Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

PIT vs OTT

    Les joueurs de soutien sont ceux qui ont le plus bénéficié de la blessure à Spezza

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les joueurs de soutien sont ceux qui ont le plus bénéficié de la blessure à Spezza

    OTTAWA – Il ne serait pas exagéré de dire que si Jason Spezza n’avait pas été forcé de subir une opération au dos le 1er février et de rater trois mois d’activités, le joueur de centre des Sénateurs d’Ottawa Jean-Gabriel Pageau aurait été chanceux de même jouer dans la Ligue américaine cette saison.

    Aujourd’hui, Pageau devrait s’asseoir sur le même banc que Spezza lorsque les Sénateurs affronteront les Penguins de Pittsburgh dimanche soir, dans le cadre du match no 3 de leur série demi-finale dans l’Est (19 h 30; RDS, CBC, NBCSN).

    Quand la saison 2012-13 s’est amorcée, le principal objectif de Pageau était de jouer pour les Sénateurs de Binghamton dans la LAH. Mais il y avait un bout de papier qu’il voulait plus que tout à l’époque, une lettre de l’organisation des Sénateurs lui disant de se trouver un domicile permanent à Binghamton.

    Il a attendu. Et attendu encore.

    « Il a fallu deux mois et demi ou trois mois avant que je reçoive cette lettre, a déclaré Pageau dimanche. Alors j’habitais à l’hôtel et je ne savais pas s’ils allaient me ramener dans le junior ou dans la ECHL. Je ne savais pas ce qui allait se passer. »

    Après que les Sénateurs eurent éliminé le Canadien de Montréal en cinq matchs lors de la première ronde, l’entraîneur d’Ottawa Paul MacLean a été appelé à parler du développement rapide de ses joueurs. Un des premiers exemples qu’il a cités a été celui de Pageau.

    « Tu regardes Jean-Gabriel Pageau, c’est un joueur qui allait peut-être intégrer de temps en temps la formation à Binghamton, avait dit MacLean à l’époque. Mais avec les blessures qu’on a eues, soudainement il s’est mis à jouer tout le temps là-bas pour Luke Richardson et il a appris comment jouer. Maintenant il participe aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley et il a inscrit un tour du chapeau. Je veux dire, si vous m’aviez dit ça le 19 janvier, je vous aurais dit ‘Êtes-vous fous? Ça n’arrivera pas.’ »

    Se tailler une place au sein de l’équipe de Binghamton était effectivement la seule chose qu’il souhaitait pendant la majeure partie de l’année.

    « Je voulais juste rester à Binghamton, a-t-il mentionné. C’était une bonne équipe pour moi et je suis devenu un bien meilleur joueur grâce à eux. »

    Pageau est également devenu meilleur, indirectement, lorsqu’une hernie discale a gardé Spezza sur la touche pendant un bon moment – et Pageau n’est pas le seul qui prendra part au match no 3 pour les Sénateurs à qui ça s’applique.

    Les deux autres sont Zack Smith et Mika Zibanejad, deux joueurs de centre qui se sont partagé certaines des minutes rendues disponibles par l’absence de Spezza et qui en ont bénéficié pour jouer des rôles plus importants.

    « À part le temps de glace, tout le reste est demeuré identique, mais j’ai été utilisé dans un peu plus de situations importantes, a dit Smith. Quand [Spezza] s’est blessé, Mika, Kyle [Turris], [Pageau] et moi avons tous pris un peu de son temps de glace, et je crois qu’on a bien fait pendant son absence. »

    Avec le retour de Spezza, Smith sera muté à l’aile droite pour la première fois de la saison sur un trio avec Zibanejad et Chris Neil, donnant à MacLean un bon trio avec deux joueurs de centre qui tirent de côtés opposés afin qu’il puisse avoir un joueur de confiance pendant les mises en jeu peu importe de quel côté elles se tiendront.

    Mais maintenant que MacLean peut finalement compter sur tous ses joueurs étoiles au sein de la formation, l’absence de Spezza s’avère avoir amélioré la profondeur de cette équipe, avec Pageau qui pilote le quatrième trio après avoir passé beaucoup de temps sur le premier dans la série contre le Canadien.

    « Ils ont pu jouer davantage, alors tu te développes plus quand tu joues plus. Ils ont pu disputer plus de minutes lorsqu’ils se sont partagé celles que Jason avait l’habitude de disputer, a indiqué MacLean. Le plus tu joues dans la LNH, meilleur tu deviens, si tu es déjà assez bon. Ces joueurs ont prouvé qu’ils étaient dignes de jouer dans cette ligue, et l’opportunité de jouer davantage a fait d’eux de meilleurs joueurs plus tôt. »

    Mais ce ne sont pas que des bonnes nouvelles pour leur série contre les Penguins, ce sont d’encore meilleures nouvelles pour le futur des Sénateurs, alors que leurs jeunes joueurs ont eu la chance d’avoir un avant-goût de ce que c’était de jouer un rôle clé au sein d’une équipe gagnante, une étape importante dans le développement de tout joueur.

    « Les gars qui ont été rappelés et qui ont eu des occasions de se prouver ont fait de l’excellent travail. Ils ont donné tout ce qu’ils avaient et ont aidé cette équipe à gagner des matchs pour qu’on se rende où on est aujourd’hui, a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. On a beaucoup appris de ce qu’on a vécu cette année, et pour le futur on a beaucoup plus de profondeur et nos entraîneurs ont confiance en cette profondeur. Certains gars qui ont eu leur place avec nous cette année n’en auront pas l’an prochain, peu importe la raison. Mais au moins ils sauront qu’ils ont assez bien joué pour que si quelque chose arrive, ils seront rappelés tout de suite puisque les entraîneurs croient en eux. »

    Un des joueurs auxquels Alfredsson faisait référence pourrait être Pageau, considérant seulement toutes les étapes qu’il a déjà sautées cette saison. Mais Pageau refuse de penser aussi loin.

    Il vit pleinement le moment présent et profite de l’opportunité de pouvoir jouer au sein de la même équipe qu’un joueur de la trempe de Spezza.

    « Je me sens déjà assez chanceux de pouvoir jouer avec lui ce soir », a-t-il mentionné.

    Et les Sénateurs se sentent tout aussi choyés qu’une situation aussi négative que des blessures à des joueurs clés leur ait permis de faire la découverte d’un joueur comme Pageau.

     

    La LNH sur Facebook