Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

MTL VS OTT

Les Sénateurs marquent trois buts à la troisième période pour battre le Canadien 4-2

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sénateurs marquent trois buts à la troisième période pour battre le Canadien 4-2

MONTRÉAL - Malgré les encouragements d’une foule bruyante, le Canadien de Montréal s’est incliné 4-2 devant les Sénateurs d’Ottawa lors de son premier match de la série quarts-de-finale de l’Association de l’Est au Centre Bell, jeudi soir.

Inspirés par leur gardien Craig Anderson, qui a été bombardé de 50 tirs, les Sénateurs ont frustré le Canadien et ses partisans en marquant trois buts à la troisième période pour ravir la victoire.

« L’histoire du match est simple, a tranché l’entraîneur-chef Michel Therrien. Anderson a été extraordinaire.

« On a joué un bon match et on aurait sûrement mérité un meilleur sort, a-t-il élaboré. On a effectué 50 lancers, on a attaqué le filet et ce n’est pas compliqué. Anderson a été extraordinaire. Il leur a permis de remporter le match. »

Les Sénateurs ont inscrit le premier but du match et après que le Canadien eut pris l’avance 2-1 en marquant deux buts en 59 secondes à la deuxième période, il se sont assurés de la victoire à la troisième période grâce à des buts de Jakob Silfverberg, à 3:27, et Marc Methot, à 5:20, à la suite de deux tirs de loin que Carey Price aurait probablement aimé revoir.

« Anderson a été meilleur que Price », s’est limité à dire Therrien après la défaite amère de son équipe.

Un but de Guillaume Latendresse, à 13:55 de la troisième période, a couronné la victoire des Sénateurs.

Rene Bourque, à 13:09, sur le 34e tir dirigé vers Anderson, et Brendan Gallagher, à 14:08 en avantage numérique, avaient renversé la vapeur à la deuxième période après que le défenseur étoile Erik Karlsson eut inscrit le premier but du match à 17:25 de la première période.

Après le but de Bourque pendant une pénalité majeure à Eric Gryba, le Canadien a profité d’un avantage numérique de deux joueurs pendant 1 :21 quand Jean-Gabriel Pageau a été pénalisé mais il a été incapable d’ajouter à son avance.

« On est sorti fort et on a pris l’avance mais le cinq contre trois nous a fait mal, a reconnu David Desharnais. Il faut avoir l’instinct du tueur dans une telle situation et aller en chercher un autre. »

En plus d’une pénalité majeure pour obstruction, Gryba a reçu une inconduite de partie après avoir assommé Lars Eller avec une dure mise en échec alors que ce dernier tentait de saisir une passe de Raphael Diaz près de la ligne bleue du Canadien.

« On voulait aller chercher la victoire pour Lars , a dit Desharnais. Ce n’est jamais le fun de voir un coéquipier comme ça. »

Eller a subi une commotion cérébrale en plus de fractures au visage et il a aussi eu des dents cassées. Il est tombé face la première sur la patinoire et on aurait pu entendre une mouche voler dans l’amphithéâtre. Il y avait du sang autour de lui sur la glace pendant qu’il recevait les premiers soins. Il a ensuite été transporté hors de la patinoire sur une civière.   

« On ne veut jamais faire une passe semblable et si j’avais vu venir le coup, je ne l’aurais jamais faite », s’est défendu Diaz, malheureux.

« On a joué deux bonnes périodes mais on n’a pas bien joué à la troisième », a-t-il ajouté.

Questionné sur le coup asséné par Gryba, l’entraîneur-chef des Sénateurs Paul MacLean a expliqué que tout l’odieux revenait à Diaz, qui a fait une passe dangereuse au centre de la patinoire.

« Ce fut un jeu de hockey qui a mal tourné pour Eller, a-t-il dit en défendant Gryba et après avoir identifié Diaz par son numéro 61 seulement. Scott Stevens, Doug Harvey, Barclay Plager, Gord Kluzak le faisaient. C’est là depuis que le jeu existe. Je me souviens que les gars me disaient toujours de ne pas aller là sans regarder où j’allais. »

Des 50 tirs dirigés au filet des Sénateurs, 41 l’ont été lors des deux premières périodes mais le Canadien n’a réussi que deux buts contre Anderson, qui a présenté une moyenne de buts alloués de 1,69 en 24 présences cette saison.

« On a perdu le momentum et on a été incapable de le reprendre, a expliqué Gallagher, l’auteur du deuxième but du Canadien.

« C’est un excellent joueur, c’est une partie importante de leur équipe, a-t-il révélé en parlant d’Anderson. Mais c’est à nous de trouver le moyen de marquer. Il fait de gros arrêts, il joue bien pour eux mais ce n’est pas une excuse acceptable de dire que leur gardien nous a volé le match. »

C’était la première fois que le Canadien entreprenait une série à domicile depuis 2008. Il avait été exclu des séries l’an passé après avoir terminé au 15e et dernier rang dans l’Association de l’Est.

Le deuxième match aura lieu au Centre Bell vendredi soir et la série se transportera ensuite à Ottawa pour le troisième et le quatrième match à la Place Banque Scotia, dimanche et mardi.

Price effectuait sa 27e présence en séries éliminatoires et il a porté sa fiche à 8-16 en carrière depuis ses débuts en 2007-08.

Anderson brillant

La foule scandait « Go Habs Go » dès la mise en jeu et le Canadien a rapidement imposé son rythme et il a mis Craig Anderson à l’épreuve. Le gardien des Sénateurs a effectué des arrêts difficiles contre Josh Gorges, Travis Moen et Brendan Gallagher, puis il a effectué un arrêt spectaculaire en captant un tir frappé de Jarred Tinordi avec sa mitaine.

Brandon Prust a reçu la première pénalité du match à 11:10 pour placage illégal et le Canadien a résisté au jeu de puissance des Sénateurs alors que Price a effectué un bel arrêt à la suite d’un tir de Jakob Silfverberg provenant de l’enclave.

Le Canadien a dominé 14-11 au chapitre des tirs au but à la première période et il a bien appuyé Price avec 13 tirs bloqués, dont quatre avaient été dirigés par Karlsson, le gagnant du trophée Norris la saison dernière. Le quatrième trio composé de Brandon Prust, Ryan White et Travis Moen a excellé lors des 20 premières minutes de jeu.

P.K. Subban a servi une dure mise en échec à Chris Neil au début de la deuxième période et Corey Conacher a ensuite été pénalisé pour bâton élevée, à 2:31. Les Sénateurs, qui ont été les plus efficaces dans la LNH en désavantage numérique cette saison (88 pour cent) ont résisté alors que Anderson a stoppé Rene Bourque sur une échappée à la fin de la pénalité.

Après un arrêt difficile de Price face à Daniel Alfredsson, Alex Galchenyuk a décoché un bon tir des poignets vers Anderson et une pénalité a été imposée sur la séquence à Sergei Gonchar pour obstruction. Anderson a alors été superbe. Il a bloqué plusieurs tirs à bout portant pendant que le trio composé de Max Pacioretty, David Desharnais et Rene Bourque bourdonnait dans la zone des Sénateurs.

Finalement, le Canadien a créé l’égalité 1-1 grâce à un but de Rene Bourque sur son 34e lancer. Après avoir saisi une passe de Subban derrière le filet, Bourque est revenu devant Anderson pour le surprendre avec un tir haut.

Eller blessé

Le défenseur Eric Gryba a ensuite reçu une pénalité majeure pour obstruction et une inconduite de partie après avoir donné une dure mise en échec à Lars Eller près de la ligne bleue du Canadien.

Dès la première minute de la pénalité à Gryba, Gallagher a complété une stratégie de Tomas Plekanec, à 14 :08, pour inscrire le deuxième but Canadien. Posté à la droite d’Anderson près du filet, il a effectué un tir sur réception pour réussir son premier but en carrière lors des séries éliminatoires.

Jean-Gabriel Pageau a été pénalisé, ce qui a procuré un avantage numérique de deux joueurs au Canadien pendant plus d’une minute mais le Canadien a été incapable d’en profiter.

Après deux périodes, le Canadien dominait 41-19 au chapitre des tirs au but. Il a effectué 27 tirs à la deuxième période.

Cinq joueurs du Canadien prenaient part à leur premier match éliminatoire: Alex Galchenyuk, Max Pacioretty, Raphael Diaz, Brendan Gallagher et Jarred Tinordi, dont le père Mark assistait au match.

Ils étaient quatre joueurs chez les Sénateurs à faire leurs débuts en séries: Mika Zibanejad, Cory Conacher, Eric Gryba et Jean-Gabriel Pageau, l’auteur du but décisif contre les Bruins de Boston lors du dernier match de la saison.

Jeff Halpern et Colby Armstrong ont été laissés de côté par le Canadien.

 

La LNH sur Facebook