Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Murray et MacLean satisfaits de la direction que prennent les Sénateurs

mardi 2013-05-28 / 19:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Erin Nicks - Correspondante LNH.com

Partagez avec vos amis


Murray et MacLean satisfaits de la direction que prennent les Sénateurs

OTTAWA – Les Sénateurs d’Ottawa sont sur la bonne voie, foi de Paul MacLean et Bryan Murray.

L’entraîneur et le directeur général ont rencontré les médias mardi pour faire le point sur la saison de leur équipe, qui a réussi à atteindre la deuxième ronde des séries pour la première fois depuis 2007 en dépit de l’absence prolongée de ses meilleurs joueurs, Erik Karlsson (talon d’Achille), Jason Spezza (dos), Milan Michalek (genou) et le gardien Craig Anderson (cheville).

Même après l’élimination en cinq matchs aux mains des Penguins de Pittsburgh, MacLean et Murray se sont tous deux montrés enthousiastes compte tenu des progrès enregistrés en si peu de temps.

« Nous sommes tout à fait satisfaits d’où nous sommes rendus et nous avons hâte à la prochaine saison et au camp d’entraînement, a déclaré MacLean. Nous avons appris beaucoup au sujet de nos joueurs cette saison. Notre croissance a été extraordinaire, non seulement ici à Ottawa, mais aussi à Binghamton dans notre filiale. Nous aurons des décisions à prendre au camp d’entraînement, ce qui est bon signe. »

Pour Murray, qui aura son gros mot à dire, la saison prochaine ne se limitera pas à être compétitif. Il voudra voir l’évolution de son équipe dans une ligue avec de nouvelles divisions et il croit que celle-ci est prête à passer à la prochaine étape.

« Je crois que nous serons de sérieux aspirants, a dit le directeur général. Nous réalisons qu’avec les changements et Detroit qui s’en vient dans notre division, la tâche sera encore un peu plus difficile et que nous devrons être encore meilleurs. Mais nous croyons être rendus à une étape où nous pouvons être vraiment compétitifs. »

Conscient que son équipe a terminé au 27e rang sur 30 pour le nombre de buts marqués, Murray avoue être à la recherche d’attaquants, idéalement un ailier pour appuyer Spezza, son meilleur joueur de centre.

« C’est évident que nous devons marquer plus de buts, convient-il. Il nous faut trouver une façon de créer un peu plus d’attaque. Ca peut vouloir dire trouver un joueur. Mais il faudra aussi que nos jeunes joueurs qui ont prouvé qu’ils peuvent jouer dans cette ligue en fassent un peu plus. »

Grâce au repêchage et à de bons échanges, Murray est parvenu à réunir un bon noyau de jeunes joueurs qui devraient s’imposer au cours des prochaines années. Mais il n’écarte pas la possibilité de se départir de jeunes talents s’il peut obtenir ce qu’il veut en retour.

« S’il y a un échange à considérer cet été, je devrai surveiller la situation de près, dit-il. Qu’il s’agisse d’échanger un jeune joueur ou deux, je devrai garder l’esprit ouvert. »

Murray a discuté du commentaire fait par Daniel Alfredsson après l’humiliante défaite de 7-3 subie à domicile lors du quatrième match contre les Penguins, à savoir que les Sénateurs ne seraient « probablement pas » capables de combler le déficit de 3-1 dans la série, un commentaire qui a suscité des questions sur le leadership du capitaine.

« Je pense que c’était une réponse honnête, a-t-il déclaré. Quand vous revoyez les matchs et la façon dont nous avons été battus… nous n’étions pas en position (de venir de l’arrière). Je sais ce qu’il voulait dire. J’en ai discuté un peu avec lui par la suite. C’est juste Daniel Alfredsson. »

Le vétéran de 40 ans a dit la veille qu’il n’a pas encore songé à son avenir et qu’il ne savait toujours pas s’il entreprendrait une 18e saison avec les Sénateurs. Murray estime que ce n’est que justice  de donner du temps pour réfléchir à celui qui est le capitaine des Sénateurs depuis 12 ans.

« Je ne lui ai pas parlé à ce sujet, a-t-il fait savoir. Je crois qu’en tant que directeur général, je dois lui permettre de prendre un peu de recul et d’en parler avec sa famille. Je sais que le moment venu il va venir me voir et me dire d’une façon ou l’autre ce qu’il souhaite faire. Nous avons patienté la saison dernière et c’était la bonne chose à faire. Je pense de la même façon cette année. »

MacLean, lui, s’est dit « très » confiant de revoir son capitaine pour une autre campagne.

« Il a été notre meilleur compteur en séries (10 points en 10 matchs). J’estime qu’il a été très compétitif tout au cours de la saison. Mais encore une fois, c’est à lui de décider, a rappelé l’entraîneur. Quelle que soit sa décision, je serai heureux (pour lui). Sommes-nous prêts pour sa retraite? Je ne sais pas s’il y a une seule équipe prête à ça. Mais nous savons que la décision qu’il prendra sera la bonne pour lui. Et quoi qu’il arrive, il sera disponible pour nous (à une autre position dans l’organisation), ce qui nous rassure. »

 

La LNH sur Facebook