Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

ANA vs DET

Les Ducks aiment bien la pression des séries, à l'aube du match no 5

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Les Ducks aiment bien la pression des séries, à l'aube du match no 5

ANAHEIM - Ryan Getzlaf sait que les Ducks d'Anaheim pourraient être frustrés.

Il pense plutôt qu'ils sont en train de se mettre en marche.

Les Ducks ont contrôlé le jeu pendant de longues séquences depuis le début de cette série de premier tour contre les Red Wings de Detroit, même si elle est à égalité à l'aube du match no 5 qui sera présenté mercredi au Honda Center.

Les brillantes performances des Ducks en saison régulière et leur talent remarquable n'ont pas intimidé les Red Wings, qui ont soutiré deux victoires en prolongation en dépit du fait qu'ils n'aient joué en ayant les devants qu'en une seule occasion en quatre matchs jusqu'ici.

Après que les Red Wings eurent criblé le gardien des Ducks Jonas Hiller de 49 tirs lors du match no 4, les Californiens ont indiqué qu'ils souhaitaient augmenter leur pression offensive sur Jimmy Howard mercredi.

Même si l'intensité a augmenté d'un cran, les Ducks ont assuré qu'ils aimaient composer avec la pression des séries éliminatoires. Ils participent à leur deuxième tournoi printanier en quatre saisons.

Ainsi, pour Getzlaf et ses coéquipiers, chaque élément d'un parcours éliminatoire est un privilège, particulièrement après avoir raté les séries dans deux des trois dernières saisons.

«Nous ne sommes vraiment pas frustrés», a assuré le capitaine des Ducks mardi après le long vol entre Detroit et Orange County. «C'est du hockey de séries éliminatoires. C'est la meilleure période de l'année, et nous sommes désormais dans une série au meilleur des trois matchs. Nous savions dès le départ que ce serait une longue série... Ce fut éprouvant pendant toute la saison. Nous avons toujours su comment élever notre niveau de jeu d'un cran, et nous espérons que ce sera le cas mercredi (lors du match no 5).»

Les Ducks s'attendent à connaître des difficultés à se regrouper après qu'ils eurent raté de justesse une opportunité de porter la série à 3-1 en leur faveur pendant le match no 4 lundi soir. Après que les Ducks eurent laissé filer une avance en troisième période, Damien Brunner a donné la victoire aux siens en prolongation et créé l'égalité dans la série. Les Red Wings semblaient pourtant dans les cordes après avoir été blanchis pendant les 100 premières minutes de la série, au Joe Louis Arena, par Hiller.

«Un but en notre faveur (dans le match no 4), et tout le monde est heureux dans ce vestiaire», a rappelé Getzlaf.

Les Ducks doivent plutôt trouver une source de motivation supplémentaire pour éliminer leurs adversaires. Ils auront l'avantage de la patinoire dans le match no 5 et le potentiel match no 7, mais les joueurs des deux équipes affirment que l'impact d'une foule partisane dans cette série est négligeable.

«Honnêtement, l'avantage de la patinoire ne fonctionne que si ton équipe joue bien et qu'elle prend les devants», a expliqué l'entraîneur des Ducks Bruce Boudreau. «Si tu tires de l'arrière, tu dois t'arranger pour resserrer la défensive, mais en même temps il faut que tu modifies ton plan de match pour marquer des buts. Nous obtiendrons le dernier changement (dans le match no 5), ce qui aidera, parce que pendant le dernier match je crois sincèrement qu'ils tentaient de mettre le trio de Pavel Datsyuk sur la patinoire contre une ligne spécifique, et nous avons essayé de changer les choses à quelques reprises. C'est difficile à exécuter.»

 

La LNH sur Facebook