Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

L’Avalanche remporte la loterie Banque Scotia pour le premier choix au repêchage 2013

lundi 2013-04-29 / 23:24 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike Brophy - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


L’Avalanche remporte la loterie Banque Scotia pour le premier choix au repêchage 2013

TORONTOSeth Jones a fait ses premiers pas à titre de joueur de hockey au Colorado. Étant donné que l’Avalanche du Colorado a remporté la loterie Scotiabank du repêchage 2013 de la LNH, lundi, il pourrait fort bien faire ses premiers dans la LNH au même endroit aussi.

Jones, un défenseur des Winterhawks de Portland de la Ligue de hockey de l’Ouest, est classé le premier espoir par le Bureau central de dépistage de la LNH. Le repêchage 2013 de la LNH aura lieu le 30 juin au New Jersey et l’Avalanche, dont les chances de remporter la loterie étaient de 18,8 pour cent, sera certainement intéressé à sélectionner un gros défenseur offensif.

Pour la première fois en quatre ans, ce ne sera pas les Oilers d’Edmonton qui choisiront au premier rang au repêchage. Les Oilers ont sélectionné Taylor Hall, Ryan Nugent-Hopkins et Nail Yakupov avec leur premier choix au cours des trois dernières années.

« C’est une soirée très, très excitante pour l’organisation », a concédé le directeur général de l’Avalanche Greg Sherman à LNH.com.

Sherman n’a pas assisté à la loterie, et il était représenté à Toronto par le directeur du recrutement amateur, Rick Pracey.

L’Avalanche a fini en 29e place cette saison avec une fiche de 16-25-7, trois points devant les Panthers de la Floride qui ont terminé bons derniers. Les Panthers avaient les meilleures chances de remporter la loterie avec 25 pour cent des chances.

Ce fut une saison mouvementée pour l’Avalanche, une saison qui a commencé avec la dispute salariale avec le centre Ryan O’Reilly et qui s’est conclue avec le licenciement de l’entraîneur en chef Joe Sacco. Pourtant avec les attaquants O’Reilly, Matt Duchene, Gabriel Landeskog et PA Parenteau, l’Avalanche a un bon noyau.

« De toute évidence avec tout le talent que nous avons au sein de notre équipe présentement, nous ajouterons un autre très bon espoir à ceux qui font déjà partie de notre équipe, a dit Sherman. C’est une journée très importante pour l’organisation, c’est un grand soir pour nos partisans et nous sommes très enthousiasmés du résultat de ce soir. »

Jones, qui a aidé les États-Unis à remporter le Championnat mondial de hockey junior cette année, participe présentement aux séries éliminatoires avec les Winterhawks dans la Ligue de l’Ouest. Il est vu comme un espoir de premier plan qui pourrait faire le saut dans la LNH dès la saison prochaine. Le fils de l’ex-joueur étoile de la NBA, Popeye Jones, a inscrit 14 buts et amassé 56 points en 61 matchs cette saison, et il est classé devant les attaquants des Mooseheads de Halifax Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin, qui sont respectivement classés aux 2e et 3e rangs.

« Il y a beaucoup à dire à propos de Jones, a déclaré Pracey. Son gabarit et son coup de patin sont deux qualités qui sautent aux yeux, mais sa capacité à s’emparer de la rondelle et à prendre des décisions en zone défensive pour amorcer l’attaque ont attiré notre attention. Il est un joueur qui possède un bon physique et une grande portée. »

Pracey a aussi vanté MacKinnon et Drouin.

« Drouin est très talentueux et il est le genre de joueur à bien faire paraître les joueurs autour de lui, a avancé Pracey. Son habileté à faire des jeux et à créer des chances de marquer sont très bonnes. Ses habiletés offensives le suivront dans la LNH. Il est très talentueux avec un très bon instinct. Pour sa part, MacKinnon est plus physique et son coup de patin est exceptionnel. Nous trouvons qu’il approche le jeu de la bonne façon. Nous aimons son énergie et son intensité. »

Pracey a ajouté qu’il est loin d’être assuré de sélectionner Jones au premier rang.

Le directeur général des Panthers, Dale Tallon, a pris les choses avec un grain de sel. Après avoir participé aux séries éliminatoires la saison dernière, les Panthers ont connu toutes sortes de difficultés cette saison avec plusieurs blessures à des joueurs clés et ils ont terminé avec une fiche de 15-27-6. Tallon désirait ardemment sélectionner au premier rang, mais il sait qu’il mettra quand même la main sur un très bon espoir.

« Avoir remporté la loterie aurait diminué la douleur après tout ce que nous avons connu cette saison, a déclaré Tallon. Il aurait été bien de choisir au premier rang, mais en sélectionnant au deuxième rang, nous savons que nous allons repêcher tout un espoir. Des fois, ça enlève de la pression en s’amenant au repêchage… »

Les deux derniers défenseurs repêchés au premier rang – Erik Johnson (Blues de St. Louis, 2006) et Chris Phillips (Sénateurs d’Ottawa, 1996) – sont de bons joueurs, mais pas des joueurs étoiles. Les Blues ont préféré Johnson aux excellents attaquants Jordan Staal, Jonathan Toews, Nicklas Backstrom et Phil Kessel. Le repêchage de 1996 a été perçu comme faible et ironiquement, le meilleur joueur de cette année-là a été un autre défenseur, Zdeno Chara, choisi au 52e rang par les Islanders de New York.

C’était la première année de l’histoire de la LNH que les 14 équipes non qualifiées pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley – ou les formations qui avaient acquis le choix de première ronde des équipes éliminées –, avaient une chance de repêcher au premier rang. Auparavant, seules les cinq pires équipes avaient une chance de sélectionner au premier rang.

Le Lightning de Tampa Bay détenait 14,2 pour cent des chances de sélectionner au premier rang. Alors que les autres équipes avaient des pourcentages inscrits entre parenthèses: Predators de Nashville (10,7), Hurricanes de la Caroline (8,1), Flames de Calgary (6,2), Oilers d’Edmonton (4,7), Sabres de Buffalo (3,6), Devils du New Jersey (2,7), Stars de Dallas (2,1), Flyers de Philadelphie (1,5), Coyotes de Phoenix (1,1), Jets de Winnipeg (0,8) et Blue Jackets de Columbus (0,5).

Quatre premiers choix au repêchage ont remporté le trophée Calder remis à la meilleure recrue et ont été admis au Panthéon de la renommée, soit Gilbert Perreault (Buffalo, 1970), Denis Potvin (Islanders de New York, 1973), Dale Hawerchuk (Winnipeg, 1981) et Mario Lemieux (Pittsburgh, 1984). Trois autres premiers choix soit Bobby Smith (Minnesota, 1978), Bryan Berard (Ottawa, 1995) et Alexander Ovechkin (Washington, 2004) ont également été nommés meilleure recrue. Berard a été échangé aux Islanders de New York avant de disputer son premier match dans la LNH.

 

La LNH sur Facebook