Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

STL vs LAK

Un but de Steen en désavantage numérique procure la victoire aux Blues en prolongation

Par Louie Korac - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Un but de Steen en désavantage numérique procure la victoire aux Blues en prolongation

ST. LOUIS – Le deuxième but du match d’Alexander Steen, un but en désavantage numérique en prolongation, a procuré une victoire de 2-1 aux Blues de St. Louis contre les Kings de Los Angeles dans le premier match de la série disputé au Scottrade Center, mardi.

Le défenseur Kevin Shattenkirk, des Blues, servait une double mineure pour avoir porté son bâton élevé quand Steen a soutiré la rondelle au gardien Jonathan Quick derrière le filet des Kings.

Le joueur des Blues n’a eu qu’à tirer du revers dans un filet désert pour inscrire le but victorieux à 13:26 de la prolongation.

Les Blues remportaient leur première victoire contre les Kings en neuf matchs. Ils présentaient une fiche de 0-7-1 contre les champions en titre de la Coupe Stanley depuis février 2012.

« Quand j’ai vu la rondelle derrière le filet, je me suis dit que j’allais tenter de mettre de la pression. J’ai joué de chance car la rondelle a frappé mon bâton », a expliqué Steen sur les ondes de CBC.

Steen a marqué le premier but du match en sautant sur le retour d’un tir de Shattenkirk lors d’un avantage numérique à 9 :05 de la première période.

Quick est l’unique responsable que le match se soit rendu en prolongation. Il a excellé à plusieurs reprises et il a terminé la rencontre avec 40 arrêts.

Justin Williams avait créé l’égalité 1-1 avec 31,6 secondes à la troisième période.

Les Kings ont présenté une fiche de 16-4 en route vers la conquête de leur première Coupe Stanley l’an dernier.

Ce n’est qu’un match, mais les Blues, du moins pour un soir, ont chassé le mauvais sort qui semblait coller à eux contre les Kings.

Les Blues en étaient à leur première victoire contre les Kings en neuf matchs. Ils présentaient une fiche de 0-7-1 contre les champions en titre de la Coupe Stanley depuis février 2012.

Les Blues ont entrepris les séries éliminatoires contre les champions non seulement en mission, mais ils voulaient aussi prouver qu’ils pouvaient les battre.

Brian Elliott a poursuivi son bon travail du mois d’avril en effectuant 28 arrêts devant le filet des Blues qui avaient perdu leurs trois derniers matchs éliminatoires qui avaient nécessité de la prolongation. Leur dernière victoire en pareille circonstance remontait au 16 mai 2001 quand Scott Young avait marqué à la deuxième période supplémentaire contre l’Avalanche du Colorado.

Les Blues ont pris une avance de 1-0 dans la série et ils accueilleront encore une fois les Kings jeudi soir, avant de disputer les troisième et quatrième matchs samedi et lundi à Los Angeles.

Les Blues ont complètement dominé la première période et ils ont inscrit l’unique but de l’engagement.

Quick a stoppé de la jambière droite le tir de la ligne bleue de Shattenkirk lors d’un avantage numérique des Blues, mais il a accordé un retour dans l’enclave et Steen a sauté dessus à 9:05.

L’échec avant des Blues a créé plusieurs occasions de marquer mais ils n’ont pu augmenter leur avance.

Quick a effectué son meilleur arrêt quand il a étiré la jambière pour bloquer un tir de Roman Polak qui venait d’accepter une belle passe de Vladimir Sobotka. Polak a été tout simplement volé avec 12:11 à jouer à la période.

À l’autre bout de la patinoire, Elliott a brillé à son tour à deux reprises devant Jeff Carter avec moins de cinq minutes à jouer après que Polak eut raté son dégagement.

À la deuxième, Quick a permis aux Kings de demeurer dans le match en bloquant deux tirs coup sur coup à courte distance de Jaden Schwartz.

Le gardien des Kings a cependant joué de chance quand un tir de David Backes a frappé le poteau droit à 7:40 du deuxième engagement.

Quick n’a pas eu besoin des poteaux pour briller devant Backes au milieu de la troisième, avant de stopper Schwartz quelques secondes plus tard.

Les Kings ont retiré Quick en faveur d’un attaquant supplémentaire. Williams s’est servi de Barret Jackman comme écran et a décoché un puissant tir très précis par-dessus l’épaule gauche d’Elliott avec 31,6 pour créer l’égalité 1-1.

 

La LNH sur Facebook