Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

PIT vs OTT

    Les Penguins écrasent les Sénateurs 7-3 et les mettent au pied du mur

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Penguins écrasent les Sénateurs 7-3 et les mettent au pied du mur

    OTTAWA – Le franc-tireur des Penguins de Pittsburgh James Neal savait que s’il continuait à jouer de la même façon, il finirait par trouver le fond du filet.

    C’est cependant arrivé au pire moment possible pour les Sénateurs d’Ottawa.

    Après n’avoir marqué aucun but depuis le début de la série, Neal a touché la cible deux fois et ajouté une mention d’assistance, mercredi, pour mener les Penguins vers une victoire convaincante de 7-3 lors du match no 4 de leur série demi-finale dans l’Est à la Place Banque Scotia.

    Les Penguins ont ainsi pris les devants 3-1 dans la série, alors que le match no 5 aura lieu vendredi au Consol Energy Center (19 h 30 HE; RDS, CBC, NBCSN).

    Les trois points de Neal lui ont permis de doubler son total des séries 2013, alors que Kristopher Letang a amassé quatre aides et que Tomas Vokoun a effectué 30 arrêts pour signer son cinquième gain en six départs pour les Penguins.

    Jarome Iginla a lui aussi inscrit deux buts, Sidney Crosby et Pascal Dupuis ont aussi fait bouger les cordages en plus de récolter une aide chacun et Chris Kunitz a complété la marque pour les Penguins, qui ont touché la cible six fois au cours des deux dernières périodes pour transformer une avance de 2-1 des Sénateurs après le premier entracte en véritable massacre.

    Le jeu de puissance des Penguins, qui n’avait profité que d’une de ses 12 occasions au cours des deux derniers matchs, a éclos mercredi avec deux buts en quatre chances, et s’est par le fait même hissé au sommet de la ligue avec un pourcentage d’efficacité de 29,2 en séries.

    Craig Anderson semblait en grande forme en début de match, mais a finalement flanché devant la charge des Penguins, allouant cinq buts sur 22 lancers après le premier entracte, avant d’être remplacé par Robin Lehner alors que les Sénateurs tiraient de l’arrière 6-2 à 8:39 du troisième vingt.

    « Je pense que [Anderson] a été très bon en première période; on est sorti fort, on a effectué beaucoup de lancers et il a fait des arrêts clés, a déclaré Letang sur le réseau NBC. Mais on a continué à travailler et on a dirigé beaucoup de rondelles vers lui pour essayer d’obtenir des retours et ç’a finalement fonctionné. »

    Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson a inscrit un filet en avantage numérique au troisième vingt et ajouté une mention d’assistance, ce qui lui fait maintenant 100 points en 120 matchs éliminatoires en carrière.

    Milan Michalek et Kyle Turris avaient permis à Ottawa de prendre les devants après 20 minutes, mais les Penguins ont simplement refusé de se laisser abattre dans ce match.

    Tirant de l’arrière 2-1 pour amorcer la deuxième période, Kunitz a fait bouger les cordages à la suite d’une échappée à 1:08 et Iginla a marqué à la suite d’un mauvais retour de lancer accordé par Anderson 40 secondes plus tard pour donner une avance de 3-2 aux Penguins qu’ils n’allaient pas laisser tomber.

    Le deuxième but du match de Neal et troisième des séries à 1:59 du troisième tiers sur le jeu de puissance a fait 4-2 pour Pittsburgh et a ouvert les valves pour les Penguins.

    Dupuis a marqué en infériotié numérique à la suite d’une savante passe de Matt Cooke à 8:08 et Crosby a suivi avec un spectaculaire lancer du revers dans le haut du filet, après s’être habilement faufilé entre les défenseurs des Sénateurs 31 secondes plus tard pour porter la marque à 6-2 et chasser Anderson de la rencontre.

    Iginla a inscrit le deuxième filet de Pittsburgh en supériorité numérique et son quatrième des séries à 9:53, grâce à un lancer sur réception de l’enclave aux dépens de Robin Lehner, alors que le tir dévié par Alfredsson sur le jeu de puissance à 14:44 de la troisième période a complété le pointage.

    « C’est le meilleur [avantage numérique] sur lequel j’ai joué, et auquel j’ai participé, et que j’ai observé à partir d’un banc, a mentionné Iginla au réseau NBC Sports. Ce n’est pas seulement une question de talent; tout le monde le prend très au sérieux, et ce n’est pas seulement une question de marquer des buts, mais aussi [de créer] du momentum. »

    Les Sénateurs ont pris leur première avance de la série à 2:29 de la période initiale en inscrivant leur deuxième but en deux matchs avec un homme en moins – et Alfredsson a de nouveau été l’artisan de ce jeu.

    Le filet d’Alfredsson en désavantage numérique à 28,2 secondes de la fin du temps réglementaire lors du match no 3 avait envoyé tout le monde en prolongation, permettant à Colin Greening de donner la victoire à Ottawa en deuxième période de surtemps.

    Cette fois, Alfredsson a fait un très beau jeu le long de la rampe en choisissant de ne pas effectuer un banal dégagement de son territoire et de plutôt rejoindre Michalek près de la ligne bleue des Sénateurs. Michalek a ensuite filé vers la zone des Penguins, se défaisant d’Evgeni Malkin avant de déjouer Vokoun avec un lancer des poignets dans le haut du filet pour faire 1-0.

    Anderson a fait de son mieux pour préserver cette mince avance, fermant la porte devant un Iginla seul un peu après la mi-période, et effectuant deux arrêts aux dépens de Crosby sur un 2-contre-1 environ 30 secondes plus tard. Il a ensuite vu Crosby soulever son bâton pour lui soutirer la rondelle avant de la passer à Paul Martin pour un tir sur réception, mais Anderson s’est replacé devant son filet à temps pour réussir un arrêt de la mitaine.

    Les Penguins ont créé l’égalité moins d’une minute plus tard quand Neal a récupéré un disque libre tout juste après une mise en jeu en zone offensive et a battu Anderson avec un tir des poignets vif à 14:56 du premier vingt, bon pour son premier filet de la série.

    Mais les Sénateurs ont repris les devants 1:19 plus tard quand Turris a sauté sur un retour de lancer pour déjouer Vokoun à 16:15 et permettre à Ottawa de retraiter au vestiaire en avant 2-1.

    Ça n’a pas duré très longtemps, alors que les Penguins ont inscrit les six filets suivants et qu’ils ne sont maintenant plus qu’à une victoire d’atteindre la finale de l’Est, alors que les Sénateurs feront face à l’élimination à Pittsburgh vendredi.

    « Je crois que tout est là », a déclaré l’entraîneur des Sénateurs Paul MacLean en montrant le sommaire du match pour amorcer son point de presse de 13 secondes. « C’est 7-3. On se revoit à Pittsburgh. On s’en va à Pittsburgh avec l’intention de jouer. Bonne soirée. »

     

    La LNH sur Facebook