Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

MTL VS OTT

Jean-Gabriel Pageau se fait vite connaître par ses exploits

Par Erin Nicks - Correspondante LNH.com

Partagez avec vos amis


Jean-Gabriel Pageau se fait vite connaître par ses exploits

OTTAWA - Plusieurs ne connaissaient pas Jean-Gabriel Pageau avant le début des séries de la Coupe Stanley, mais tout cela a changé lors du troisième match entre les Sénateurs d'Ottawa et le Canadien dimanche.

Son tour du chapeau dans une victoire convaincante de 6-1 sur le Canadien était seulement le deuxième des Sénateurs en séries éliminatoires. Daniel Alfredsson, le capitaine de 40 ans, est le seul autre à avoir réussi l'exploit, en 1998.

Pour la recrue de 20 ans, le fait de partager cet honneur avec Alfredsson, qui lui a passé la rondelle pour son troisième but, a une importance évidente.

« C'est déjà spécial, juste d'être assis à côté de lui dans le vestiaire, a-t-il expliqué. Je ne sais pas combien de temps ce moment va durer. Je veux juste l'apprécier, comme le fait d'être sur la glace avec lui. C'est un vrai gentilhomme et un bon leader. »

Le dernier mois a été une vraie tornade pour le nouveau héros local. Pageau, qui est né à Ottawa, a été le 96e choix du repêchage de 2011, en quatrième ronde. Il a passé plus de deux saisons avec les Olympiques de Gatineau, de l'autre côté de la rivière des Outaouais, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et la majorité de la saison 2012-13 à Binghamton dans la Ligue Américaine.

Il a disputé son premier match et récolté son premier point dans la LNH le 11 avril contre les Flyers de Philadelphie

Son entraîneur Paul MacLean n'a pas craint de lui donner du temps de glace au centre du premier trio entre Alfredsson et Milan Michalek.

« Le coach m'a donné beaucoup d'occasions d'être sur la glace dans toutes sortes de situations, apprécie Pageau. Je veux tellement réussir. »

Impressionné par son jeune joueur, MacLean a dit à la blague lundi que les ponts reliant Ottawa à Gatineau allaient être renommés "Jean", "Gabriel" et "Pageau". L'entraîneur a aussi déclaré après le match de dimanche qu'il allait voir à "le calmer et lui faire retrouver sa concentration" de façon à ce qu'il soit prêt pour le quatrième match qui sera disputé mardi.

« Je ne lui pas encore parlé, a confié MacLean lundi. Il a été trop occupé à s'entretenir avec les médias, ce qui est très bien. Il mérite cette occasion. Mais c'est aussi un joueur qui a disputé neuf matchs avec nous et réalisé toute une performance en séries, nous devons nous assurer qu'il réalise où il est et comment la préparation pour le prochain match sera plus difficile. »

Pageau gardera un bon souvenir des partisans et de ses coéquipiers qui ont scandé son nom lorsqu'il a quitté la glace après avoir été choisi la première étoile du match de dimanche, un moment qu'il n'oubliera pas de sitôt.

« C'était vraiment plaisant, a-t-il reconnu. Savoir que tous vos coéquipiers sont derrière vous et vous supportent, cela enlève beaucoup de pression, et je suis très positif à propos de tout ça. Je suis heureux de cette réaction et surpris. Je ne savais pas qu'ils allaient faire ça. Je ne veux pas les décevoir, alors je vais continuer de donner tout ce que j'ai. »

 

La LNH sur Facebook