Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Penguins vs. Islanders

Les Penguins remportent facilement le premier match contre les Islanders

Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

Partagez avec vos amis


Les Penguins remportent facilement le premier match contre les Islanders

PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh ont envoyé un message clair à l’occasion de leur première partie des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2013 mercredi soir.

Les Islanders de New York en ont fait les frais.

Les Penguins constituent sans conteste la formation la plus talentueuse de l’Association de l’Est et les attentes sont très élevées cette année après les acquisitions de Brenden Morrow, Jarome Iginla, Douglas Murray et Jussi Jokinen à la date limite des transactions.

Les Penguins ont démontré qu’ils étaient prêts à relever ce défi en écrasant les Islanders 5-0 au Consol Energy Center. Ils ont ainsi gâché le retour en séries des New-Yorkais, qui en sont à une première participation au grand bal printanier en six ans.

Ce fut une prestation complètement différente de celle offerte par Pittsburgh l’an passé. Les Penguins avaient alors bousillé une avance de trois buts contre les Flyers de Philadelphie pour s’incliner en prolongation dans le premier match des quarts de finale de l’Association de l’Est. Le reste de cette série a été cauchemardesque pour Pittsburgh, qui a vu ses rêves de Coupe Stanley s’envoler après six parties.

Malheureusement, les Islanders ne sont pas parvenus à dissiper les doutes à leur sujet. Ils participent aux séries d’après-saison pour la première fois depuis 2007, alors qu’ils avaient été éliminés au premier tour par les Sabres de Buffalo, et ils devront attendre la prochaine rencontre pour tenter de prouver qu’ils sont prêts à s’illustrer dans la LNH.

Pascal Dupuis a inscrit un doublé pour les Penguins, qui ont aussi profité de la contribution du défenseur Kristopher Letang ainsi que de celle de Beau Bennett et Tanner Glass, qui ont tous deux marqué leur premier but en carrière en séries éliminatoires.

Marc-André Fleury, un des boucs-émissaires de l’élimination hâtive du printemps dernier, a été solide devant sa cage en repoussant les 26 lancers dirigés vers lui pour ainsi obtenir son sixième jeu blanc en séries.

Les Penguins ont offert cette belle prestation en l’absence de deux éléments clés : Sidney Crosby et Brooks Orpik. On a confirmé mercredi matin que Crosby ferait l’impasse sur le match numéro un de la série en raison de la fracture à la mâchoire qu’il a subie le 30 mars. La date exacte de son retour au jeu n’est toujours pas connue, mais ce moment ne semble pas si éloigné. Orpik, quant à lui, est incommodé par une blessure au bas du corps qu’il s’est infligée dans la dernière semaine du calendrier régulier. Il a recommencé à patiner avec ses coéquipiers lors de la séance d’entraînement matinale de mercredi.

PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh ont envoyé un message clair à l’occasion de leur première partie des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2013 mercredi soir.

Les Islanders de New York en ont fait les frais.

Les Penguins constituent sans conteste la formation la plus talentueuse de l’Association de l’Est et les attentes sont très élevées cette année après les acquisitions de Brenden Morrow, Jarome Iginla, Douglas Murray et Jussi Jokinen à la date limite des transactions.

Les Penguins ont démontré qu’ils étaient prêts à relever ce défi en écrasant les Islanders 5-0 au Consol Energy Center. Ils ont ainsi gâché le retour en séries des New-Yorkais, qui en sont à une première participation au grand bal printanier en six ans.

Ce fut une prestation complètement différente de celle offerte par Pittsburgh l’an passé. Les Penguins avaient alors bousillé une avance de trois buts contre les Flyers de Philadelphie pour s’incliner en prolongation dans le premier match des quarts de finale de l’Association de l’Est. Le reste de cette série a été cauchemardesque pour Pittsburgh, qui a vu ses rêves de Coupe Stanley s’envoler après six parties.

Malheureusement, les Islanders ne sont pas parvenus à dissiper les doutes à leur sujet. Ils participent aux séries d’après-saison pour la première fois depuis 2007, alors qu’ils avaient été éliminés au premier tour par les Sabres de Buffalo, et ils devront attendre la prochaine rencontre pour tenter de prouver qu’ils sont prêts à s’illustrer dans la LNH.

Pascal Dupuis a inscrit un doublé pour les Penguins, qui ont aussi profité de la contribution du défenseur Kristopher Letang ainsi que de celle de Beau Bennett et Tanner Glass, qui ont tous deux marqué leur premier but en carrière en séries éliminatoires.

Marc-André Fleury, un des boucs-émissaires de l’élimination hâtive du printemps dernier, a été solide devant sa cage en repoussant les 26 lancers dirigés vers lui pour ainsi obtenir son sixième jeu blanc en séries.

Les Penguins ont offert cette belle prestation en l’absence de deux éléments clés : Sidney Crosby et Brooks Orpik. On a confirmé mercredi matin que Crosby ferait l’impasse sur le match numéro un de la série en raison de la fracture à la mâchoire qu’il a subie le 30 mars. La date exacte de son retour au jeu n’est toujours pas connue, mais ce moment ne semble pas si éloigné. Orpik, quant à lui, est incommodé par une blessure au bas du corps qu’il s’est infligée dans la dernière semaine du calendrier régulier. Il a recommencé à patiner avec ses coéquipiers lors de la séance d’entraînement matinale de mercredi.

Les joueurs acquis par Pittsburgh en prévision des séries éliminatoires se sont démarqués dans ce premier match. Iginla et Jokinen ont récolté deux mentions d’aide chacun pendant que Morrow a été l’un des attaquants les plus robustes des Penguins.

Du côté des Islanders, rien n’a fonctionné à leur retour en séries.

Ils ont accordé un but en avantage numérique à 3:30 du premier vingt et ce n’est pas l’un des gros canons de Pittsburgh qui a ouvert le pointage. Ce fut plutôt l’œuvre de Bennett, qui remplaçait Crosby dans la formation. Dès sa première présence en séries, Bennett a touché la cible au-dessus de l’épaule de Nabokov.

Presque 10 minutes plus tard, Nabokov a été trop agressif sur un lancer d’Iginla et il s’est retrouvé hors position. Dupuis en a profité pour capitaliser sur le retour.

Ce n’était pas le genre de performance souhaité par les Islanders pour leur gardien de but. Nabokov a été ébranlé après avoir reçu un lancer frappé d’Iginla en plein masque et il a été incapable de retrouver ses repères par la suite.

La situation a dégénéré en deuxième période lorsque Nabokov a alloué deux buts (un à Letang et le deuxième de Dupuis) en l’espace de 32 secondes dans les deux premières minutes de jeu de l’engagement. Nabokov a été chassé de la rencontre après le deuxième filet de Dupuis. Il avait repoussé 11 des 15 lancers auxquels il avait fait face. Kevin Poulin s’est amené en relève et il a accordé un mauvais but à Glass peu de temps après son entrée.

Cependant, les gardiens de but ne sont pas la seule cause de cette défaite des Islanders.

John Tavares, leur joueur étoile, a été neutralisé par une défensive étanche et physique. De plus, leur jeu de puissance a été blanchi en quatre occasions et il a provoqué très peu de choses.

Le seul point négatif dans cette formidable soirée pour les Penguins aura été la perte de James Neal. Le prolifique attaquant a semblé se blesser en début de deuxième période après avoir encaissé une mise en échec de Travis Hamonic. Il a effectué une autre présence après cet incident, puis il a quitté la rencontre. Aucun renseignement sur son état n’a été communiqué pendant la partie.

Le centre des Islanders Marty Reasoner s’est vu décerner une punition majeure de cinq minutes pour avoir donné du genou sur Jokinen à 17:50 de la troisième période. Reasoner a aussi reçu une pénalité d’extrême inconduite.

La deuxième rencontre de cette série quatre de sept des quarts de finale de l’Association de l’Est aura lieu vendredi à Pittsburgh.

 

La LNH sur Facebook