Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

BOS vs TOR

    La recrue Torey Krug inspire les Bruins

    dimanche 2013-05-19 / 21:54 / BOS vs NYR - Demi-finales d'association 2013

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    La recrue Torey Krug inspire les Bruins

    BOSTON -- Si Torey Krug demeure dans l’alignement des Bruins de Boston pour le reste de leur série des demi-finales de l’Association de l’Est, les Rangers de New York devront trouver le moyen d’ébranler le défenseur recrue.

    Car en ce moment, il ne craint rien et il fait la vie dure aux Rangers.

    Inséré dans l’alignement en raison des blessures aux vétérans Dennis Seidenberg, Andrew Ference et Wade Redden à la ligne bleue des Bruins avant le début de cette série de deuxième ronde, Krug a fait mal aux Rangers avec son lancer précis et ses talents offensifs dimanche pendant le deuxième match.

    Krug a marqué son deuxième but des séries et a récolté une mention d’aide dans un gain de 5-2 des Bruins. Boston mène cette série quatre de sept 2-0 et la troisième rencontre sera disputée mardi au Madison Square Garden (19 h 30 HE sur NBCSN, RDS, TSN).

    Lorsqu’on lui a demandé s’il devrait ressentir un peu de peur sur la glace, Krug a répondu : « Peut-être que je devrais. Je ne sais pas, mais à mon avis, si je commence à avoir peur, j’aurai des ennuis. J’essaie juste de jouer sans avoir peur, sans craindre de faire des erreurs. La chance m’a souri [dimanche] et j’ai pu encore aider l’équipe. »

    Krug, 22 ans, avait joué trois parties dans la LNH avant le match no 1. Jeudi, à ses débuts en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, Krug ne s’est pas laissé intimider par la puissante attaque des Rangers, menée par Rick Nash, ni par son utilisation en infériorité numérique et en prolongation. Il a même compté le but égalisateur en troisième période dans la victoire de 3-2 des Bruins.

    Lors du deuxième match, il aurait pu paniquer à maintes occasions. Les Rangers, qui savaient maintenant à quoi s’attendre avec Krug, avaient apporté des ajustements. Or, lors de chacun de ses jeux offensifs qui se sont soldés par des buts, il a transformé une éventuelle bévue en chance de marquer.

    Avant son but inscrit à 5:28 du premier vingt, Krug a capté une passe transversale de Nathan Horton, puis il a placé la rondelle à l’extérieur de son patin gauche pour ensuite déjouer Henrik Lundqvist et donner les devants 1-0 aux siens.

    Krug a ensuite participé au filet de Gregory Campbell à 2:24 de la deuxième période. Cette fois, il a dû ramener la passe d’Adam McQuaid à son bâton avec son patin droit avant de décocher un tir qui a été bloqué par le défenseur des Rangers Dan Girardi. Campbell a sauté sur le retour pour pousser Boston en avant 2-1.

    « Tout est une question de confiance et de calme, a expliqué Krug. Si on panique dès que la rondelle n’est pas exactement où elle devrait être, vous allez avoir des ennuis. »

    Voilà un joueur qui applique bien les leçons de son entraîneur. L’entraîneur des Bruins Claude Julien ne lui a donné qu’un conseil lorsque cet ancien défenseur de Michigan State a été rappelé de Providence, dans la Ligue américaine de hockey, plus tôt cette semaine.

    « Je lui ai dit de ne pas avoir peur de faire des erreurs. Je ne veux pas qu’il joue sur les talons, a révélé Julien. Je lui ai aussi dit de rester fidèle à son style. C’est ni plus ni moins ce que je lui ai dit à son arrivée.

     

    La LNH sur Facebook