Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Penguins vs. Islanders

Le finaliste au trophée Hart John Tavares savoure sa première participation en séries

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Le finaliste au trophée Hart John Tavares savoure sa première participation en séries

UNIONDALE, N.Y. – Au cours des trois dernières années, John Tavares a passé son mois de mai en Europe. Il est ravi d’enfin pouvoir rester à la maison ce printemps.

Jusqu’à tout récemment, le mois de mai représentait pour Tavares une participation au Championnat du monde de hockey avec l’équipe canadienne après que ses Islanders de New York eurent raté les séries éliminatoires. Aujourd’hui, Tavares et les Islanders sont en séries pour la première fois depuis 2007, et feront face à l’élimination lors du match no 6 contre les Penguins de Pittsburgh au Nassau Coliseum (19 h 00, NBCSN, TSN, RDS).

Il s’agit de la première présence en séries de Tavares depuis qu’il a fait le saut chez les professionnels après avoir été sélectionné au tout premier rang de l’encan 2009 dans la LNH par les Islanders, et il n’est pas pressé de la voir se terminer.

« Savourer les séries éliminatoires et pouvoir y participer, ç’a été une bonne chose les 10, 11 premières journées, et nous voulons évidemment la prolonger », a-t-il dit samedi après l’entraînement matinal des siens.

Le joueur de centre de 22 ans a terminé au troisième rang de la ligue en saison régulière avec ses 28 buts, et a aidé les Islanders à se ressaisir lors des dernières semaines de la campagne pour se tailler une place en séries après cinq années d’absence consécutives, au cours desquelles New York avait fini parmi les cinq pires équipes de la LNH à chaque fois. Même si son équipe a dû trimer dur pour chaque point en fin de saison, Tavares a remarqué que le niveau d’intensité des séries ne se comparait en rien à celui des matchs clés que les Islanders ont disputés en avril.

« C’est significatif, encore plus que vous pourriez le penser », a-t-il dit de la différence entre la saison régulière et les séries. « On a joué pour rester en vie pendant le dernier mois de la saison [régulière] en disputant beaucoup de matchs importants. Mais même si on a travaillé fort et qu’on a joué du ‘hockey des séries’, il n’y a rien comme [les vraies séries]. Quand tu y participes, la concentration, l’intensité, la passion des partisans, ce que ça signifie de jouer pour la Coupe... c’est définitivement à quelques niveaux de plus. »

Le retour des Islanders en séries a amené beaucoup d’attention sur Tavares, qui a été nommé vendredi parmi les trois finalistes pour l’obtention du trophée Hart, remis au meilleur joueur de la LNH tel que voté par ses pairs. Sidney Crosby des Penguins et Alexander Ovechkin des Capitals de Washington sont les autres finalistes.

« C’est un honneur très spécial, a dit Tavares. C’est un des plus grands honneurs individuels que tu puisses recevoir. D’être finaliste avec ces deux autres joueurs qui sont de si bons joueurs, qui ont prouvé qu’ils méritaient leur place à travers les années et en sachant ce qu’ils signifient pour notre sport et pour leur équipe – c’est spécial.

« Il y a beaucoup de gens qui m’ont permis de me rendre ici, à commencer par quand j’ai enfilé ma première paire de patins quand j’avais trois ans. Beaucoup de personnes méritent d’avoir le crédit pour m’avoir aidé, surtout cette saison, entre autres mes coéquipiers et le personnel d’entraîneurs. Tu ne peux pas oublier ces gars-là, la façon dont ils ont contribué à mon succès. Je ne serais pas ici sans eux. »

Et si Tavares est reconnaissant envers ses coéquipiers, ils sont de leur côté ravis de le voir être honoré.

« C’est un énorme accomplissement pour lui, et tous ses coéquipiers sont vraiment fiers de lui, a mentionné le capitaine des Islanders Mark Streit. C’est un joueur très talentueux. Mais tout revient au fait qu’il travaille très dur et qu’il est très dévoué dans sa vie. Il est un excellent exemple pour les joueurs plus jeunes dans le vestiaire. C’est beau à voir. »

Streit a fait partie de l’organisation des Islanders depuis le début de la carrière de Tavares dans la LNH, et les deux joueurs ont évolué pour la même équipe suisse durant le lock-out plus tôt cette saison. Le défenseur de 35 ans indique que ce qui l’impressionne le plus à propos de Tavares, c’est son désir de s’améliorer.

« Il a toujours eu le talent. Il a toujours su comment marquer des buts, a dit Streit. Mais son dévouement au hockey est vraiment exceptionnel. Tu ne vois ça que chez quelques joueurs. Je n’ai jamais vu ça chez un jeune joueur jusqu’à maintenant. Il travaille tellement fort à l’été, et il travaille extrêmement fort à l’hiver aussi.

« Il s’améliore à chaque année, et je suis à 100 pour cent certain qu’il va être encore meilleur l’an prochain, et l’année d’après. Il n’a que [22] ans – il est tellement jeune. Il va continuer à s’améliorer et à aider son équipe à s’améliorer. C’est beau à voir. »

L’entraîneur des Islanders Jack Capuano a déclaré qu’il n’y avait aucun doute sur l’importance de Tavares au sein de l’organisation.

« Je sais que je ne serais pas ici en train de vous parler n’eussent été des performances de John Tavares et de la façon dont il a joué pour nous, a-t-il dit. Il est une des raisons principales pour lesquelles nous sommes ici aujourd’hui. C’est un gars qui adore les défis. C’est un leader sur et en dehors de la patinoire. C’est un honneur bien mérité pour un gars qui travaille aussi fort. »

 

La LNH sur Facebook