Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Penguins vs. Islanders

Les Capitals tenteront d'éviter de bousiller une autre avance en série

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Les Capitals tenteront d'éviter de bousiller une autre avance en série

WASHINGTON - Pas un seul joueur de la formation des Capitals n'est de la région de Washington. En fait, l'attaquant du Canadien de Montréal Jeff Halpern demeure le seul joueur actif ayant grandi dans la région. Il a effectué deux séjours avec les Caps en 13 ans.

Alors peut-être qu'on peut pardonner la réponse de Jason Chimera, natif d'Edmonton et qui évolue avec les Capitals depuis 2009 seulement, à propos de la colère collective du public au sujet de la plus récente avance bousillée en séries par les Caps.

« Je ne sais pas pourquoi les gens ne cessent de ramener le passé, a dit Chimera. Ce sont des équipes différentes à chaque année. Ce n'est pas comme si nous avions les mêmes joueurs à chaque saison. »

Si Chimera était un partisan de longue date des Capitals, il penserait sûrement de façon différente. Il porterait les stigmates d'avoir encouragé une concession qui a perdu huit — oui, huit — séries après détenu une avance de deux parties.

Personne ne s'effondre comme les Capitals. 1985. 1987. 1992. 1995. 1996. 2003. 2009. 2010. Toutes des séries où les Capitals détenaient des avance de 2-0 ou 3-1 et les ont perdues. Toutes des séries de sept rencontres, sauf en 1985, où c'était au meilleur de cinq parties.

Ce qui est encore plus troublant, c'est que historiquement, les Capitals perdent plus souvent une série après avoir pris les devants 2-0 qu'ils n'en gagnent: quatre victoires contre cinq revers. L'histoire semble vouloir se répéter: ils menaient 2-0 contre les Rangers et maintenant c'est 2-2. Le cinquième match aura lieu vendredi, à Washington.

On peut explorer plusieurs facteurs pour expliquer les deux défaites à New York, mais un fait demeure: l'inquiétude grandit parmi les partisans et les joueurs doivent s'assurer que ces doutes ne gagnent pas le vestiaire.

« On doit reprendre le rythme, a indiqué l'attaquant Troy Brouwer. Ils ont le vent dans les voiles avec leurs deux victoires. Nous aussi, on a gagné nos matchs chez nous. Ça nous donne confiance à la veille du match no 5. »

Si on ne tient pas compte de l'histoire, les Capitals ne sont pas en si mauvaise posturte. S'ils parviennent à remporter leurs matchs à domicile, ils gagneront la série. S'ils peuvent écoper de moins de pénalités et si Alexander Ovechkin peut retrouver un peu d'espace après avoir été tenu en échec lors des deux derniers matchs, ils devraient s'en sortir.

Mais reste encore une chose: les Capitals présentent une fiche de 10-20 en matchs no 5.

« Tout le monde tente de faire des grosses histoires avec tout, a philosophé le défenseur Karl Alzner. Les partisans aiment paniquer parfois, mais on ne panique pas et tout le monde en sera témoin vendredi. »

Les deux équipes s'entendent sur une chose: la confiance pourrait être aussi importante que les jeux de puissance pour le reste de la série.

« On a démontré toute notre résilience au cours des deux derniers matchs et nous en auront encore besoin à Washington, a indiqué l'entraîneur-chef des Rangers, John Tortorella. Ils vont connaître un regain d'énergie et nous devrons trouver une façon d'y résister afin de remporter un match. »

 

La LNH sur Facebook