Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI VS MIN

Les Blackhawks battent le Wild en prolongation

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blackhawks battent le Wild en prolongation

CHICAGO – Si le reste de la série est à l’effigie du match no 1 de mardi soir, les fans feraient mieux de trouver un trou à leur horaire tout de suite afin de s’assurer de pouvoir regarder les autres rencontres entre le Wild du Minnesota et les Blackhawks de Chicago.

Après un début de prolongation rempli de chances de marquer et de gros arrêts, Bryan Bickell a finalement touché la cible à 16:35 pour donner la victoire aux Blackhawks 2-1 face au Wild lors du premier match de leur série quarts de finale dans l’Ouest.

Johnny Oduya a effectué un lob au-dessus de la tête du défenseur du Wild Ryan Suter, et Viktor Stalberg est allé pourchasser la rondelle, créant une situation de 2-contre-1. Stalberg a rejoint Bickell dans l’enclave et ce dernier a marqué du revers entre les jambières de Josh Harding.

Le troisième trio de Chicago, composé de Bickell, Andrew Shaw et Stalberg, a été identifié comme une des pierres angulaires de la belle saison des Blackhawks, alors que les trois joueurs ont amassé 77 points au total en 48 matchs.

« On était sur la glace pour le premier but du Wild et on n’était pas très contents », a dit Stalberg du filet de Cal Clutterbuck inscrit avec 4:48 d’écoulées au match pour ouvrir la marque. « Selon moi c’était un peu un but chanceux, mais tu n’es jamais content lorsque tu te trouves sur la patinoire pour un but de l’équipe adverse. Alors on a tenté de travailler pendant tout le match pour se racheter et on a réussi quand ça comptait le plus. »

La série se poursuivra vendredi soir au United Center.

Marian Hossa a créé l’égalité tôt en deuxième alors que les Blackhawks évoluaient en avantage numérique, avec cinq secondes à faire à la pénalité de Zach Parise pour avoir créé de l’obstruction sur le gardien.

Harding, à qui on a donné le départ d’urgence après que Nicklas Backstrom se soit blessé pendant la période d’échauffements, a repoussé 35 rondelles dans la défaite. Corey Crawford a effectué 26 arrêts pour Chicago, incluant un arrêt spectaculaire aux dépens de Parise qui s’est élancé de l’enclave peu de temps avant que Bickell n’inscrive le filet gagnant.

Les Blackhawks ont beaucoup d’expérience en prolongation. En saison régulière, 16 de leurs rencontres ont nécessité au moins une période supplémentaire (Chicago ne s’est incliné que cinq fois, en fusillade) et cinq des six matchs de leur première ronde en séries l’an dernier face aux Coyotes de Phoenix se sont soldés en prolongation.

Avant le match, le Wild a reçu une mauvaise nouvelle lorsque Backstrom – qui figure à égalité au sommet de la ligue pour les victoires avec 24 – a dû quitter la période d’échauffements en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été dévoilée. Une reprise vidéo semble démontrer que Backstrom s’est blessé à la jambe en s’étirant d’une drôle de façon en tentant d’arrêter un retour de lancer.

Harding, le seul autre gardien qui a fait le voyage à Chicago avec le Wild, a donc dû jouer le rôle de gardien no 1 le temps d’un match. Harding n’a pris part qu’à cinq rencontres en saison régulière et a été sur la touche pendant plus de deux mois en raison de complications liées à sa sclérose en plaques.

« Le moins qu’on puisse dire c’est que c’était assez inattendu », a déclaré l’entraîneur du Wild Mike Yeo par rapport à son changement de gardien. « Il a fallu qu’on ramène rapidement notre concentration sur le match par après. [Harding a été] phénoménal. C’est difficile de vraiment imaginer par quoi il est passé. Je n’ai aucune idée de ce qu’il a vécu. Nous n’en avons aucune idée. C’est un gars qu’on a plusieurs bonnes raisons d’encourager. »

Le dernier départ de Harding dans la LNH remontait au 30 janvier contre ces mêmes Blackhawks, au Xcel Energy Center. Il avait alloué deux buts sur quatre lancers et avait été retiré de la rencontre à 6:45 de la première période, dans un match que le Wild avait remporté 3-2 en tirs de barrage. S’il avait joué de cette façon mardi, ç’aurait pu virer au cauchemar pour le Minnesota. Au lieu de cela, Harding a été solide et le Wild a bien fermé le jeu devant lui pour que ça soit difficile pour les Hawks de diriger des rondelles vers lui.

Malgré la perte de Backstrom et du défenseur Clayton Stoner pour la majeure partie de la première période après qu’il eut été frappé solidement par Andrew Shaw, le Wild menait 1-0 après 20 minutes grâce au filet de Clutterbuck – son tout premier en carrière en séries.

Sept secondes après la mise en échec de Shaw sur Stoner derrière le filet du Minnesota, Clutterbuck a dirigé le disque vers la cage des Blackhawks à 4:48 du premier vingt avec un tir des poignets à partir du cercle gauche. Le lancer, le premier du match pour le Wild, a déjoué Crawford du côté rapproché et surpris la foule présente au United Center.

Crawford s’est ressaisi en faisant quelques très beaux arrêts, notamment devant Kyle Brodziak lors de la dernière minute de jeu au premier tiers pour empêcher Chicago de se retrouver en trop grand déficit avant l’entracte. À l’autre bout de la patinoire, Harding a repoussé les six lancers qui ont été dirigés vers lui en première période et aidé le Wild à écouler un jeu de puissance des Hawks.

Tel qu’attendu, les Hawks sont sortis forts en deuxième et ont créé l’égalité 1-1 avec seulement 2:06 d’écoulées à la période sur le filet de Hossa en avantage numérique – son 37e en carrière en séries. Patrick Kane a amorcé le jeu en zone du Wild en effectuant une passe parfaite de l’enclave vers Hossa au cercle gauche. Hossa a battu Harding avec un tir des poignets qui a ramené tout le monde à la case départ et donné un regain de vie à la foule. Chicago a graduellement continué de mettre de la pression sur Harding, mais il n’a pas semblé déconcentré par le filet de Hossa et a poursuivi son bon travail.

À 1:31 du troisième vingt, Kane a réussi à se faufiler derrière un défenseur du Wild pour s’amener seul devant Harding, mais son tir des poignets a été stoppé.

Environ à mi-chemin de la période, les Hawks ont semblé avoir marqué le filet de la victoire lorsque Kane a sorti une rondelle qui se trouvait sous le défenseur du Wild Jared Spurgeon – couché sur le ventre – dans l’enclave. Jonathan Toews l’a poussée derrière la ligne des buts, mais le sifflet s’est fait entendre bien avant que Kane ne touche au disque parce que les officiels avaient perdu la rondelle des yeux.

« Ils [les arbitres] ont sifflé avant que la rondelle ne pénètre, mais je crois que nous étions simplement un peu frustrés que leur joueur soit carrément couché sur le disque, a dit Toews. Selon moi, le sifflet a été entendu quand on a finalement réussi à dégager la rondelle, mais c’est comme ça que les choses se déroulent parfois. »

Chicago, qui a dominé le Minnesota 22-14 au chapitre des tirs au but lors des deux dernières périodes en temps réglementaire, a continué de mettre de la pression en fin de troisième tiers. Harding n’a cependant pas bronché et a encore une fois été solide lorsqu’il a fermé la porte devant le lancer-frappé de Shaw à partir de la pointe, alors qu’il restait 3:07 à faire à la période. Crawford a également réussi quelques gros arrêts pour garder le pointage intact.

Les deux équipes ont bénéficié d’un jeu de puissance en prolongation. Oduya a été puni pour bâton élevé à 7:34, mais le défenseur du Wild Tom Gilbert a été envoyé au cachot 68 secondes plus tard pour avoir retenu Toews.

 

La LNH sur Facebook