Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

MTL VS OTT

Le Canadien de Montréal mis au pied du mur: il fera face à l’élimination jeudi au Centre Bell

Par Erin Nicks - Correspondante LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien de Montréal mis au pied du mur: il fera face à l’élimination jeudi au Centre Bell

OTTAWA – Le Canadien de Montréal est au pied du mur.

Sa défaite de 3-2 en prolongation aux mains des Sénateurs d’Ottawa mardi place le Tricolore en retard 1-3 dans sa série quarts de finale dans l’Est, alors que le match no 5 aura lieu jeudi à Montréal.

« C’est ça le hockey, a dit Josh Gorges. On nous a volé le match. On est en déficit de 3-1, peu importe la façon dont on veut l’expliquer. Ça importe peu. On n’aura pas le choix de sortir fort. »

Le Canadien avait insisté avant le début du match no 4 qu’il devait revenir à son propre style de jeu, tout en demeurant discipliné. Après tout ce qui s’est passé lors du match no 3, le CH savait qu’il ne pouvait pas laisser les Sénateurs gagner en intensité, et Montréal a assez bien réussi sa mission pendant plus de deux périodes de jeu. Le Canadien a limité les Sénateurs, cassé tout momentum offensif, et son désavantage numérique a été efficace, n’allouant qu’un lancer au filet en trois jeux de puissance.

Le but de Mika Zibanejad à mi-chemin en troisième période a donné un regain d’énergie aux Sens et le filet de Cory Conacher avec 23 secondes à faire a permis aux siens de créer l’égalité 2-2. Ottawa s’est également réjoui de l’opportunité de faire face à un gardien à froid en Peter Budaj, venu en relève à un Carey Price qui n’a pas été en mesure de prendre part à la prolongation en raison d’une blessure au bas du corps.

« Je ne sais pas si on a perdu [Price] pour longtemps, mais je me sens mal pour Peter, a dit Halpern. Je ne crois pas qu’il ait vu quoi que ce soit sur le but [de Kyle Turris]. »

Deux dégagements du Canadien ont été refusés en troisième, ce qui a semblé frustrer l’équipe de Michel Therrien, mais le CH ne voulait pas s’en servir comme excuses.

« Ce n’est pas à cause de ça qu’on a perdu, a évoqué Gorges. Ils prennent leurs décisions, et on doit vivre avec. On jouait probablement trop sur les talons en troisième période. On a essayé de protéger l’avance au lieu de sortir et de jouer. On s’est assis et on était corrects – on a bien fait certaines choses, alors quand on en avait besoin, des gars bloquaient des tirs, on a travaillé fort et on a envoyé des rondelles au filet lorsqu’on devait le faire. Mais c’est seulement dommage qu’on leur ait permis d’entrer dans notre zone, et ensuite [le but a été marqué] alors qu’il y avait mêlée devant le filet.

« C’est difficile de dire qu’on a été la meilleure équipe parce qu’on a terminé du côté des perdants. Ce sport se calcule en victoires et en défaites seulement. Rien d’autre n’est important. »

Le Canadien aura l’avantage d’être de retour dans son propre amphithéâtre alors qu’il fera face à l’élimination, et Gorges insiste que l’équipe ne se laissera pas vaincre sans se battre.

« On devra se battre comme si nos vie en dépendent, a-t-il dit. Aucun d’entre nous ne veut revenir à la maison; aucun d’entre nous n’a fini de jouer. Il y a beaucoup de fierté au sein de ce vestiaire. C’est maintenant ou jamais. Il faut avoir cette mentalité. On devra donner tout ce qu’on a parce qu’il n’y a pas de lendemain. On doit jouer de cette façon. »

« Ce sera un gros match, a mentionné Halpern. C’est du hockey des séries à Montréal. J’imagine qu’on va vouloir [la victoire] plus que jamais. »

 

La LNH sur Facebook