Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

BOS vs TOR

Les Bruins espèrent plus de Brad Marchand et Tyler Seguin

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Bruins espèrent plus de Brad Marchand et Tyler Seguin

BOSTON – S’il y a quelqu’un qui sait ce que vivent Brad Marchand et Tyler Seguin pendant la série des quarts de finale de l’Association de l’Est opposant les Bruins de Boston aux Maple Leafs de Toronto, c’est bien l’attaquant Milan Lucic.

En 2011, Lucic avait mené les siens avec 30 buts en saison régulière, mais il avait été blanchi pendant les sept premières parties des Bruins en séries éliminatoires. Lucic avait aussi été neutralisé lors du premier tour des séries de 2012, alors que les Bruins avaient été éliminés par les Capitals de Washington.

Bien que les Bruins mènent leur série 3-2 avant la sixième rencontre de dimanche (19 h 00; CBC, RDS), Marchand et Seguin ne sont toujours pas parvenus à percer la muraille défensive torontoise. Marchand, le meilleur marqueur de Boston pendant le calendrier régulier avec 18 buts et 36 points, n’a amassé que deux mentions d’aide en cinq matchs, alors que Seguin, qui a compté 16 buts pendant la saison, ne s’est toujours pas inscrit sur la feuille de pointage.

« Ça m’est arrivé l’an passé et en 2011. J’ai mené l’équipe pour les buts et les points, puis plus rien ne fonctionnait pendant la première ronde des séries éliminatoires », a raconté Lucic après la séance d’entraînement facultative qui s’est tenue samedi au TD Garden. « Je crois qu’il faut tout faire pour essayer de s’en sortir tout en essayant de ne pas trop accorder d’importance aux statistiques. Quand on y pense, on ne peut pas atteindre le point C sans passer par les points A et B. Il faut donc se concentrer sur le point A, puis sur le B pour espérer obtenir les résultats escomptés. »

Marchand et Seguin avaient connu une séquence semblable le printemps dernier contre les Capitals. Marchand avait terminé la série avec un seul point (un but) et Seguin avait été blanchi pendant les cinq premiers matchs. Il a conclu le premier tour avec une fiche de deux buts et une aide. Seguin n’a marqué qu’un seul but à ses 11 dernières parties, saison régulière et séries éliminatoires confondues, et Marchand n’a pas touché la cible en neuf matchs.

« On veut contribuer tous les soirs, mais ça ne marche pas comme ça », a déclaré Marchand après que les Bruins eurent perdu le cinquième match de la série. « Quand on ne compte pas, il faut continuer de bien jouer. Je dois faire quelque chose pour renverser la vapeur et m’inscrire au pointage. »

Marchand n’a pas obtenu un seul tir au but pendant la cinquième rencontre et seulement deux des six lancers de Seguin ont été menaçants. Malgré de bonnes performances en défensive et dans le cercle des mises en jeu, le joueur de centre Patrice Bergeron n’échappe pas à la guigne qui s’abat sur son trio. Bergeron a un but en avantage numérique et un différentiel de moins-1 dans cette série.

Pour une raison qu’on ignore, ce trio ne fait pas bien circuler la rondelle, contrairement à ce qu’il faisait pendant la saison régulière alors qu’il formait la meilleure unité des Bruins. Il ne fonce plus autant au filet et ne génère presque plus d’attaque.

Le trio constitué de David Krejci, Lucic et Nathan Horton excelle depuis le début des séries et celui de Chris Kelly, Jaromir Jagr et Rich Peverley a bien fait lors du cinquième match. L’entraîneur des Bruins Claude Julien ne devrait donc pas modifier sa formation en prévision de la sixième rencontre. Il revient à Bergeron et à ses compagnons de trio de trouver une solution pour mettre fin à leur léthargie.

« Je ne nie pas le fait que [Marchand] et son trio n’ait pas été aussi bon que prévu, a admis Julien. Il y a des choses dont on discute à l’interne et c’est ce qu’on a fait avec ces joueurs. Je n’en dirai pas plus publiquement à ce sujet, ce n’est pas mon genre. Je vois les mêmes choses que vous. Effectivement, il ne se passe pas grand-chose ces temps-ci avec eux et il faut que ça change. On travaille avec eux pour les aider à retrouver leur élan et on espère qu’ils débloqueront [dimanche]. »

Le trio de Marchand, Seguin et Bergeron se voit souvent attribuer des missions défensives, mais il parvient habituellement à produire à l’attaque. Bergeron croit que leur jeu défensif n’a pas souffert de leurs récents déboires, mais il sait qu’ils devront bientôt recommencer à compter des buts.

« Il faut quand même continuer à faire notre boulot en défensive, a ajouté Bergeron. Je crois que ça va bien en général de ce côté, mais il ne faut pas négliger notre offensive. Ça fait partie de notre style, c’est notre identité. On excelle dans les deux sens de la patinoire, en quelque sorte. Mes coéquipiers [Marchand et Seguin] ont appris à bien jouer dans les deux zones. Ils se débrouillent très bien maintenant, mais ils veulent continuer de s’améliorer. C’est très bien, mais en fin de compte, on n’a pas la même marge de manœuvre qu’en saison régulière. Il faut être responsable de ses compagnons de trio. Il faut continuer de travailler et produire des résultats. »

 

La LNH sur Facebook