Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

PIT vs OTT

    Daniel Alfredsson incertain de son avenir

    Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Daniel Alfredsson incertain de son avenir

    PITTSBURGH – Le capitaine des Sénateurs d’Ottawa Daniel Alfredsson a affirmé vendredi qu’il n’avait pas pris sa décision sur la suite de sa carrière dans la LNH. Il a toutefois laissé entrevoir que ses expériences positives avec ses coéquipiers cette saison pourraient s’avérer un facteur dans sa décision de repousser la retraite.

    « Tout ce que je peux dire, c’est que cette saison a été formidable avec le groupe que nous avions, toute cette adversité que nous avons affrontée », a dit Alfredsson après l’élimination d’Ottawa des séries éliminatoires suite à un revers de 6-2 aux mains des Penguins de Pittsburgh, lors du match numéro cinq de la demi-finale de l’Association de l’Est. « Nous sommes arrivés comme un groupe uni et nous sommes restés groupés tout au long de la saison. Ça a été amusant, je vais définitivement prendre le temps de réfléchir à tout ça. »

    Le joueur de 40 ans n’a pas voulu se mouiller à propos de ses plans futurs au terme de sa 17e saison dans la LNH. Lors de chacune de ses 17 saisons il a évolué avec les Sénateurs, une équipe dont il est le capitaine depuis plus d’une décennie.

    Alfredsson, qui a quatre enfants, a marqué 426 filets et ajouté 682 passes en 1 178 parties en carrière en saison régulière dans la LNH. Il a inscrit 26 points (10 buts et 16 passes) en 47 rencontres cette saison, menant l’équipe avec 10 points (quatre buts et six passes) en autant de matchs des séries. Son différentiel de plus-5 était l’un des meilleurs des Sénateurs lors des séries de fins de saison.

    L’entraîneur d’Ottawa, Paul MacLean, après avoir complimenté le leadership de son capitaine Alfredsson, a dit qu’à moins de se faire dire le contraire, il espère voir le suédois être de retour en vue de la saison 2013-14.

    « Je discuterai avec Alfie au cours des prochains jours, selon notre disponibilité, a dit MacLean. En premier lieu, nous discuterons de cette année, comment ça s’est passé et ce que j’en pense. Je n’espère pas le voir prendre une décision comme ça au cours des deux prochains jours. Habituellement, il faut du temps, il nous le dira au bon moment. »

    Alfredsson est le meneur en carrière chez les Sénateurs dans pratiquement toutes les catégories importantes. Son 100e point amassé en séries était son filet marqué tard lors du match numéro quatre, mercredi.

    Les spéculations à propos de sa possible retraite sont devenues un sujet chaud à Ottawa, et avec les Penguins qui ont détenu au minimum une avance de trois filets sur les Sénateurs à partie de la majorité de la deuxième période du match numéro cinq, les dernières présences d’Alfredsson ont été scrutées à la loupe par certains.

    Alfredsson a affirmé qu’il n’y avait rien d’émotif ou de réaction en troisième période lors qu’il était évident que la saison des Sens tirait à sa fin.

    « Nous avons tenté d’essayer de marquer un but, nous étions en arrière 1-4 à l’aube du troisième tiers et si nous marquions une fois, nous pouvions rendre les choses plus intéressantes et par le fait même, nous octroyer une chance, c’est ce vers quoi nous nous concentrons tous en ce moment, a dit Alfredsson. Lors des dernières minutes, il n’y avait pas vraiment d’émotion. Si je décidais de me retirer déjà, je pense que ça aurait été différent.

    « J’ai toujours pensé que lorsque vous perdiez, ce serait difficile, spécialement cette saison. Tout s’est déroulé de manière folle, aucun temps pour réfléchir ou rien d’autre. Je me sens toujours vide lorsque la saison pend fin. »

    Pour ceux qui suivent les Sénateurs au cours des 17 dernières saisons, il va sembler passablement vide sans la présence du numéro 11 sur la glace.

    Le principal intéressé affirme qu’il n’est pas certain quand ce moment viendrait.

    « Nous aurons nos réunions d’équipe au cours des prochains jours, puis je prendrai un peu de temps, parler au directeur général Bryan Murray et voir ce qu’il a en tête, où cela concorde dans le plan à long terme, explique Alfredsson. Tout part de là. »

     

    La LNH sur Facebook