Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Daniel Alfredsson n’a toujours pas pris de décision pour le futur

lundi 2013-05-27 / 16:32 / LNH.com - Nouvelles

Par Erin Nicks - Correspondante LNH.com

Partagez avec vos amis


Daniel Alfredsson n’a toujours pas pris de décision pour le futur

OTTAWADaniel Alfredsson n’a toujours pas pris de décision pour le futur.

Le capitaine des Sénateurs d’Ottawa s’est entretenu sur le sujet avec les médias lundi et le vétéran de 40 ans est toujours incertain quant à savoir s’il entreprendra une 18e saison dans la LNH ou s’il annoncera sa retraite.

« Je ne pense pas à ça présentement, a-t-il confié. Il y a toujours une sensation de vide une fois que vous avez été éliminé des séries. Pour le moment je veux passer du bon temps en famille et je me donne probablement au moins une semaine pour juste y réfléchir. »

Les Sénateurs ont subi l’élimination vendredi à Pittsburgh lorsqu’ils ont perdu le cinquième match de leur série demi-finale de l’Association de l’Est contre les Penguins 6-2.

Ce fut la fin d’une saison en montagnes russes pour les Sénateurs, marquée par de graves blessures à leurs principaux piliers, soit Jason Spezza (dos), Erik Karlsson (talon d’Achille), Milan Michalek (genou) et le gardien Craig Anderson (cheville). Alfredsson est quant à lui demeuré en santé et il a apporté le leadership voulu au sein d’une équipe jeune et éprouvée, faisant un succès de ce qui aura peut-être été sa dernière saison, dans une équipe qui a gagné sa première série éliminatoire depuis 2007.

« J’ai eu du plaisir et il y a bien des aspects positifs à retenir, cela ne fait pas de doute. Mais ce fut une saison exigeante mentalement, a confié Alfredsson. Est-ce qu’il m’en reste assez pour passer l’été à m’entraîner et à me préparer pour la prochaine saison? Est-ce que j’ai encore la motivation? J’aimerais qu’on ait juste à passer l’été à se reposer puis recommencer à jouer. Mais ça ne fonctionne pas comme ça, surtout de nos jours. Je dois aussi en discuter avec mon épouse. »

Alfredsson a été bref quand on lui a demandé s’il avait encore quelque chose à prouver.

« Gagne une Coupe Stanley », a-t-il répondu.

Alfredsson pourra devenir autonome sans restriction cet été mais il a passé toute sa carrière avec l’équipe qui l’a repêché en sixième ronde en 1994 et il a rejeté l’idée de poursuivre sa carrière avec une équipe ayant de meilleures chances de mettre la main sur le précieux trophée.

« Ce n’est pas quelque chose que j’envisage présentement, non, a-t-il dit. Je pense avoir été correct cette saison. Quand on joue pour une équipe qui a travaillé aussi fort que la nôtre, il se fait de gros jeux par plusieurs grands joueurs et tout le monde devient meilleur. Je pense avoir été capable de hausser mon niveau de jeu en séries et j’ai mieux fait qu’en saison régulière. »

Les coéquipiers d’Alfredsson insistent pour dire que l’équipe sera meilleure avec lui comme capitaine et souhaitent son retour. Mais personne n’a idée de ce que sera sa décision.

« Je ne sais pas où il en est, a déclaré Chris Phillips. C’est le genre de gars qui peut convoquer une conférence de presse pour mardi et sa décision pourrait aller des deux côtés. J’espère qu’il décidera de revenir et nous allons assurément en parler. Je ne sais pas si ce que je lui dirai le convaincra de rester mais je vais faire de mon mieux. Nous avons beaucoup de plaisir ensemble. Il apporte encore beaucoup à cette équipe et on adorerait qu’il revienne. »

Coéquipier d’Alfredsson depuis 15 ans, Phillips a développé une relation particulière avec son capitaine, mais les plus jeunes joueurs partagent aussi les sentiments du vétéran défenseur.

« Je pense qu’il sait, et tout le monde le sait, que c’est évident qu’il peut jouer une autre saison, a déclaré Kyle Turris. Il pourrait probablement jouer encore pendant quatre ou cinq ans. Mais c’est sa décision et nous pouvons juste prier pour qu’il revienne. On lui demande tout le temps (ce qu’il va décider) mais il faudra respecter sa décision.

« Il est l’âme et le cœur de cette équipe. Ça fait un an et demi que j’apprends de lui, que je le vois chaque jour et que je constate quel genre de personne il est. C’est un modèle que tous regardent. C’a été un privilège d’apprendre à ses côtés et j’espère que je pourrai en apprendre encore plus. »

La saison dernière, Alfredsson a discuté avec d’autres joueurs de leur décision de continuer à jouer ou prendre leur retraite. Quoi qu’il décide cette fois la décision finale reviendra à lui seul.

« Cette année c’est plus une question de savoir comment je me sens, a-t-il expliqué. Une fois cette décision prise, on ne peut plus y revenir. C’est une autre raison pour laquelle je vais prendre le temps qu’il faut pour m’assurer de prendre la bonne. Si je continue, ce sera pour gagner la Coupe Stanley. »

 

La LNH sur Facebook