Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

MTL VS OTT

Tinordi est la plus récente recrue du Canadien à faire sa marque

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Tinordi est la plus récente recrue du Canadien à faire sa marque

BROSSARD – Les succès du Canadien de Montréal cette saison ont surtout été basés sur deux attaquants recrues qui n’ont pas eu trop de misère à s’ajuster aux rigueurs de la LNH.

Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk se sont taillé une place dans la formation dès la fin du camp d’entraînement et ont obtenu des rôles qui sont désormais très importants au sein de l’équipe.

Jarred Tinordi n’a cependant pas eu ce luxe.

Le défenseur format géant de six pieds six pouces a été rappelé des Bulldogs de Hamilton dans la Ligue américaine le 24 avril à la suite de la cinquième défaite du CH en six matchs, une séquence au cours de laquelle le Tricolore a alloué 23 buts, incluant 10 filets sur le jeu de puissance en 27 occasions.

Au lieu de laisser le temps à Tinordi de se développer pour éventuellement occuper un poste important, il a été appelé à redresser un bateau qui était en train de couler.

« Dans la vie, j’ai toujours cru qu’il fallait apprendre à marcher avant de pouvoir courir, a déclaré l’entraîneur du Canadien Michel Therrien samedi. Disons qu’on leur demande de marcher un peu plus vite en ce moment. »

L’arrivée de Tinordi a eu un impact immédiat, alors que l’Américain a aidé Montréal à remporter les deux derniers matchs de sa saison régulière et à gagner une des deux premières parties de sa série quarts de finale dans l’Est face aux Sénateurs d’Ottawa.

La troisième rencontre de la série aura lieu dimanche à Ottawa à 19 h 00 (CBC, RDS, NBCSN).

« Je me sens bien en ce moment, j’ai confiance en mon niveau de jeu, a dit Tinordi. Les deux derniers matchs de la saison régulière m’ont définitivement permis d’être prêt pour jouer du hockey des séries. »

Le mot que Therrien utilise constamment pour décrire Tinordi est « présence », pour faire référence à présence physique.

Il a évolué sur la troisième paire de défenseurs de l’équipe aux côtés du vétéran Francis Bouillon autant à forces égales qu’en désavantage numérique, une unité qui n’a pas accordé de but depuis l’arrivée de Tinordi. Sa très longue portée et son habileté à contrer les attaquants adverses derrière la ligne des buts ont eu un impact certain sur les performances du CH.

« L’infériorié numérique est une grande partie de mon jeu, a-t-il évoqué. C’est quelque chose qui me rend très fier. »

Les comparaisons faites avec son père Mark sont évidentes. Mark Tinordi a disputé 663 rencontres dans la LNH, majoritairement avec les North Stars du Minnesota et les Capitals de Washington. Il était un défenseur défensif qui, pour employer l’expression favorite de Therrien, avait toute une présence.

« J’essaie définitivement de m’inspirer de certains aspects de son jeu », a mentionné Jarred de son père. « Je crois que le hockey était par contre un peu différent à l’époque où il a joué. Il était effectivement un gros défenseur robuste. Il me sert de modèle. J’aurais aimé le voir jouer davantage quand j’étais plus jeune. »

Tinordi est un des trois jeunes défenseurs à avoir été rappelé par le Canadien pendant la saison pour goûter au niveau de jeu de la LNH, disputant six matchs entre le 16 et le 27 mars avant d’être retourné à Hamilton.

Selon lui, les éléments les plus importants qu’on lui a demandé de peaufiner dans les mineures ont été son agressivité et son assurance, et il a en effet grandement amélioré ces deux aspects de son jeu depuis son retour à Montréal.

« À mon premier séjour [dans la LNH], j’essayais de ne pas faire d’erreurs, j’étais un peu hésitant, a-t-il dit. Cette fois, je me suis dit que c’était une superbe opportunité de réintégrer l’équipe avec deux matchs à faire et d’avoir la chance de prendre part aux séries. Je veux simplement donner tout ce que j’ai. »

La raison principale derrière son deuxième rappel était l’incapacité du Canadien d’adéquatement remplir le vide qui s’est créé à la ligne bleue lorsqu’Alexei Emelin s’est blessé au genou le 6 avril. Emelin participait beaucoup au désavantage numérique et était le défenseur le plus robuste du CH. Mais Tinordi a réussi à admirablement remplir ces deux rôles jusqu’à présent.

« La perte d’Emelin a ouvert une porte pour lui, a déclaré Therrien. Ce [rappel] n’était pas pour son développement. C’était une opportunité. Alors je lui ai dit de profiter de cette opportunité.

« On est en train de voir éclore un tout autre jeune homme. Il s’est amené ici avec une confiance qu’il n’avait pas la première fois. »

Les coéquipiers de Tinordi ont été tout aussi impressionnés par ses récentes performances.

« Je crois qu’il est un joueur de hockey exceptionnel qui va toujours continuer de s’améliorer, a dit Josh Gorges. Tu ne peux pas apprendre à un joueur de jouer comme s’il mesurait six pieds six pouces. Mais quand tu as un gars de cette taille qui peut bouger comme il bouge, ça fait de lui un joueur dangereux. La plupart des joueurs de sa taille n’ont pas autant de mobilité et n’ont pas un aussi bon coup de patin. Mais pas lui. »

Et alors que la série contre les Sénateurs augmente en intensité, Tinordi pourrait être appelé à de plus en plus utiliser ses atouts physiques.

Il est prêt.

« Plus les séries avancent et plus les matchs sont physiques. Je crois que je vais essayer d’augmenter mon niveau de jeu d’un cran dans ce département », a-t-il conclu.

 

La LNH sur Facebook