Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI VS MIN

Chicago blanchit Minnesota et prend une avance de 3-1

Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Chicago blanchit Minnesota et prend une avance de 3-1

ST. PAUL, Minn. – Avec tout ce qui s’est dit à propos de tirer avantage de l’aspect physiqye lors du match numéro quatre de la série quart de finale de l’Association de l’Ouest face au Wild du Minnesota, les Blackhawks de Chicago ont prouvé que ce qui permettait vraiment de remporter des matchs en séries, c’est une défensive étanche, des buts opportuns et une performance solide de votre gardien de but.

Les premiers de classe, les Blackhawks, ont fait les trois mardi, l’emportant 3-0 au Xcel Energy Center pour prendre une avance de 3-1 dans la série quatre de sept. Le match numéro cinq aura lieu jeudi au United Center.

« Je pense que nous avons disputé un solide match défensivement », a dit le gardien des Hawks Corey Crawford, à NBC Sports Network. « De toute évidence, notre unité d’infériorité numérique nous a permis de l’emporter aujourd’hui. Ils ont été solides, ont bloqué tellement de tirs et ont déblayé le devant du filet lorsque cela était nécessaire. C’est ce qui a définitivement fait la différence ce soir. »

Le coup mortel des Blackhawks mardi est survenu avec à peine plus d’une minute de jouée en deuxième période.

Avec la recrue Darcy Kuemper devant le filet pour entamer la période du côté du Minnesota, l’ailier des Blackhawks Patrick Sharp a effectué une descente en zone du Wild et a effectué un lancer du côté rapproché pour augmenter l’avance de Chicago à 2-0 sur le premier tir expédié en direction de Kuemper.

Si Kuemper s’est amené dans la rencontre, c’est que le gardien partant Josh Harding s’est blessé en première période au bas du corps.

Avec 4:23 à jouer au premier tiers, l’attaquant des Blackhawks Jonathan Toews a attaqué le filet du Wild en possession du disque. Après quelques dribles, il a perdu le contrôle de la rondelle dans le coin. Harding s’est étiré pour effectuer l’arrêt et Toews a chuté sur la jambe gauche du gardien.

Harding est demeuré au sol durant plusieurs secondes avant de se relever. Le jeu s’est poursuivi durant plus d’une minute, jusqu’au coup de sifflet suivant, et Harding a alors profité de l’arrêt pour consulter le soigneur.

Minnesota a tué une pénalité et Harding a terminé l’engagement, stoppant cinq des six tirs dirigés vers lui avant de céder le filet à Kuemper.

La blessure de Harding est la seconde encaissée par un gardien du Wild au cours de cette série. Niklas Backstrom, qui devait amorcer le premier match, a été blessé au bas du corps lors de l’échauffement d’avant partie et n’a pas joué depuis.

Les Blackhawks ont pris les devants rapidement mardi, après un revirement de l’attaquant du Wild Mikko Koivu le long de la rampe droite et la rondelle s’est retrouvée sur la lame du bâton de Marian Hossa. Ce dernier a alimenté Michal Handzus à sa gauche et son tir a été dévié derrière Harding par Sharp, alors qu’il fonçait au filet à 8:48 du début de la rencontre.

Sharp a enregistré son deuxième match de deux buts dans cette série, lui qui avait inscrit deux filets dans la victoire de 5-2 récoltée lors du deuxième affrontement.

L’avance de deux buts de Chicago après deux périodes n’indiquait pas l’allure du match. Minnesota a eu très peu de tirs significatifs envers le filet de Crawford en deuxième période et l’unité d’infériorité des Blackhawks a ennuyé le Wild toute la soirée, comme en fait foi sa fiche de 0-en-6 avec l’avantage d’un homme.

Au cours de cette série, le Wild montre un rendement de 0-en-15 et représente la seule formation des deux associations à ne pas avoir trouvé le fond du filet en supériorité numérique lors des présentes séries éliminatoires.

Les Blackhawks ont rendu la vie difficile à l’attaque du Wild toute la soirée, dominant 26-9 au chapitre des tirs bloqués. À un certain point en troisième période, le Wild avait tenté 60 tirs au filet, mais seulement 20 d’entre eux ont atteint le gardien Crawford.

Bryan Bickell a ajouté le filet d’assurance avec 7:14 à faire au troisième engagement, son troisième de la série.

« Je crois que ce but a permis à toute l’équipe de respirer plus librement, a révélé Crawford. Notre troisième période a été excellente, nous avons contrôlé le jeu, sommes revenus à notre jeu de base. »

Après un premier segment de cinq minutes très occupé en début de match, Crawford n’a pas été mis à l’épreuve très souvent, arrêtant 25 lancers pour mériter un deuxième blanchissage lors des séries éliminatoires en carrière.

 

La LNH sur Facebook