Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

LAK vs SJS

    Les Kings s’attendent à plus du trio de Kopitar

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    EL SEGUNDO, CalifornieJustin Williams a été un élément intégral de la marche vers la Coupe Stanley des Kings de Los Angeles en 2012. Il a amassé tout près d’un point par match, avec une production de quatre buts et onze mentions d’aide en 20 parties, terminant au sixième rang des marqueurs lors de ces séries.

    Évidemment, tout ceci étant survenu lors d’une poussée historique de la part des Kings, une équipe qui avait bouclé la campagne au huitième rang de son association. La route est plus cahoteuse cette fois, et Williams s’est dit en partie responsable de cette performance inégale à la veille du match numéro quatre de la série demi-finale de l’Association de l’Ouest contre les Sharks de San Jose.

    Williams et ses compagnons de trio Dustin Brown et Anze Kopitar ont récolté un total combiné d’un seul but et aucune passe lors de cette série.

    « Nous aurons besoin d’une meilleure production de nos meilleurs joueurs, moi le premier, a dit Williams, lundi. Je veux dire que c’est aussi simple que cela. Les joueurs qui produisent durant la saison doivent produire autant et même davantage en séries, soit en créant du momentum ou en créant des chances de marquer, ou même en enfilant l’aiguille, ce que nous devons absolument faire plus souvent. Il nous faut être meilleurs dans cette facette. »

    Williams doit être en partie excusé puisqu’il pourrait cacher un problème d’ordre physique. Il n’a pas joué lors des cinq dernières minutes du match numéro deux et a été frappé solidement par Brad Stuart lors du match numéro trois. Son trio a été muselé par celui de Joe Thornton, qui a jalousement protégé son territoire, et encore davantage par celui de Logan Couture lors du match numéro trois.

    En tant que groupe, les Kings estiment ne pas avoir rendu la vie suffisamment ardue au gardien de San Jose, Antti Niemi. Ils ne sont pas entrés dans la tête du finaliste au trophée Vézina. Ils auront une autre chance lors du match numéro quatre, mardi, au HP Pavilion (22h00 HE; RDS, TSN, NBCSN), eux qui devront améliorer leur fiche de 1-3 à l’étranger en séries d’après saison. Los Angeles mène la série 2-1.

    « Nous avons une bonne fiche à domicile, mais nous ne pouvons pas nous contenter de nous dire que nous sommes une bonne équipe à domicile, a dit Williams. Nous devons avoir l’instinct du tueur sur la route. Revenir à la maison avec une avance de 3-1 est certainement une chose que nous désirons absolument faire. »

    San Jose a dominé Los Angeles durant la majorité des trois rencontres, mais L.A. continue de gagner, malgré une domination de 106-78 par San Jose au niveau des tirs au filet et du temps passé en zone offensive. Les Sharks ont poussé le match numéro trois en prolongation, mais l’entraîneur des Kings, Darryl Sutter, a affirmé que le compteur était réinitialisé à zéro d’un match à l’autre.

    « Une fois en séries, il n’y a plus de momentum, à moins que quelqu’un soit vraiment supérieur à quelqu’un d’autre. Comme vous pouvez le constater, ici ce n’est pas le cas, a dit Sutter. Si c’est le cas, c’est que vous n’êtes probablement une équipe des séries. »

    Avec si peu d’écart entre les deux équipes on pourrait assister à une autre longue série chez les Kings, qui ont arraché une élimination en six rencontres des Blues de St. Louis en quarts de finale. C’est toutefois plus personnel, car cela implique un rival de division et il y a bien peu d’inconnus entre les deux formations.

    Williams a parlé de la notion d’éteindre l’adversaire et de les voir avec une cible dans le dos.

    « Chaque série, chaque équipe est différente, a dit Williams. Chacune a son histoire. Chacune se retrouve dans une situation particulière, que ce soit nous qui sommes les champions en titre et qui devons défendre la Coupe Stanley, ou les autres équipes qui veulent nous l’arracher. Nous affrontons une équipe de vétérans, une équipe qui a remporté beaucoup de séries éliminatoires. Ils ne sont pas allés jusqu’au bout, mais ils ont connu beaucoup de succès. Ils la veulent, mais nous devons la vouloir plus qu’eux. »

    Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
    vs.
    Boston mène la série 2-1
    vs.
    Montréal gagne la série 4-0
    vs.
    La série est à égalité 2-2
    vs.
    New York mène la série 2-1
    vs.
    Le Colorado mène la série 2-1
    vs.
    La série est à égalité 2-2
    vs.
    La série est à égalité 2-2
    vs.
    San Jose mène la série 3-0
     

    La LNH sur Facebook