Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs DET

    Les Blackhawks sont au bord du précipice, se concentrent sur le match no 5

    La Presse Canadienne

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks sont au bord du précipice, se concentrent sur le match no 5

    CHICAGO - Jonathan Toews aura son temps de glace habituel. Corey Crawford sera devant le filet. Les trios seront pratiquement identiques.

    Ne vous attendez pas à de grands chambardements dans la formation des Blackhawks de Chicago lorsqu'ils sauteront sur la patinoire, dans l'espoir de prolonger leur saison, lors du match no 5 de la série demi-finale de l'Association Ouest contre les Red Wings de Detroit samedi soir.

    Après trois défaites consécutives contre les Red Wings, Toews et compagnie croient toujours qu'ils sont sur le point d'éclore.

    «Les gars sont très confiants que nous sommes très près de trouver une façon de remporter un match, et quand nous faisons ça nous savons que toute la confiance, tout le momentum reviendront et c'est sur ça qu'on se concentre», a expliqué Toews. «C'est la seule chose qui nous préoccupe.»

    C'est tout un changement par rapport à la fin de la saison régulière, tandis que les Red Wings remportaient leurs quatre derniers matchs pour s'assurer un laissez-passer donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Ouest.

    Ils ont ensuite tiré de l'arrière 3-2 au premier tour contre les Ducks d'Anaheim avant d'enlever les honneurs des deux matchs suivants — dont le match no 7 au Honda Center — pour accéder aux demi-finales.

    Les Red Wings sont maintenant en contrôle de leur série contre les Blackhawks, et ils ne songent plus qu'à porter le coup fatal aux favoris dans l'Ouest.

    «C'est une course au meilleur des quatre matchs, et nous estimons que nous sommes dans une bonne position», a admis Daniel Cleary, qui a tiré dans un filet désert jeudi soir pour sceller la victoire de 2-0 des Red Wings.

    «Mais nous sommes conscients que les Blackhawks forment une grande équipe. Ils comptent sur plusieurs champions, plusieurs gagnants, et des gars qui savent ce qu'il faut pour l'emporter.»

    Le problème, pour les Blackhawks, c'est que ces gars ne font pas la différence en ce moment. Jimmy Howard et les Red Wings les ont complètement menottés.

    Seules 24 équipes sont venues de l'arrière pour remporter une série au meilleur des sept matchs après avoir concédé trois des quatre premiers duels, selon STATS LLC. C'est en 265 occasions, soit 9,1 pour cent du temps. Le Lightning de Tampa Bay fut le dernier à accomplir l'exploit, et il l'a réussi en disposant des Penguins de Pittsburgh en quarts de finale de l'Association Est en 2011.

    Les Blackhawks avaient été confrontés à une situation similaire lorsqu'ils avaient perdu leurs trois premiers matchs contre les Canucks de Vancouver il y a deux ans. Ils avaient trouvé le moyen de provoquer un match no 7, et l'avaient emporté 2-1 en prolongation.

    «Nous parlons de momentum et de l'importance de l'avoir en séries éliminatoires», a mentionné l'entraîneur-chef des Blackhawks Joel Quenneville. «Ils l'ont en ce moment, mais un seul match peut changer l'allure de la série. C'est ce que nous espérons accomplir.»

     

    La LNH sur Facebook