Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

BOS vs TOR

    Tuukka Rask figure parmi les meilleurs gardiens de la LNH

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Tuukka Rask figure parmi les meilleurs gardiens de la LNH

    NEW YORK – Le gardien des Bruins de Boston, Tuukka Rask, semble ne pas avoir de sang dans les veines, ce qui le sert très bien pour occuper la position la plus difficile. Il n’est pas exagéré de croire aussi que le Finlandais, âgé de 26 ans, a tout ce qu’il faut pour mener son équipe à une deuxième Coupe Stanley en trois saisons.

    Rask est tranquillement devenu un joueur très important pour les Bruins dans les présentes séries éliminatoires. Est-ce qu’il a fait oublier Tim Thomas, gagnant des trophées Vézina et Conn Smythe et de la Coupe Stanley il y a deux ans?

    Probablement pas.

    Mais dans un sens, tout comme l’avait fait Thomas quand il avait bloqué le nombre incroyable de 798 tirs – un record – en route vers la conquête du précieux trophée en 2011, Rask défend le filet des Bruins d’une façon exceptionnelle.

    « Il joue très bien », a affirmé l’entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien, en parlant de Rask. « Il est solide, tout comme l’était Tim Thomas quand il était notre gardien et Anton Khudobin (le substitut cette saison). On doit donner crédit aux joueurs devant notre gardien. Autant on aime reconnaître le travail des gardiens, autant ces derniers seront les premiers à dire que les joueurs devant eux accomplissent bien leur travail. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons une équipe équilibrée. »

    Pourtant, Rask émerge comme l’un des meilleurs à sa position depuis le début des présentes séries, parce que quand les Bruins ont eu besoin de gros arrêts, il a été à la hauteur.

    « Timmy a bien joué pour nous, mais maintenant c’est Rask qui est notre gardien et on ne parle plus de Timmy », a déclaré le meilleur pointeur des Bruins David Krejci à LNH.com. « Il joue vraiment très bien. Je sais qu’il n’est pas finaliste pour le trophée Vézina, mais selon moi, il est l’un des meilleurs gardiens de la ligue. Il le prouve match après match. »

    Rask n’a pas fléchi lorsque les Bruins étaient sur le point d’être éliminés en troisième période du septième match de la série quarts de finale de l’Association de l’Est, quand les siens ont réalisé une incroyable remontée contre les Maple Leafs de Toronto.

    « Je suis toujours très confiant, a admis Rask. C’est comme cela que j’essaie d’être, peu importe ce qui arrive, je tente de rester calme, de rester de marbre. Ma confiance ne diminue pas et ne monte pas. »

    Présentement, il savoure son duel contre Henrik Lundqvist, des Rangers de New York, car il a joué un rôle important dans le fait que les Bruins dominent la série 3-0. Dans les trois victoires, il a présenté une moyenne de 1,53 et un pourcentage d’efficacité de ,948. Le quatrième match sera disputé jeudi (19 h 00 HE; RDS, TSN, CNBC).

    Sa performance dans la victoire de 5-2 lors du match no 2 au TD Garden est peut-être passée sous silence, mais Rask a effectué 15 arrêts dans la deuxième période, dont plusieurs à bout portant, quand son équipe menait par un but. Dans les 20 premières minutes de jeu âprement disputées du troisième match au Madison Square Garden, il a bloqué 11 tirs pour mener les siens à une victoire de 2-1.

    Bien que beaucoup de choses aient été dites et écrites au sujet des autres gardiens participant aux présentes séries éliminatoires dont Lundqvist et Antti Niemi, des Sharks de San Jose – tous deux finalistes pour le trophée Vézina – Rask tente de gagner sa place au soleil.

    « Je pense qu’il est probablement notre meilleur joueur, a déclaré le défenseur Dougie Hamilton, des Bruins. Il a effectué de gros arrêts à chaque match. On ne peut pas remettre son travail en cause dans aucun match.

    « Il a très bien fait et le fait que peu de personnes parlent de lui démontre comment son travail n’est pas reconnu. C’est lorsque tu joues contre lui ou que tu l’affrontes dans les entraînements que tu vois combien il est bon. »

    Rask avait amorcé les présentes séries éliminatoires avec une fiche de 7-6 et un pourcentage d’efficacité de ,912, des statistiques qui remontaient à 2010. Cette année, il a déjà égalé son total de victoires et a maintenu une moyenne de 2,19 et un pourcentage de ,930 en 10 matchs. Il commencera la rencontre de jeudi en ayant fait face au deuxième plus grand nombre de tirs (330) et il est le deuxième pour le nombre d’arrêts (307).

    En fait, les statistiques de Rask en 2013 sont très similaires à celles que Thomas affichait après 10 matchs en 2011. Thomas présentait un dossier de 7-3, une moyenne de 2,30 et un pourcentage d’efficacité de ,929. Il avait fait face à 355 tirs et avait effectué 332 arrêts.

    La seule ombre au tableau de Rask dans les séries éliminatoires est survenue en deuxième ronde en 2010, quand les Flyers de Philadelphie avaient comblé un déficit de 0-3 pour éliminer les Bruins en sept matchs.

    C’est quelque chose qu’il ne veut plus revivre et c’est la raison pour laquelle il était si concentré lors de l’entraînement matinal des Bruins au Madison Square Garden, jeudi. Les Bruins peuvent mettre fin à la série en remportant le quatrième match jeudi soir à Manhattan.

    Pour un jeune défenseur comme Torey Krug, Rask a une importante influence.

    « Le jeu est beaucoup plus facile quand le gardien te parle, a déclaré Krug. À chaque fois que je tente de récupérer la rondelle, je l’entends me donner des conseils. C’est bien, il est tellement confiant et calme. Je sais que je peux prendre des risques que normalement je ne prendrais pas, car il est là et je sais qu’il fera le gros arrêt. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook