Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Boudreau, MacLean, et Quenneville sont les finalistes pour le trophée Jack Adams

vendredi 2013-05-17 / 10:00 / LNH.com - Nouvelles

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Boudreau, MacLean, et Quenneville sont les finalistes pour le trophée Jack Adams

Bruce Boudreau des Ducks d’Anaheim, Paul MacLean des Sénateurs d’Ottawa et Joel Quenneville des Blackhawks de Chicago sont les finalistes pour l’obtention du trophée Jack Adams, remis annuellement « à l’entraîneur qui a le plus contribué aux succès de son équipe ».

Boudreau et Quenneville ont déjà remporté cet honneur. Quenneville avait gagné après avoir mené les Blues de St. Louis à la conquête du trophée du Président en 1999-2000, tandis que Boudreau l’avait reçu en 2007-08 alors qu’il était à la barre des Capitals de Washington. Si l’un des deux l’emportait à nouveau, le gagnant deviendrait le cinquième entraîneur à réussir l’exploit avec deux équipes différentes. Pat Burns est le seul à l’avoir fait trois fois; avec le Canadien de Montréal, les Maple Leafs de Toronto et les Bruins de Boston.

MacLean est finaliste pour une deuxième année de suite. Il a perdu devant Ken Hitchcock des Blues l’an dernier.

Boudreau, qui est arrivé à Anaheim en décembre 2011, a mené les Ducks au titre de la section Pacifique et au deuxième rang dans l’Ouest – leur meilleur résultat depuis leur conquête de la Coupe Stanley en 2007. Les succès d’Anaheim cette saison surviennent un an après que l’équipe eut raté les séries.

Il y a cinq ans, Boudreau est devenu seulement le troisième à gagner le trophée Jack Adams après s’être amené à titre d’entraîneur au cours de la même saison. Il a été embauché en novembre et a mené les Capitals jusqu’au titre de la section sud-est.

MacLean a aidé les Sénateurs à se rendre en séries malgré un tas de blessures, qui auraient affecté bon nombre d’équipes. Les Sénateurs ont dû composer sans les services de leur joueur de centre no 1 Jason Spezza pendant toute la saison sauf cinq matchs, lui qui s’est fait opérer au dos. Ils ont aussi perdu le défenseur gagnant du trophée Norris Erik Karlsson pendant près de 10 semaines en raison d’une lacération au tendon d’Achille, ainsi que leur gardien no 1 Craig Anderson pendant près de la moitié de la campagne en raison d’une entorse à la cheville. L’attaquant redoutable Milan Michalek a été limité à 23 matchs en raison de problèmes au genou, et le défenseur Jared Cowen a raté toute la campagne sauf les sept dernières rencontres de la saison régulière à cause d’une blessure à la hanche.

Malgré ces blessures, MacLean a mené les Sénateurs jusqu’au septième rang dans l’Est, en plus d’avoir surpris le Canadien classé deuxième en première ronde des séries.

Quenneville a gagné la Coupe Stanley avec Chicago en 2010, mais les Blackhawks n’ont rien fait qui vaille en 2011 et 2012 avant de dominer la LNH cette saison. Chicago a amorcé l’année avec une séquence de 21-0-3 et terminé avec un dossier de 36-7-5, bon pour l’obtention du trophée du Président.

Quenneville rejoint trois de ses joueurs à titre de finalistes pour des honneurs individuels. Brandon Saad est en nomination pour le trophée Calder, remis à la recrue de l’année, le capitaine Jonathan Toews est finaliste pour le trophée Frank J. Selke, remis au meilleur attaquant défensif de la ligue, et Patrick Kane est en lice pour l’obtention du trophée Lady Byng, remis au joueur le plus gentilhomme.

 

La LNH sur Facebook