Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

MTL VS OTT

Les Sénateurs viennent de l’arrière et battent le Canadien pour prendre les devants 3-1 dans la série

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sénateurs viennent de l’arrière et battent le Canadien pour prendre les devants 3-1 dans la série

OTTAWA – Des blessures ont forcé les Sénateurs d’Ottawa à compter sur des jeunes joueurs toute la saison, et ce sont ces mêmes joueurs qui leur ont permis de se hisser à une victoire de passer en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Mika Zibanejad, Cory Conacher et Kyle Turris ont été les éléments clés de la remontée dramatique des Sénateurs mardi, dans le cadre du match no 4 de leur série quarts de finale dans l’Est contre le Canadien de Montréal, qu’ils mènent 3-1.

Zibanejad a réduit l’avance de 2-0 du Canadien de moitié grâce à son premier but en carrière en séries avec 8:55 à faire en temps réglementaire, Conacher a permis aux siens de créer l’égalité avec 22,6 secondes à faire à la troisième période et Turris a donné la victoire aux Sénateurs à 2:32 de la prolongation.

Le cinquième match de la série aura lieu à Montréal jeudi (19 h 00; CBC, RDS, CNBC).

Zibanejad et Conacher ont tous les deux commis des erreurs qui n’ont pas du tout plu à leur entraîneur Paul MacLean. Mais ce dernier n’allait certainement pas les enguirlander après la rencontre.

« Parfois [de jeunes joueurs] font des erreurs qu’on n’aime pas. Mais on a assez confiance en eux pour les renvoyer sur la patinoire et leur donner la chance de contribuer aux succès de l’équipe, a mentionné MacLean. Ce soir, Mika Zibanejad était un de ceux-là et Cory Conacher en était un autre qui a connu des difficultés pendant le match, mais on les a tous les deux remis sur la glace à différents moments et ils ont tous les deux marqué

« Tout le crédit leur revient pour être demeurés concentrés et pour avoir profité de l’opportunité. »

Pour ce qui est de Turris, la blessure à Jason Spezza l’a forcé à jouer un plus grand rôle au sein de l’organisation, et il s’est avéré essentiel à la victoire de mardi. Il a foncé vers le filet de Carey Price sur le but égalisateur de Conacher, amassant une aide, et a inscrit le filet victorieux en prolongation aux dépens de Peter Budaj après que Price se soit blessé en fin de temps réglementaire.

Turris a donc touché la cible en prolongation lors d’un match no 4 de la première ronde des séries pour une deuxième année de suite, sauf que son but de l’an dernier avait permis aux Sénateurs d’égaler leur série contre les Rangers de New York 2-2, et que celui de mardi a donné aux Sens une avance de 3-1.

« C’est un joueur qui a beaucoup grandi avec nous cette année, en devant occuper le poste de centre no 1 même s’il n’est pas ce centre no 1, a dit MacLean. Mais il a joué contre plusieurs des meilleurs joueurs de la ligue. Son jeu dans l’ensemble s’est tellement amélioré cette année, et c’était un facteur déterminant sur ce but [égalisateur]. »

Le CH se trouve quant à lui au bord du gouffre même s’il sent qu’il a été la meilleure des deux équipes lors de trois des quatre matchs. L’entraîneur Michel Therrien se questionnait après la rencontre à propos de la mise en jeu qui a tout juste précédé le but de Zibanejad, qui selon lui s’est faite du mauvais côté de la glace. Il croyait qu’elle allait être tenue du côté gauche, alors il a envoyé son joueur de centre gaucher David Desharnais dans la mêlée. Elle a finalement été faite à droite, Desharnais a été chassé du cercle et Brendan Gallagher a perdu la mise en jeu. Six secondes plus tard, la remontée des Sénateurs s’est amorcée.

« Chaque détail compte dans un match, a calmement indiqué Therrien. Je ne comprends pas pourquoi ils ont décidé de faire la mise en jeu du côté droit alors que [Daniel] Alfredsson avait effectué son tir du côté gauche. Lorsque Carey a fait l’arrêt on a envoyé un centre gaucher parce que c’était évident. Chaque détail compte. »

Therrien s’est tout de même dit satisfait de la façon dont son équipe a joué, surtout en l’absence de son capitaine Brian Gionta, qui n’a pas été en mesure de prendre part à la rencontre en raison d’une blessure au haut du corps. Le Canadien a contrôlé le jeu lors des deux premières périodes, mais a été dominé 13-4 au chapitre des tirs au but en troisième pour permettre aux Sénateurs de revenir dans le match.

Mais Therrien ne semblait pas dérangé par la performance des siens en troisième.

« On est venu pour jouer et c’est exactement ce qu’on a fait. On méritait certainement un meilleur sort. C’est difficile à expliquer, a-t-il déclaré. Selon moi on dictait le rythme [en troisième] et on n’a pas accordé beaucoup de chances de marquer. Le premier but a ouvert la porte pour eux. Ce n’est pas supposé se dérouler ainsi. »

En déficit de seulement 2-0 avant le début de la troisième période surtout grâce à la tenue de leur gardien Craig Anderson – qui a terminé le match avec 26 arrêts –, les Sénateurs se sont finalement réveillé lors des 20 dernières minutes et ont commencé à mettre beaucoup de pression pour égaler la marque.

Leur travail a finalement porté ses fruits à 11:55, lorsque le lancer de la pointe de Sergei Gonchar a touché la baie vitrée derrière le filet de Carey Price avant de rouler dans le coin jusqu’à Chris Neil, qui a aperçu Zibanejad se faufiler dans l’enclave. Neil a envoyé une passe vive devant le filet et la rondelle a dévié sur le patin de Zibanejad. Les arbitres sur la glace ont dit que le but était bon, et leur décision a été confirmée par la reprise vidéo pour donner à la recrue des Sénateurs son premier filet en carrière en séries.

Alors qu’Anderson avait retraité au banc au profit d’un sixième attaquant, le Canadien s’est vu refuser deux dégagements pendant que les Sénateurs tentaient de créer l’égalité – et c’est finalement ce qui s’est produit lorsqu’Alfredsson a dirigé le disque à partir de l’arrière du but vers le centre de la zone avant de bondir jusqu’à Conacher, qui fonçait vers le filet.

« Je ne dirais pas qu’on a été chanceux, parce que c’est une équipe qui a réussi plusieurs remontées auparavant, a analysé Conacher. Mais il y a des dieux du hockey qui nous ont aidé tout au long du match et tout au long de la troisième période. »

Price s’est blessé en fin de troisième tiers – soit sur le but, soit sur un autre lancer un peu plus tard – et n’a pas été en mesure de prendre part à la prolongation, obligeant Budaj à faire son entrée dans le match dans une situation délicate.

Il a stoppé le premier tir qui a été dirigé vers lui provenant du bâton de Jakob Silfverberg à 2:03, mais lorsque Turris a envoyé un lancer anodin d’un angle difficile, Budaj a effleuré la rondelle avec son bloqueur avant qu’elle ne termine sa course dans le filet, causant l’euphorie chez les 20 500 partisans présents à la Place Banque Scottia. Budaj a immédiatement jeté un coup d’oeil vers son défenseur Raphael Diaz devant le filet après le but. Il est possible que le Suisse ait fait dévier la rondelle avant qu’elle ne pénètre dans le trou entre le bras de Budaj et son corps.

« C’était surprenant de voir Budaj s’amener, a dit Turris. On savait que ça faisait un bout de temps qu’il n’avait pas joué et qu’il était peut-être encore un peu à froid, alors on a seulement tenté de diriger des rondelles vers le but et on a été chanceux qu’une d’elles pénètre. »

P.K. Subban et Alex Galchenyuk ont fait bouger les cordages en temps réglementaire pour le CH, qui a vu Price effectuer 30 arrêts.

Mais malgré un lent départ, quelque chose de spécial a semblé guider les Sénateurs à la fin, les menant à une seule victoire de passer au tour suivant.

 

La LNH sur Facebook