi.

    San Jose s’est effondré avec une paire de mauvaises pénalités en zone offensive au deuxième tiers. Brent Burns a causé de l’obstruction sur Robyn Regehr pour mettre la table pour le premier but de Williams, et Bracken Kearns a fait trébucher Jake Muzzin.

    Les deux équipes ont connu un bon départ mardi. Il y a eu quatre mises en jeu au cours des quelque huit premières minutes de la rencontre et peu d’occasions de marquer. San Jose a dominé Los Angeles 5-3 au chapitre des lancers lors des 20 premières minutes – le plus bas total de tirs par deux équipes en séries cette année.

    Tyler Toffoli, qui avait été laissé de côté lors du match no 6, a réintégré la formation des Kings aux dépens de Jordan Nolan.

    San Jose aurait vraiment eu besoin de son capitaine Joe Thornton, mais il a terminé la rencontre avec aucun tir au but.

    « C’est difficile, a-t-il dit. Ils forment une très bonne équipe. On croyait qu’on aurait pu venir ici et voler le match. On a donné tout ce qu’on avait et c’est tout ce que tu peux demander d’une équipe. On devait tout donner en troisième et je pense qu’on l’a fait. Mais Jonathan Quick est tout simplement un gardien fantastique. C’est décevant en ce moment. On essayait seulement d’avoir du plaisir. C’est décevant que ça finisse ainsi parce qu’on avait vraiment beaucoup de plaisir. C’est difficile de finir ça comme ça. »

     

    La LNH sur Facebook