Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

PIT vs OTT

    Crosby propulse les Penguins à la victoire avec un tour du chapeau

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Crosby propulse les Penguins à la victoire avec un tour du chapeau

    PITTSBURGH - Sidney Crosby a volé le spectacle vendredi soir lors du deuxième match de la demi-finale de l’Association de l’Est. Mais, le fait qu’il a obtenu de l’aide pourrait fort bien être la meilleure nouvelle pour les Penguins de Pittsburgh.

    Crosby a réussi le deuxième tour du chapeau de sa carrière dans les séries éliminatoires de la coupe Stanley et il est devenu le cinquième joueur de la franchise à atteindre le plateau des 100 points dans les séries éliminatoires dans une victoire de 4-3 des Penguins contre les Sénateurs d’Ottawa au Consol Energy Center.

    « Je me sentais bien et j’ai pu profiter de mes chances », a déclaré Crosby, qui a inscrit ses trois buts dans les 21:15 premières minutes de jeu. « Ce fut un match qui s’est déroulé à vive allure et tout le monde a fait sa part. »

    Et personne n’a mieux fait que Crosby. Il a dominé en début de match avec ses trois buts rapides et par la suite, il a brillé en zone défensive.

    « Il était à son meilleur », a déclaré l’entraîneur en chef des Penguins, Dan Bylsma.

    Les Penguins ont ainsi pris une avance de 2-0 dans la série quatre de sept. Le troisième match sera présenté dimanche à Ottawa (19 h 30 HE; RDS, CBC, NBCSN).

    Brenden Morrow, obtenu des Stars avant la date limite des échanges, a inscrit son premier but des présentes séries éliminatoires en complétant une double déviation du tir de la pointe de Paul Martin. C’était son premier but dans l’uniforme des Penguins.

    Les favoris dans l’Est ont pris les devants dans la série en raison de leur profondeur. Six de leurs joueurs ont amassé des aides et leurs défenseurs ont amassé cinq points.

    Tomas Vokoun, qui en était à son quatrième départ consécutif à la place de Marc-André Fleury, a aussi fait sa part en effectuant 19 arrêts.

    « Nous sommes sortis en trombe dès la mise en jeu initiale, nous avons eu de belles chances de marquer et nous avons appliqué beaucoup de pression, a indiqué l’attaquant Jarome Iginla des Penguins. Nous avons disputé deux bons premiers matchs dans la série. Ils ont eu de bonnes occasions de marquer aussi, mais nous avons mis beaucoup de pression sur eux. Nous avons passé plus de temps dans leur territoire et nous avons eu plusieurs occasions de marquer. Nous leur en avons accordé quelques-unes, mais [Vokoun] a fait les arrêts quand il devait le faire et notre unité en désavantage numérique a bien fait. »

    En bref, la recette a été excellente pour connaître du succès.

    Pour une deuxième rencontre de suite, les Penguins ont mis beaucoup de pression dès le début sur les visiteurs. Même si les Sénateurs ont créé l’égalité en première et diminuer l’écart à un but à deux reprises, les Penguins ont pu tenir le coup

    « Il est évident que nous n’étions pas prêts à entreprendre le match, a déclaré l’entraîneur en chef des Sénateurs, Paul MacLean. On gagne rarement des matchs en jouant du hockey de rattrapage. Ça demande beaucoup d’effort de combler des déficits et ça amène de la frustration. Nous devrons simplement nous assurer que nous serons prêts dès le début du match dimanche. »

    Crosby a ouvert la marque à 3:16 de la première période en démontrant beaucoup de vitesse et d’habileté. Le capitaine des Penguins a saisi la rondelle à sa propre ligne bleue, a pris sa vitesse en zone centrale avant de contourner facilement Erik Karlsson qui avait les deux patins dans le ciment. Il est entré dans la zone des Sénateurs et a battu Anderson avec un tir bas dans le coin éloigné du filet.

    « Je ne savais pas que c’était [Karlsson], a dit Crosby. Il a failli s’emparer de la rondelle, mais j’ai été plus vite que lui. Il est un bon patineur. Il est l’un des meilleurs, ce fut bien de le devancer et de le contourner. J’ignore qui a poussé la rondelle dans ma direction, mais ça bien fonctionné. »

    Ce but a permis à Crosby d’atteindre le plateau des 100 points dans les séries éliminatoires à son 75e match, rejoignant ainsi Ron Francis au quatrième rang de la liste des pointeurs de l’histoire des Penguins dans les séries éliminatoires. Il a terminé la rencontre avec 102 points dans les séries éliminatoires n’étant devancé que par Mario Lemieux, Jaromir Jagr et Kevin Stevens.

    Il a surpassé Francis quand il a marqué son deuxième but du match à 16:07 pour procurer une avance de 2-1 aux siens. Crosby est entré à la gauche dans le territoire des Sénateurs et a déjoué Anderson d’un angle restreint alors que ses coéquipiers fonçaient au filet. La rondelle est passée entre les jambières du gardien des Sénateurs.

    « Il trichait un peu, j’ai seulement tenté de tirer au filet, a déclaré Crosby. Je n’étais pas trop certain s’il allait continuer de se déplacer, mais heureusement pour moi, la rondelle s’est trouvé un chemin. »

    Crosby a complété son tour du chapeau lors d’un avantage numérique au début de la deuxième période. Après avoir reçu la troisième passe après qu’il eut lui-même remporté la mise en jeu en zone offensive, Crosby a pris quelques enjambées et a décoché un puissant tir du cercle gauche pour battre Anderson dans la partie supérieure à 1:15.

    Crosby est seulement le deuxième joueur des Penguins à réussir plus d’un tour du chapeau dans les séries éliminatoires. Lemieux, le meneur de la franchise au chapitre des points dans les séries éliminatoires, a réussi trois tours du chapeau. La première soirée de trois buts de Crosby est survenue le 4 mai 2009, quand lui et Alex Ovechkin s’étaient échangé des tours du chapeau dans un match inoubliable remporté 4-3 par les Capitals.

    Crosby est devenu le cinquième des 84 joueurs à avoir atteint le plateau des 100 points le plus rapidement.

    La réplique des Sénateurs est venue de Kyle Turris, en avantage numérique, de Colin Greening et de Jean-Gabriel Pageau.

    Anderson a été retiré du match après avoir accordé trois buts sur 21 tirs après 21 : 15 de jeu. Son remplaçant Robin Lehner, qui en était à son premier match dans les séries éliminatoires, a bien fait en bloquant 20 des 21 tirs qu’il a affrontés.

    MacLean a indiqué que le changement visait à stimuler son équipe.

    « Je pense que le rythme a changé et nous avons commencé à mieux jouer, a déclaré Anderson. Ce fut peut-être un réveil pour tout le monde. Il y a différentes façons de le faire, on peut appeler un temps d’arrêt, retirer le gardien ou faire autres choses. Ce soir, on a retiré le gardien. »

    La stratégie a presque fonctionné quand Greening a marqué 40 secondes après l’entrée de Lehner pour réduire l’écart à 3-2. Les Sénateurs ont obtenu plusieurs bonnes chances, jusqu’à ce qu’un autre joueur qui démontre toute la profondeur des Penguins fasse sa part.

    Un peu moins de sept minutes après l’entrée de Lehner, il a vu Morrow dévier un tir avec le manche de son bâton pour inscrire l’éventuel but victorieux.

    « Certains joueurs vont dire qu’ils voulaient vraiment faire cela », a dit Morrow, qui venait de rater deux présences sur la glace en raison d’un ‘bris d’équipement’. « Mais ce fut seulement de la chance. »

    Chance ou non, ce fut le but victorieux après que Pageau eut réduit l’écart à 2:01 de la troisième pour rendre les choses intéressantes.

    Mais pas assez intéressantes pour les Sénateurs qui avaient besoin de partager les honneurs des deux premiers matchs disputés au Consol Energy Center.

     

    La LNH sur Facebook