Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

LAK vs SJS

    Les Kings touchent la cible deux fois en toute fin de match et l’emportent 4-3

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Kings touchent la cible deux fois en toute fin de match et l’emportent 4-3

    LOS ANGELES – Dustin Brown et Trevor Lewis ont marqué en l’espace de 22 secondes lors des deux dernières minutes de la rencontre, jeudi, et les Kings de Los Angeles se sont miraculeusement sauvé avec une victoire de 4-3 face aux Sharks de San Jose dans le match no 2 de leur série demi-finale dans l’Ouest.

    Los Angeles a ainsi pris les devants 2-0 et le troisième match de la série aura lieu samedi soir, au HP Pavilion.

    Alors que les Kings évoluaient à 5-contre-3, Brown a poussé une rondelle libre du demi-cercle d’Antti Niemi dans le filet alors qu’il restait 1:43 à la troisième période pour créer l’égalité 3-3. Lewis a quant à lui récupéré un retour de lancer de Tyler Toffoli à 1:21 de la fin pour causer la surprise.

    « Pour moi, ce n’était qu’une question de mettre du trafic devant Niemi, a déclaré Brown au réseau TSN. Avec l’équipe que nous avons, il faut juste se placer autour du filet. »

    San Jose avait finalement réussi à déjouer le gardien des Kings Jonathan Quick à deux reprises au deuxième vingt et a profité d’une brève absence du joueur de centre Anze Kopitar en troisième pour prendre l’avance 3-2, à la suite du filet de Marc-Édouard Vlasic à 8:56 avant la grande remontée.

    Kopitar a été atteint au visage à 42 secondes du troisième vingt, mais était de retour à mi-chemin de la période.

    L.A. semblait se diriger vers une autre victoire malgré la perte de Jarret Stoll, qui a dû quitter la rencontre no 1 après avoir été mis en échec par Raffi Torres, qui a d’ailleurs été suspendu pour le reste de la série pour ce geste.

    Mais après avoir pris les devants 2-0 lead, les Kings se sont retrouvés en retard 3-2.

    Patrick Marleau et Brad Stuart des Sharks ont touché la cible pour freiner à 125:08 la séquence de Quick sans accorder de but, qui datait du match no 6 de la série quarts de finale contre les Blues de St. Louis.

    Scott Gomez, promu sur le troisième trio des Sharks à la suite de la suspension à Torres, a effectué sa deuxième belle passe du match afin de mettre la table pour le but de Stuart qui faisait 2-2 au deuxième vingt. Après un revirement commis par le défenseur des Kings Jake Muzzin, Gomez a passé à Stuart qui a effectué un lancer puissant du côté droit avec du trafic devant Quick à 14:21, une chose que les Sharks n’avaient pas réussi à faire lors du match no 1.

    Les Sharks ont finalement battu Quick à leur 52e tir de la série, à la suite d’un jeu parfait en tic-tac-toe pour faire taire la foule. Marleau s’est défait du défenseur Slava Voynov dans le haut du demi-cercle de Quick et a fait dévier la remise de Joe Thornton à 9:47.

    Brad Richardson remplaçait Stoll sur le troisième trio des Kings et a repéré Drew Doughty avant de lui faire une passe transversale du revers pour que le défenseur double l’avance des siens à 4:10 du deuxième vingt. Doughty a même eu le temps d’arrêter la rondelle et d’attendre que Dustin Penner voile la vue de Niemi avant d’effectuer son lancer.

    Les Sharks ont dû se frapper la tête sur les murs pendant la première entracte, parce que le premier vingt ressemblait beaucoup au match no 1 de la série. Ils ont vu les Kings prendre les devants 1-0, même s’ils les ont dominés au chapitre des tirs au but.

    San Jose dominait les Kings 11-4, mais n’a pas su profiter de deux jeux de puissance et a vu les Kings marquer sur leur premier lancer de la rencontre. Carter a transporté la rondelle le long de l’aile droite à partir de sa propre ligne bleue et a déjoué Niemi d’un tir des poignets parfait à 3:06.

     

    La LNH sur Facebook