Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

MTL VS OTT

Le Canadien joue avec agressivité pour égaler la série contre les Sénateurs en l'emportant 3-1

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien joue avec agressivité pour égaler la série contre les Sénateurs en l'emportant 3-1

MONTRÉAL – Malgré l’absence de Lars Eller, Max Pacioretty et de Brian Gionta, le Canadien de Montréal a eu le dessus sur les Sénateurs d’Ottawa en l’emportant 3-1 au Centre Bell, vendredi soir.

Le Canadien, qui s’était incliné 4-2 jeudi, a créé l’égalité 1-1 dans la série quart de finale de l’Association de l’Est qui se poursuivra maintenant à Ottawa avec la présentation des deux prochains matchs dimanche et mardi à la Place Banque Scotia.

Agressif et multipliant les mises en échec, le Canadien a réussi deux buts en moins d’une minute au début de la deuxième période et Carey Price s’est racheté devant son filet après avoir connu un match difficile la veille.

« Price a été très bon et il a fait des arrêts clé au bon moment », a dit l’entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien, fier de l’effort soutenu fourni par ses joueurs.

« On a eu du caractère pendant toute la saison, a-t-il ajouté. Tout le monde pensait qu’on serait abattu après avoir perdu trois joueurs et encore une fois, on a montré qu’on avait du caractère. »

Ryan White, sans aide, et Brendan Gallagher ont soulevé la foule en ayant raison de Craig Anderson dans les premières minutes de la deuxième période et après que Chris Phillips eut réduit l’écart à 2-1, Michael Ryder a redonné une avance de deux buts avec une minute à jouer à la période.

Frappant tout ce qui était à sa portée, le Canadien totalisait 28 mises en échec contre 13 par les Sénateurs après les deux premières périodes et il est parvenu à imposer son rythme même s’il était privé de l’équivalent d’une ligne complète à l’attaque.

Le Canadien a terminé la rencontre avec un total de 37 mises en échec contre 26 par les Sénateurs.

« On a joué du hockey robuste, on a complété nos mises en échec en tentant d’éviter les pénalités », a expliqué P.K. Subban, qui a été le plus utilisé chez le Canadien en ayant 23:56 minutes de temps de glace.

« Dans notre vestiaire, a-t-il poursuivi, il y a plusieurs gars qui essaient de faire leur chemin et c’est le temps de prouver qu’ils méritent de jouer. »

Tomas Plekanec a pris les bouchées doubles à la première période en jouant plus de neuf minutes et les Sénateurs ont été incapables de profiter de quatre supériorités numériques. Ils n’ont réussi que sept tirs au but avec l’avantage d’un joueur.

« La différence ce soir, a dit Plekanec, c’est qu’on a mieux joué défensivement et Price a été formidable pour nous, lui et Subban. Il (Price) a joué un gros match. C’est un grand gardien et il a fait des arrêts importants.

« Tous les joueurs qui ont remplacé les blessés ont bien joué, a-t-il poursuivi. On a des gars sur qui on peut compter quand on a besoin d’eux. »

Price a effectué des arrêts difficiles et il a été bien appuyé alors que pas moins de 34 tirs ont été bloqués par ses coéquipiers, plusieurs dans les derniers moments du match. Il a aussi montré beaucoup de détermination.

À la deuxième période, il a été ébranlé lors d’une collision avec son défenseur Jarred Tinordi, qui se bousculait avec Guillaume Latendresse devant son filet.

On croyait qu’il s’était brisé une dent sur le jeu mais Price, tout sourire, a montré en ouvrant la bouche à la demande des médias que c’était… deux !

« Ce n’est pas une mais deux et elles sont brisés à moitié », a-t-il précisé à ceux qui s’enquérait de son état de santé. « Mais j’avoue que c’est sensible. »

Ovationné après avoir été choisi la première étoile, Price a rendu hommage à ses coéquipiers.

« Les gars ont fait du bon travail pour respecter le plan de match et ce fut comme ça durant toute la saison » a-t-il souligné.

Encore Anderson

Le Canadien a été agressif dès les premières minutes et ça lui a porté fruit quand Sergei Gonchar a été puni pour bâton élevé à l’endroit de Gallagher. Il a effectué trois tirs au filet des Sénateurs mais Anderson a repris là où il avait laissé la veille en fermant la porte.

Ce fut ensuite au tour de Price de s’imposer quand Brandon Prust a été puni pour avoir commis de l’obstruction sur Anderson. Il a été solide et la foule a apprécié son travail en scandant « Carey, Carey, Carey ».

Malgré trois désavantages numériques, le Canadien a dominé 14-8 au chapitre des tirs au but à la première période, limitant les Sénateurs à quatre tirs en six minutes de pénalités mineures. Il a aussi dominé 18-7 au chapitre des mises en échec - quatre par Prust.

Buts rapides

Le Canadien a joué avec autant d’agressivité à la deuxième période et Ryan White a profité d’une erreur d’Erik Karlsson pour inscrire le premier but de la rencontre, à 3 :20. En effectuant de l’échec-avant, il a coupé une passe molle que Karlsson destinait à son partenaire en retraitant dans sa zone et il a surpris Anderson.

White a probablement disputé son meilleur match de l’année.

« Tout le monde a contribué et c’est ce qu’il fallait, a-t-il dit. On avait bien joué lors du premier match même si on avait perdu mais on savait qu’il fallait faire encore mieux. »

Moins d’une minute plus tard, Gallagher a procuré une avance de 2-0 au Canadien à 4 :13 en marquant son deuxième but en autant de matchs, à 4 :13. Bien placé près du filet, il a reçu une passe parfaite d’Alex Galchenyuk et il n’a eu qu’à pousser la rondelle dans un filet désert.

« À cette période-ci de l’année », a dit Gallagher en ce qui concerne son total de buts, on ne regarde pas qui compte les buts. On essaie de gagner des matchs, on montre du caractère et c’est agréable de faire partie de cette équipe. »

Les Sénateurs ont ensuite répliqué grâce à un but de Chris Phillips pendant que l’arbitre avait levé le bras pour décerner une pénalité au Canadien. Son tir frappé en provenance de la ligne bleue a touché le fond du filet à 8:16.

« C’est frustrant, a dit Phillips. Les deux équipes ont eu des occasions de qualité et ils ont fait du meilleur travail pour réussir. »

Avec quatre minutes à jouer, Prust a refermé sa main sur la rondelle. Pendant qu’il était au banc des pénalités, Price s’est surpassé face à Alfredsson et Gonchar, puis il a effectué un bel arrêt contre Mike Zibanejad.

Ryder couronné la poussée de trois buts en marquant à 18:57 et c’était 3-1 après les deux premières périodes.

Dumont : 1er match

Eller, Pacioretty et Gionta sont tombés au combat lors du premier match. Eller a subi une commotion cérébrale et des fractures au visage en plus de perdre quelques dents quand il a été mis en échec par Eric Gryba tandis que Pacioretty et Gionta ont été blessés au haut du corps.

Pour les remplacer, le Canadien a fait appel aux vétérans Jeff Halpern et Colby Armstrong ainsi qu’au jeune Gabriel Dumont, qui a effectué ses débuts en séries éliminatoires. Armstrong prenait part à son premier match des séries en six ans depuis avril 2007 quand il évoluait avec les Penguins de Pittsburgh.

Dumont complétait un trio aux côtés de Travis Moen et David Desharnais tandis qu’Armstrong jouait avec Halpern et Ryan White.

Pacioretty a réussi 39 points cette saison, un sommet chez le Canadien. Il a réussi quatre tirs au but en plus d’obtenir 19 minutes de temps de glace lors de la défaite de 4-2, jeudi. Quant à Gionta, qui totalise 94 matchs en séries éliminatoires au cours de sa carrière, il a présenté un différentiel de moins-2 lors du premier match. Il a quitté la rencontre au milieu de la deuxième période mais il est revenu à la troisième période.

Gryba, un défenseur de six pieds quatre pouces, a été suspendu deux matchs par la LNH vendredi pour son geste à l’endroit d’Eller et André Benoit a pris sa place en tant que sixième défenseur.

Les défenseurs Yannick Weber, Tomas Kaberle et Davis Drewiske ont été laissés de côté par le Canadien.

 

La LNH sur Facebook