Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

PIT vs OTT

    Erik Karlsson : « Je ne joue pas comme je le voudrais »

    Par Erin Nicks - Correspondante LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Erik Karlsson : « Je ne joue pas comme je le voudrais »

    OTTAWA – Si les Sénateurs d’Ottawa veulent garder espoir de revenir au plus fort de la série demi-finale de l’Association de l’Est face aux Penguins de Pittsburgh, ils auront besoin de leur défensive et spécialement d’Erik Karlsson pour reprendre vie.

    Karlsson a passé 15:37 minutes sur la patinoire lors du match no 2 contre les Penguins, vendredi, un revers de 4-3, le plus bas total en carrière lors des séries pour le Suédois.

    Avec Ottawa qui tire de l’arrière 0-2 dans cette série et avec le match no 3 qui aura lieu à la Place Banque Scotia (19 h 00; RDS, CBC, NBCSN), le récipiendaire en titre du trophée Norris sait qu’il doit élever son jeu d’un cran.

    « Je ne joue pas comme je le voudrais, a dit Karlsson. Je dois être plus calme avec le disque et un peu plus rapide dans notre zone. Je ne peux douter de moi-même. »

    Après avoir subi une lacération au talon d’Achille par le patin de l’attaquant des Penguins Matt Cooke le 13 février, peu de gens croyaient que le défenseur allait être de retour cette saison. Toutefois, Karlsson a connu une guérison plus rapide que prévue, se remettant en dix semaines et chaussant les patins pour rejoindre les Sénateurs le 25 avril.

    À mesure que progressait la série quarts de finale des Sénateurs contre le Canadien de Montréal, Karlsson n’a pas paru au meilleur de sa capacité, causant des incertitudes à savoir si le joueur de 22 ans n’avait pas effectué un retour prématuré.

    Le match no 2 contre les Penguins a débuté sur une fausse note pour Karlsson. À sa première présence, il a patiné derrière le filet pour récupérer le disque, mais a raté le jeu. Le capitaine des Penguins Sidney Crosby a saisi la rondelle et a facilement déjoué Karlsson en route vers le filet. Sur le premier but de la soirée des Penguins, Crosby a à nouveau eu le meilleur sur Karlsson pour inscrire le premier de ses trois filets.

    Questionné après le match à savoir ce qui était survenu sur ce jeu, Karlsson a répliqué : « Êtes-vous aveugles ? »

    Après une séance d’entraînement optionnelle samedi, Karlsson s’est demandé si ses troubles étaient dûs à des problèmes au niveau physique ou à une simple rouille, à la suite de sa longue absence.

    « Je ne sais pas ce que c’est, a-t-il mentionné. C’est difficile. En ce moment, je crois que personne ne me force à mal jouer. Je pense que c’est parce que je ne fais pas les choses que je fais normalement et je pense peut-être un peu trop.

    « Physiquement, je me sens bien. Je me déplace aisément (hors de la glace). Je n’ai aucun problème, peu importe ce que je fais. C’est juste une question de croire en moi et de croire que je peux jouer pratiquement de la même manière que je le faisais auparavant, avant d’être blessé. Je pense qu’actuellement, mon synchronisme fait défaut. Je dois m’en tenir aux décisions que je prends, même si ce sont les mauvaises. Je n’ai pas vraiment confiance en ce que je fais présentement. Dimanche, je vais simplement me présenter et jouer mon match. »

     

    La LNH sur Facebook