Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Patrick Roy de retour à Denver 10 ans après avoir pris sa retraite

mardi 2013-05-28 / 22:24 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Patrick Roy de retour à Denver 10 ans après avoir pris sa retraite

DENVER – Patrick Roy ne veut pas promettre que l’Avalanche du Colorado remportera la Coupe Stanley dès sa première saison à la barre de l’équipe.

« Mais je sais une chose, c’est qu’on va avoir une attitude de vainqueurs, une attitude de Coupe Stanley, a dit Roy mardi. Je crois que ça va nous mener très loin. »

L’Avalanche a officiellement présenté Roy, âgé de 47 ans, comme le sixième entraîneur de son histoire lors d’une conférence de presse au Pepsi Center, où le Québécois avait également annoncé sa retraite en tant que joueur il y a exactement 10 ans. Sa carrière de 18 campagnes inclut 551 victoires en saison régulière, quatre coupes Stanley et trois trophées Conn Symthe. Il a aussi été élu au sein du Temple de la renommée du hockey en 2006.

Roy, qui a agi comme copropriétaire, directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec dans la LHJMQ au cours des huit dernières années, s’est adressé aux médias aux côtés du président de l’Avalanche Josh Kroenke et du vice président des opérations hockey Joe Sakic.

« Me voici aujourd’hui, de retour à Denver, prêt à relever ce nouveau défi », a déclaré Roy, qui a aussi été nommé vice président des opérations hockey. « Je suis également excité à l’idée de pouvoir m’impliquer dans les décisions concernant le personnel hockey. Ce sera notre objectif de travailler ensemble pour être des aspirants à la Coupe Stanley. À tous les partisans de l’Avalanche, soyez assurés que je vais être animé par la même passion pour mon nouveau rôle avec l’équipe que lorsque j’étais joueur. »

Roy a gagné deux coupes Stanley avec le Canadien et s’est joint à Sakic et à bon nombre de joueurs de talent pour en soulever deux autres avec l’Avalanche après avoir été échangé au Colorado le 6 décembre 1995. L’Avalanche a retiré son numéro 33 le 28 octobre 2003.

« L’Avalanche compte beaucoup pour moi », a indiqué Roy, qui a accepté une entente de quatre ans assortie d'une option mutuelle pour une cinquième saison. « S’il y a bien une équipe pour laquelle je voulais travailler, c’est bien celle-ci. Ces huit saisons à Denver ont été fantastiques, nos partisans sont très importants pour moi. Les gens de Denver ont été extraordinaires avec moi dès ma première journée ici, ils ont été fantastiques avec moi. Faire partie de tout ça à nouveau est quelque chose que je m’attends à vraiment apprécier.

« [Mais] le passé c’est le passé; c’est terminé. [L’important] c’est ce qu’on va faire maintenant avec notre groupe. Je suis extrêmement fier que Joe et Jos m’aient donné une opportunité de faire partie de cette nouvelle ère. Joe et moi avons eu la chance de prendre part à quelque chose de vraiment spécial dans le passé, et je crois que nous allons prendre part à quelque chose de tout aussi spécial dans le futur. Il est comme moi – il veut voir cette équipe gagner une Coupe Stanley. »

Roy aura beaucoup de pain sur la planche. Il hérite d’une équipe qui a terminé au dernier rang dans l’Ouest en 2012-13 avec une fiche de 16-25-7 et qui a raté les séries éliminatoires pour une troisième saison de suite, au terme de laquelle l’entraîneur Joe Sacco a été congédié.

« C’est un super défi pour tout le monde », a indiqué Roy, qui a démontré un dossier de 348-196-37 avec les Remparts et aidé l’équipe à remporter une Coupe Memorial en 2006. « Je n’ai pas trop suivi [l’Avalanche] au cours des dernières années. Mais je sais qu’il y a beaucoup de talent au sein de cette équipe et je crois que ce sera amusant de travailler avec tout le monde. Mon objectif est vraiment de redonner cette équipe à nos partisans. Je veux vraiment voir nos joueurs être très, très près de nos partisans, et que nos partisans viennent à l’aréna et disent ‘c’est mon équipe’. On va avoir beaucoup de discussions pendant la saison morte [par rapport au personnel hockey]. On a beaucoup de talent dans cette équipe et j’ai très hâte de m’y mettre.

« Je n’ai pas peur de perdre mon poste. Je ne suis pas ici pour l’argent. Je suis ici pour les partisans, je suis ici pour cette organisation et je suis ici pour essayer de me prouver à moi-même que je suis capable de faire la même chose qu’au niveau junior dans la LNH. »

L’Avalanche possède plusieurs jeunes joueurs talentueux en Matt Duchene, Gabriel Landeskog, Ryan O’Reilly, Tyson Barrie et Erik Johnson. L’équipe détient également le tout premier choix au repêchage du 30 juin après avoir gagné la loterie, mais Roy a déclaré qu’il était possible que l’Avalanche échange ce premier choix. Le défenseur des Winterhawks de Portland Seth Jones et les attaquants des Mooseheads de Halifax Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin devraient être les trois premiers joueurs à être sélectionnés, pas nécessairement dans cet ordre.

« Ils sont tous des joueurs de premier plan, a dit Roy. Au final, ce sera une décision prise par toute l’organisation. Nous avons des recruteurs qui ont regardé des matchs et des matchs et ils ont leur petite idée. Joe et Josh ont le dernier mot. Peu importe ce que nous allons faire, on devra prendre la meilleure décision. Peut-être que la meilleure sera d’effectuer une transaction. Peut-être que la meilleure sera de garder notre choix. Au final, on analysera les possibilités. »

Roy a indiqué qu’il rencontrerait Tim Army, un des adjoints de Sacco, pour voir s’ils sont compatibles. Il s’attend à avoir deux adjoints en plus d’un entraîneur des gardiens.

Roy a d’abord rencontré Kroenke et Sakic il y a deux semaines dans sa résidence d’été à Palm Beach Gardens en Floride, où ils ont également joué au golf. Roy a finalement accepté l’entente avec l’Avalanche jeudi dernier après que ses nouveaux patrons eurent promis qu’ils étaient sérieux dans leur objectif de ramener l’équipe parmi l’élite de la ligue.

« Travailler avec Joe à tous les jours, aller à l’aréna et parler avec Joe et faire partie des décisions qui influenceront la direction que prendra cette équipe, je ne pourrais demander mieux, a déclaré Roy. Je ne sais pas combien de temps cette aventure va durer, mais je peux vous dire que mon plan est d’en savourer chaque minute. Les partisans sont très importants pour moi et je veux qu’ils viennent ici et qu’ils apprécient notre équipe et qu’ils voient les joueurs jouer avec passion et avec coeur et être dévoués à l’équipe. On doit toujours se rappeler de ça à chaque fois qu’on saute sur la patinoire. »

Kroenke a dit de l’embauche de Roy qu’elle était « un moment significatif dans l’histoire de l’organisation ».

« On n’a eu besoin que d’une rencontre pour savoir que Patrick était notre homme, a-t-il ajouté. Maintenant on doit rebâtir cette équipe et la remettre sur le droit chemin. La passion de Patrick est un élément auquel je n’arrête pas de faire référence. Je crois qu’avec une jeune équipe, tu dois avoir le genre d’entraîneur qui est capable d’assurer la discipline, mais d’être encourageant en même temps. Je crois que Patrick répond très bien à ces critères. »

Sakic a dit que Roy avait toujours été son premier choix.

« Il n’y a personne de plus passionné par ce sport, a-t-il mentionné. Il va amener une attitude de gagnant à ce vestiaire et aider cette jeune équipe à grandir. Je sais qu’il va faire sortir le meilleur de chaque joueur. Il est la personne parfaite pour cette organisation. »

Landeskog, qui a été nommé capitaine de l’équipe avant le début de la saison dernière, a assisté à la conférence de presse de mardi, tout comme ses coéquipiers Paul Stastny et Jean-Sébastien Giguère.

« Serrer la main d’un membre du Temple de la renommée, ça n’arrive pas à tous les jours, a déclaré Landeskog. Je l’ai vu jouer quand j’étais petit. Il avait une fiche gagnante comme entraîneur dans la LHJMQ et nous sommes excités à l’idée de l’avoir. Il est toujours aussi passionné qu’il l’était comme joueur. Il est passionné par cette ville, les partisans et cette équipe. On est vraiment excités de l’avoir. »

 

La LNH sur Facebook