Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

ANA vs DET

Les Red Wings créent l’égalité dans la série grâce au but de Brunner en prolongation

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Red Wings créent l’égalité dans la série grâce au but de Brunner en prolongation

DÉTROIT -- Damien Brunner a marqué à 15:10 de la première période de prolongation pour procurer aux Red Wings de Détroit une victoire de 3-2 lundi soir au Joe Louis Arena dans le cadre du quatrième match de la série quart de finale de l’Association de l’Ouest qui les oppose aux Ducks d’Anaheim.

Les Red Wings ont ainsi nivelé les chances dans la série, chaque équipe ayant remporté deux victoires. La cinquième rencontre aura lieu mercredi, alors que la série se transportera à nouveau à Anaheim.

Le premier but de la carrière de Brendan Smith dans les séries de la Coupe Stanley a permis à Détroit de créer l’égalité 1-1 à 1:18 de la troisième période. Le lancer de la pointe de Smith a bifurqué sur plusieurs joueurs en route vers le filet, touchant en dernier le défenseur d’Anaheim François Beauchemin, qui tentait d’éloigner de son gardien le joueur de centre des Red Wings Joakim Andersson.

L’entraîneur des Wings, Mike Babcock, répétait avant la partie que ses hommes devaient aller se placer plus régulièrement devant le gardien des Ducks Jonas Hiller. Plusieurs des tirs de Détroit en provenance de la périphérie ont été décochés sans qu’il y ait de circulation devant le filet, mais plusieurs gilets rouges se trouvaient devant la cage sur le lancer de Smith.

David Steckel a ensuite touché la cible à 10:40 du troisième tiers pour permettre aux Ducks de reprendre les devants. Le quatrième trio des Ducks, démantelé au cours du match, a été réuni après le but de Détroit, et il est alors parvenu à trouver le fond du filet.

Après un lancer de Kyle Palmieri, le défenseur de Détroit Brian Lashoff est entré en collision avec son gardien Jimmy Howard, et le retour s’est dirigé directement à Steckel, qui a eu amplement de temps pour pousser la rondelle dans un filet abandonné.

Pavel Datsyuk a ensuite inscrit son premier des présentes séries à 13:27 du troisième vingt pour ramener tout le monde à la case départ. Datsyuk a transporté la rondelle en territoire ennemi en longeant la rampe du côté gauche, avant de laisser partir un lancer des poignets qui s’est logé tout juste sous la barre transversale.

Avant ce but, Datsyuk et le capitaine Henrik Zetterberg n’avaient inscrit qu’un seul point au total à forces égales depuis le début de la série, et n’affichaient qu’un total combiné de trois points en quatre rencontres.

Matt Beleskey a été l’auteur du seul but réussi lors de la période initiale. Quelques instants après une mêlée devant le filet d’Howard, la rondelle s’est retrouvée sur le bâton de Smith, mais il a eu de la difficulté à maîtriser celle-ci, car elle se situait entre les patins de son coéquipier Kyle Quincey.

L’attaquant des Ducks Andrew Cogliano a profité de l’indécision des joueurs des Red Wings pour saisir le disque et le remettre à Beleskey devant le filet. Howard a repoussé la première tentative de Beleskey. Ce dernier a ensuite fendu l’air à son deuxième essai du revers avant de finalement se retourner et d’envoyer son lancer des poignets derrière Howard.

Il s’agissait du deuxième but de la série de Beleskey. Les Ducks ont aussi pu compter sur la contribution de Nick Bonino (deux buts), Steckel, Emerson Etem et Kyle Palmieri (un but chacun), ce qui donne aux attaquants « de soutien » une récolte de sept buts depuis le début des séries d’après-saison.

Aucune des deux formations n’a été en mesure de marquer au cours de la période médiane, mais l’entraîneur des Ducks Bruce Boudreau a tenté quelques remaniements de trios intéressants. Il a d’abord, le temps de trois présences, placé Steckel entre les deux ailiers de premier trio Bobby Ryan et Corey Perry, avant d’envoyer son capitaine Ryan Getzlaf au centre d’Etem et de Palmieri ou Beleskey. Ces expériences ont cessé après le but de Smith.

Au cours de son blanchissage réalisé lors du troisième match, Hiller n’avait fait face qu’à 23 rondelles; il a cependant eu beaucoup plus de travail dans la quatrième rencontre. Le gardien suisse a repoussé 27 rondelles au cours des 40 premières minutes de jeu seulement, même s’il n’a pas fait face à de dangereuses chances de marquer. Les Wings ont accentué la pression au troisième engagement, et cela a rapporté puisqu’ils ont trompé la vigilance d’Hiller à deux reprises.

Zetterberg a obtenu la meilleure chance de Détroit pendant les deux premières périodes, lorsqu’un retour de lancer est atterri directement sur son bâton dans l’enclave, mais le défenseur Ben Lovejoy a réussi à placer son bâton dans la trajectoire du tir du capitaine des Wings, qui a raté la cible.

Le rendement de leurs unités spéciales avait grandement aidé Anaheim à prendre une avance de 2-1 dans la série. Les Ducks avaient marqué à deux reprises en supériorité numérique dans une victoire de 3-1 dans le premier match, avant d’inscrire deux autres buts avec l’avantage d’un homme et un en infériorité numérique dans leur gain de 4-0 à la troisième rencontre. Lors de la deuxième partie, Détroit avait cependant eu le dessus au chapitre des unités spéciales lorsqu’ils l’ont emporté 5-4 en prolongation, touchant la cible trois fois sur le jeu de puissance.

Alors que les trois premiers duels avaient plutôt l’air d’être des matchs de saison régulière en raison de tous les avantages numériques dont ont pu bénéficier les deux équipes, la quatrième rencontre s’est davantage déroulée à égalité numérique. Seulement trois pénalités ont été décernées pendant les 60 minutes du temps réglementaire, et aucun but n’a été l’œuvre des unités spéciales.

 

La LNH sur Facebook