Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

PIT vs OTT

    Les Penguins l’emportent 6-2 et éliminent les Sénateurs

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Penguins l’emportent 6-2 et éliminent les Sénateurs

    PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh participeront à la finale de l’Association de l’Est pour la première fois depuis leur conquête de la Coupe Stanley en 2009 et ils vont s’attaquer à cette avant-dernière étape des séries éliminatoires avec le vent dans les voiles.

    Pittsburgh s’est débarrassé des Sénateurs d’Ottawa vendredi soir en remportant le cinquième match de la série 6-2 au Consol Energy Center. Les Penguins ont ainsi enlevé une première série à domicile depuis 2009, alors qu’ils avaient éliminé les Flyers de Philadelphie au Mellon Arena en finale d’association en route vers la Coupe Stanley.

    Les Penguins affronteront l’équipe gagnante de l’autre demi-finale de l’Association de l’Est mettant aux prises les Bruins de Boston (quatrièmes dans l’Est) et les Rangers de New York (sixièmes). Les Bruins mènent cette série quatre de sept 3-1 et la cinquième rencontre sera disputée samedi soir à Boston.

    Vendredi soir, James Neal a inscrit un tour du chapeau pendant que Brenden Morrow, Kristopher Letang et Evgeni Malkin marquaient les autres buts des Penguins, qui ont à nouveau pris d’assaut la cage adverse de tous les angles.

    « Je pense qu’on a joué constamment avec beaucoup de vitesse », a révélé Sidney Crosby au NBC Sports Network. « Je ne crois pas qu’on se soit beaucoup relâchés pendant la partie. Il y a eu quelques présences où ils ont eu le dessus, mais on ne les a pas laissés prendre leur erre d’aller. »

    Les Penguins ont disputé 11 parties pendant les deux premières rondes des séries et ils ont compté au moins quatre buts à neuf reprises. Ils ont marqué 47 buts depuis le début des présentes séries, 12 de plus que leurs plus proches poursuivants, les Bruins de Boston.

    Le résultat de vendredi démontre bien comment l’attaque de Pittsburgh peut être dominante pratiquement tous les soirs. Quatre joueurs différents ont marqué et cinq ont obtenu une passe. La profondeur des Penguins est venue à bout des Sénateurs, qui se mesuraient à un adversaire plus redoutable au deuxième tour.

    Les Sénateurs avaient réalisé un bel exploit en première ronde en surprenant le Canadien de Montréal (deuxième dans l’Est) en cinq matchs grâce, entre autres, à l’incroyable performance du gardien de but Craig Anderson. Or, dans cette série, les Penguins n’ont fait qu’une bouchée d’Anderson qui a alloué 20 buts en cinq parties. Il a d’ailleurs été chassé de deux rencontres.

    C’est aussi une fin de carrière décevante pour le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson, qui s’est fait plutôt discret à propos de son avenir. Il a conservé la rondelle à l’issue de la quatrième rencontre mercredi, ce qui a alimenté les rumeurs selon lesquelles il s’agissait de son dernier match à domicile. Quelques minutes plus tard, il mentionnait à la presse qu’Ottawa ne pourrait probablement pas remporter trois parties de suite contre les Penguins en raison de leur profondeur et de leur redoutable jeu de puissance. Ces propos ont fait couler beaucoup d’encre dans les 48 heures qui ont précédé le match no 5.

    Avec toute cette attaque générée par Pittsburgh, le gardien de but Tomas Vokoun n’avait qu’à se contenter de limiter les erreurs. C’est ce qu’il a fait, même s’il a flanché devant Milan Michalek immédiatement après la fin d’une punition aux Penguins en deuxième période et devant Kyle Turris en troisième. Il a terminé la soirée avec 29 arrêts.

    « Il a été solide », a déclaré Crosby au sujet de Vokoun. « Je pense qu’on lui a facilité la tâche un peu, mais il a quand même réalisé les gros arrêts quand on en avait besoin. »

    En deuxième période, Neal a poursuivi sur sa lancée en marquant en avantage numérique à 7:38. Anderson a mal jugé un lancer de Letang, qui venait de contourner sa cage, et Neal a poussé la rondelle libre dans le fond du filet. Neal a inscrit un but sans aide au milieu du troisième vingt lorsqu’il a subtilisé le disque à Erik Karlsson avant de déjouer Anderson. Il a complété son tour du chapeau en battant Anderson avec un tir du poignet à la suite d’une montée d’un bout à l’autre de la patinoire.

    Neal a récolté cinq buts dans ses deux derniers matchs et neuf points dans cette série.

    Morrow a ouvert le compteur pour Pittsburgh après 6:25 de jeu. Il a eu le dessus sur le défenseur des Sénateurs Jared Cowen en fonçant vers l’avant du filet, où il a pu rediriger la passe de Mark Eaton derrière Anderson. La passe a frappé son bâton et son patin avant de pénétrer dans le filet. Le but a été accordé après que les officiels eurent consulté la reprise vidéo.

    Étonnamment, Morrow n’avait même pas participé à la quatrième rencontre en raison d’une blessure qui l’incommodait. Il est revenu dans l’alignement vendredi et il a vite fait sentir sa présence en inscrivant le premier but des siens. C’était la quatrième fois de la série que Pittsburgh comptait en premier et la troisième fois que le premier but était marqué en moins de sept minutes. Les Penguins dominent la ligue avec 16 buts comptés en première période en séries.

    Letang, le meilleur joueur de cette série, a porté la marque à 3-0 à 12:48 de la deuxième période. Après avoir reçu une passe le long de la bande, il a coupé vers le centre dans le haut de l’enclave et il a surpris Anderson avec un tir vif.

    Après que Michalek eut compté alors qu’il restait 3:42 à faire à l’engagement, Malkin a anéanti les espoirs de remontée des Sénateurs. Pendant que les deux formations évoluaient à quatre contre quatre dans la dernière minute de la période, Neal a provoqué un revirement, puis il y est allé d’une superbe passe qui a permis à Malkin de s’échapper et de marquer.

     

    La LNH sur Facebook