Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI VS MIN

Accusant un retard de 2-0, le Wild devra venir de l'arrière face aux Blackhawks

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Accusant un retard de 2-0, le Wild devra venir de l'arrière face aux Blackhawks

ST. PAUL - Les Blackhawks de Chicago, qui ont été dominants pendant la saison condensée de la LNH en compilant un dossier de 36-7-5, mènent déjà leur série de premier tour face au Wild du Minnesota 2-0. Le Wild sera toutefois de retour devant ses partisans lors du match no 3, dimanche.

On s'attend à une ambiance électrique au Xcel Energy Center, même si le standard a été établi en 2003 dans cette aréna. Cette année-là, le Wild avait surpris l'Avalanche du Colorado et les Canucks de Vancouver avant de s'incliner en finale de l'Association de l'Ouest face aux Ducks d'Anaheim.

Avec Jacques Lemaire derrière le banc, des vétérans comme Andrew Brunette, Wes Walz et Sergei Zholtok appuyant la jeune étoile Marian Gaborik et une défense étanche devant Dwayne Roloson et Manny Fernandez, le Wild avait été l'équipe cendrillon dans la LNH ce printemps-là.

L'Avalanche était une équipe dominante à cette époque et personne ne s'attendait à voir le Wild survivre au premier tour, un peu comme cette saison face aux talentueux Blackhawks.

« Ce n'était pas une très bonne confrontation pour nous. Nous avions presque une peur bleue de cette équipe, a raconté Brunette. Nous devions jouer d'une certaine manière afin d'avoir une chance de les battre et nous avions le groupe pour le faire. Chacun connaissait son rôle, le comprenait et jouait au meilleur de ses capacités. »

Zach Parise, Mikko Koivu et le reste du Wild version 2013 devra faire la même chose.

Le premier trio, composé de Parise, Koivu et Charlie Coyle, n'a toujours pas marqué depuis le début de la série. Coyle, une recrue, a inscrit une aide. Ils ont obtenu plusieurs belles occasions, mais la rondelle a refusé de rentrer jusqu'ici. Après avoir gagné le premier match 2-1 en prolongation, les Blackhawks ont été plus convaincants lors du deuxième match en signant une victoire de 5-2, vendredi.

« Nous n'avons pas encore joué notre meilleur hockey », a dit l'entraîneur-chef du Wild, Mike Yeo, qui n'a pas exclu la possibilité de séparer Parise et Koivu.

« Si c'est ce qui est nécessaire, alors c'est ce que nous devrons faire, c'est certain », a-t-il expliqué.

Le gardien Niklas Backstrom s'est entraîné avec l'équipe, lui qui s'est blessé au bas du corps lors de l'échauffement avant le premier match de la série, mais il ne semblait pas prêt à reprendre sa place devant le filet de l'équipe. Josh Harding devrait donc être à nouveau le gardien partant dimanche.

« Ça s'améliore. C'est quelque chose qui va prendre du temps, mais je travaille là-dessus à chaque jour », s'est contenté de dire Backstrom après l'entraînement, samedi.

 

La LNH sur Facebook