Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI vs DET

    Les Red Wings veulent en finir au plus vite avec les Blackhawks

    La Presse Canadienne

    Partagez avec vos amis


    Les Red Wings veulent en finir au plus vite avec les Blackhawks

    DÉTROIT - Le Red Wings de Detroit espèrent que le prochain avion qu'ils prendront s'envolera vers la Californie.

    Même s'ils ont déjà remporté un match ultime à l'étranger cette année, ils aimeraient bien éliminer les Blackhawks de Chicago lors du sixième match qui aura lieu lundi au Joe Louis Arena.

    «Nous aimerions en finir, a déclaré Justin Abdelkader, dimanche. Nous devons jouer avec l'énergie du désespoir.»

    Detroit, qui mène la série 3-2, n'est qu'à une victoire d'accéder à la finale de l'association de l'Ouest pour la première fois depuis 2009. Ils affronteraient alors le gagnant de la série opposant les Kings de Los Angeles aux Sharks de San Jose.

    Les Blackhawks, qui ont terminé au premier rang dans la LNH, tenteront de forcer la présentation d'un match ultime qui aurait lieu mercredi, dans la Ville des vents­. Avec une victoire de 4-1 samedi, ils ont su prolonger leur saison d'au moins un match.

    «C'était la rencontre la plus importante de l'année, a déclaré Bryan Bickell. Nous allons aborder le sixième match de la même manière.»

    Le capitaine des Blackhawks, Jonathan Toews, a mis fin à une séquence de 10 matchs sans marquer en éliminatoires en trouvant le fond du filet au deuxième tiers.

    «C'est certain que je me mets plus de pression sur les épaules, a-t-il reconnu. Considérant que nous n'avions marqué que deux fois en trois matchs, je sentais que je devais trouver le moyen de produire.»

    L'entraîneur des Red Wings Mike Babcock a affirmé que sa formation n'avait rien fait de bien dans le cinquième match et qu'elle avait manqué une bonne occasion d'éliminer une équipe déterminée.

    «On doit éliminer nos adversaires, ils ne s'éliminent pas seuls, a dit Babcock. Ce n'est pas comme s'ils avaient déjà prévu des vacances. Ils jouent pour demeurer en vie. Je crois que c'était un bon message pour notre équipe.»

    «Nous devons jouer plus physiquement et de manière plus organisée. Nous devons nous attarder aux détails. Nous n'avons pas été bons samedi.»

    Les Red Wings auront le dernier changement et ils pourront bénéficier de l'énergie de la foule, mais Babcock croit que ces deux facteurs sont positifs seulement si l'équipe joue à la hauteur des attentes.

    «Quand tu joues devant tes partisans, tu dois leur donner de quoi se réjouir, a-t-il commenté. Quand tu joues mal, ils ne peuvent pas faire de miracle.»

     

    La LNH sur Facebook