Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs DET

    Les Blackhawks tiennent le coup et forcent la tenue d’un septième match

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks tiennent le coup et forcent la tenue d’un septième match

    DETROIT – Les Blackhawks de Chicago sont passés à 20 minutes de tomber en vacances. Mais après un début de troisième période en lion face aux Red Wings de Detroit, ils se sont assurés que ce ne soit pas le cas.

    La troupe de Joel Quenneville a inscrit trois buts en moins de neuf minutes pour amorcer le troisième tiers du match no 6 au Joe Louis Arena, lundi, en route vers une victoire de 4-3 pour éviter l’élimination et forcer la tenue d’un match no 7 mercredi au United Center (20 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN).

    Michal Handzus, Bryan Bickell et Michael Frolik ont touché la cible en troisième, et le gardien Corey Crawford s’est ressaisi après avoir accordé un mauvais but au deuxième vingt pour terminer la rencontre avec 35 arrêts.

    Les Blackhawks, vainqueurs du trophée du Président, ont ainsi signé un deuxième gain de suite après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans leur série demi-finale dans l’Ouest.

    « C’était tout simplement de la confiance pure. Nos esprits étaient exactement au bon endroit », a déclaré le capitaine des Hawks Jonathan Toews. « On savait ce qu’on avait à faire et on n’a pas paniqué. Il fallait seulement qu’on continue.

    « Je crois qu’on récolte enfin les fruits de notre travail. On trouve des moyens, on fait les bonnes choses pour marquer des buts, et on est en confiance quand on obtient ces chances, on sait que les rondelles vont trouver le fond du filet. On a le momentum, et on veut le garder. »

    Les Red Wings menaient 2-1 et étaient à 20 minutes d’un séjour en Californie pour affronter les Kings de Los Angeles ou les Sharks de San Jose en finale de l’Ouest, mais leurs insuccès en troisième période – datant de leur série de premier tour contre les Ducks d’Anaheim – ont encore une fois été un problème.

    « Je crois que ce soir, en 60 minutes, oui on a commis des erreurs, mais au final on a fait beaucoup de bonnes choses et on a disputé un assez bon match, a déclaré le défenseur des Red Wings Niklas Kronwall. Oui certaines de nos erreurs ont été coûteuses, mais c’est comme ça que ça fonctionne parfois. Il faut seulement continuer à travailler. Rester confiant. »

    Les Blackhawks tiraient de l’arrière 2-1 après deux périodes, mais Handzus a créé l’égalité alors qu’il n’y avait que 51 secondes d’écoulées à la troisième. Il était fin seul devant Howard pour inscrire son premier but des séries 2013.

    Bickell a donné les devants aux Blackhawks grâce à son cinquième des séries à 5:48. La rondelle avait quitté la zone offensive, mais Johan Franzen des Wings l’a ramenée à l’intérieur du territoire et Toews n’a donc pas provoqué de hors-jeu. Plus tard sur la séquence, Toews a dirigé le disque vers le filet à partir du coin droit, et Bickell a réussi à se défaire du défenseur recrue Brendan Smith pour pousser le retour derrière le gardien Jimmy Howard.

    « Il n’y avait pas de négativisme. Il n’y avait pas de panique, a dit Bickell. On s’est juste dit qu’on devait continuer à suivre notre plan de match, et c’est ce qu’on a fait. »

    Frolik s’est vu accorder un tir de pénalité à 9:43 de la troisième lorsqu’il a encaissé un coup de bâton de Carlo Coaiacovo sur les mains au moment où il allait tirer pendant son échappée. Frolik a déjoué Howard d’un habile lancer du revers pour son troisième filet des séries, donnant une avance de deux buts aux siens.

    Ce lancer de punition s’est avéré être très important après que Damien Brunner eut réduit l’écart à 4-3 pour les Red Wings avec 51,7 secondes à faire. Il s’agissait d’un cinquième but – un sommet chez les Wings – pour Brunner en séries.

    Le premier filet de la carrière de Joakim Andersson en séries avait donné à Detroit une avance de 2-1 à mi-chemin au deuxième vingt. Le défenseur des Red Wings Jakub Kindl a intercepté une passe de Brent Seabrook de Chicago en zone neutre et a rejoint Andersson près du banc de Detroit.

    Andersson a pénétré dans la zone et dirigé un lancer des poignets flottant vers le filet, que Crawford n’a pas été en mesure d’arrêter à 10:11. Le bâton de Seabrook se trouvait effectivement dans la ligne de tir, mais même s’il avait touché à la rondelle, Crawford aurait eu le temps de réagir.

    Marian Hossa a marqué son deuxième but en avantage numérique de la série pour faire 1-0. Le but est survenu neuf secondes après que Kindl eut été puni pour avoir frappé Frolik contre la bande près du banc des Red Wings.

    Toews a remporté la mise en jeu et a donné la rondelle à Seabrook, qui a passé à son partenaire Duncan Keith. Alors qu’il s’avançait vers le milieu de la glace, Keith a renvoyé le disque vers Hossa. Il l’a passé à Toews, qui bénéficiait de beaucoup d’espace puisque les Red Wings étaient hors position en raison des passes rapides faites par les Blackhawks.

    Hossa a suivi Toews au but et a récupéré la rondelle libre pour la pousser dans le filet tout juste avant que la cage ne sortent de ses amarres à 3:53 de la première période. Après que Hossa eut touché la cible sur le jeu de puissance lors du match no 1, les Blackhawks avaient été blanchis avec un homme en plus jusqu’à ce que Andrew Shaw et Toews fassent bouger les cordages sur deux chances consécutives lors de la cinquième rencontre.

    Patrick Eaves a fait 1-1 en fin de premier tiers. Smith a préservé la rondelle en zone offensive le long de l’aile droite et l’a dirigée vers l’attaquant Drew Miller. Crawford n’a pas bien contrôlé le retour à la suite de son lancer qui semblait assez inoffensif, et Eaves se trouvait au bon endroit pour récupérer le retour et il a trouvé le fond du filet à 1:09 de la fin de la période.

    Les Blackhawks avaient forcé la tenue d’un match no 6 grâce à une solide performance samedi soir au United Center. Shaw avait inscrit deux buts et Toews avait marqué son premier des séries dans un gain de 4-1.

    Cette victoire avait freiné à trois la séquence de gains des Red Wings. Detroit avait gagné le match no 2 au United Center avant de remporter les deux suivants au Joe Louis Arena. Howard avait stoppé 86 des 88 tirs qui avaient été dirigés vers lui au cours de ces trois rencontres, et les Red Wings avaient pris une avance surprenante de 3-1 dans la série, que Chicago avait amorcé avec une victoire de 4-1.

    Les Red Wings ont bénéficié de deux chances de mettre fin à la saison de leurs adversaires. Maintenant, ils devront disputer un septième et ultime match dans une deuxième série de suite, après avoir vaincu les Ducks en sept rencontres au premier tour.

    « Ce n’est pas comme s’ils étaient venus ici et qu’ils nous avaient complètement écrasés, a déclaré l’entraîneur Mike Babcock. Ils ont pris ce qu’on leur a donné. C’est tout. Si j’avais dit à notre équipe avant cette série, si j’avais dit à Detroit, au Michigan, avant cette série qu’on allait affronter Chicago dans un match no 7, je pense que tout le monde aurait été assez excité par cette idée.

    « J’adore les matchs no 7. J’ai très hâte. On a une chance de les sortir des séries. Ça devrait être très amusant. »

     

    La LNH sur Facebook