Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Frédérik Gauthier est un joueur très polyvalent pour son âge

    mercredi 2013-05-15 / 22:45 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Frédérik Gauthier est un joueur très polyvalent pour son âge

    Christian Bordeleau du Bureau central de dépistage de la LNH a suivi la progression de nombreux joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec au cours des trois dernières décennies.

    Pourtant, il a de la difficulté à trouver un attaquant ayant déjà possédé un instinct défensif comparable à celui de Frédérik Gauthier de l’Océanic de Rimouski. Ce jeune joueur de centre est admissible au repêchage de 2013 de la LNH.

    Sean Couturier, le centre des Flyers de Philadelphie qui s’est illustré chez les Voltigeurs de Drummondville pendant trois ans, est peut-être celui qui s’en approche le plus. Mais encore là, la comparaison n’est pas parfaite.

    « Je n’ai jamais vu un jeune se replier et exceller en défensive comme lui en 20 ans », a avoué Bordeleau à LNH.com. « Il est toujours près de la rondelle dans son territoire. C’est très rare de voir un jeune jouer comme lui en défense et faire preuve d’autant de maturité. »

    Du haut de ses 6 pieds 5 pouces et de ses 210 livres, Gauthier peut être intimidant sur la glace, mais en dehors de la patinoire, c’est un gentil géant.

    Il y a quatre ans, Gauthier excellait aussi au football.

    « J’ai dû choisir entre le football et le hockey et j’ai choisi le hockey », a-t-il dit.

    Avant de se joindre à l’Océanic cette saison, Gauthier avait récolté 26 buts et 51 points avec les Phénix du Collège Esther-Blondin, l’équipe championne du circuit midget AAA. Il avait aussi obtenu 13 buts et 24 points en 13 parties en séries éliminatoires pour mener son équipe à la finale de la Coupe Telus, le championnat national canadien du hockey midget.

    En 2012-13, Gauthier s’est classé quatrième parmi les recrues de la LHJMQ avec 60 points (22 buts) en 62 matchs.

    « J’aime l’aspect défensif du hockey », a révélé Gauthier à LNH.com. « Je me débrouille bien en défensive et en infériorité numérique. J’aime jouer dans ces situations. Et comme je joue bien dans les deux sens de la patinoire, je peux aussi contribuer à l’attaque. »

    Bordeleau croit que Gauthier sera sélectionné en première ronde au repêchage de 2013 en juin et il pourrait être réclamé très tôt. Le centre gaucher occupe le huitième rang du classement final des joueurs nord-américains du Bureau central de dépistage.

    « Il est le premier à se replier. Il prend la rondelle, renverse le jeu et contre-attaque, a ajouté Bordeleau. Il possède un excellent sens du hockey, il a un bon lancer et il lit bien le jeu. Il a un talent naturel. Il devrait mesurer 6 pieds 6 pouces au moment du repêchage. »

    Gauthier refuse de s’asseoir sur ses lauriers malgré un excellent rang dans le classement final.

    « C’est toujours agréable, mais je veux encore m’améliorer, a-t-il affirmé. Je sais que je devrai travailler fort. »

    Gauthier a connu trois séquences de six matchs avec au moins un point cette saison et il a réussi 16 parties de plus d’un point. Il a établi un sommet personnel de quatre points en une rencontre dans un gain de 6-1 contre le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard le 9 décembre.

    « Il excelle dans toutes les zones », a déclaré David Gregory, du Bureau central de dépistage, à LNH.com. « Son moteur est toujours en marche. Il s’implique profondément dans sa zone, puis il relance immédiatement l’attaque. Il possède de très bonnes mains dans la circulation pour un gars de son gabarit et il est capable de réaliser des jeux. Je ne le connaissais pas du tout l’an passé et il m’a beaucoup impressionné cette année. »

    Gauthier a aussi mené toutes les recrues de la LHJMQ avec 682 mises en jeu remportées en 1463 tentatives (pour un taux d’efficacité de 46,6 %).

    « Les mises en jeu sont importantes pour moi parce qu’on n’a pas à poursuivre la rondelle quand on commence en sa possession, a expliqué Gauthier. C’est plus facile d’attaquer que de jouer en défense. Mais je sais que si on joue bien en défense, on va pouvoir créer de l’attaque.

    « On forme une équipe. Il y a un territoire défensif et un territoire offensif et il faut s’impliquer dans les deux. J’ai appris qu’il faut tout donner chaque fois qu’on saute sur la glace. Il faut vider notre réservoir à chacune de nos présences et c’est ce que j’essaie de faire. »

    Avec une telle mentalité, ce n’est pas surprenant de voir Gauthier grimper au classement des espoirs depuis le début de la saison.

    « Je suis toujours intense en défensive et j’aime travailler fort dans les deux sens de la patinoire, a-t-il ajouté. Par contre, je sais que je dois utiliser davantage mon gabarit. Je l’utilise, mais pas assez. Je dois l’utiliser plus dans mes batailles à un contre un et le long de la bande. Je dois aussi mieux utiliser ma portée. C’est une autre facette que je dois améliorer. »

    Les directeurs généraux qui l’auront négligé lors du repêchage de 2013 pourraient se mordre les doigts quand Gauthier aura découvert comment mieux utiliser son gabarit.