Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Sénateurs battent les Bruins et affronteront le Canadien en séries

lundi 2013-04-29 / 0:17 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sénateurs battent les Bruins et affronteront le Canadien en séries

BOSTON – Les Sénateurs d’Ottawa ont finalement vaincu les Bruins de Boston.

Grâce à cette victoire obtenue dimanche, les Sénateurs n’affronteront pas au premier tour des séries éliminatoires l’équipe qui les a battus quatre fois en cinq rencontres cette saison.

Jean-Gabriel Pageau a brisé une égalité de 2-2 en sautant sur un retour de lancer alors qu’il restait 3:34 à écouler au temps réglementaire, et les Sénateurs ont eu raison des Bruins 4-2 au TD Garden pour s’emparer du septième rang de l’Association de l’Est. Boston avait eu le dessus au cours des quatre premiers affrontements entre les deux équipes cette année.

« Je pense qu’on avait un peu plus d’énergie en troisième période. Je crois que c’est ce qui a fait la différence [par rapport aux autres matchs contre les Bruins] », a mentionné le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. « Nous avions pris les devants 2-0, ils ont marqué en fin de deuxième et tôt en troisième, et plusieurs personnes se sont probablement dit ‘ah non, pas encore’. Mais je crois que nous sommes bien revenus dans le match en troisième, nous avons repris le momentum et nous avons selon moi mieux patiné qu’eux aujourd’hui en troisième. »

En remportant ce match, qui avait été initialement reporté en raison des explosions survenues pendant le marathon de Boston le 15 avril dernier, les Sénateurs ont devancé les Islanders de New York au classement, et ils affronteront les Canadiens de Montréal en première ronde des séries éliminatoires.

« Je crois que ce sera une excellente série. Je dis ça parce que le Centre Bell est un des meilleurs amphithéâtres où jouer, a dit Alfredsson. C’est une excellente ville de hockey et puisque nous avons déjà affronté Toronto à quelques reprises en séries et pas Montréal depuis que je suis dans la ligue, ça promet d’être excitant. Je crois qu’il y aura une atmosphère incroyable dans les deux arénas alors j’ai vraiment hâte. »

Cette défaite empêche les Bruins de mettre la main sur un troisième titre consécutif de la division Nord-Est, ce qui leur aurait permis de terminer au deuxième rang de leur association. Boston occupe plutôt la quatrième place dans l’Est, et ils affronteront les Maple Leafs de Toronto, qui ont terminé au cinquième échelon, dans une série quatre de sept.

« Je crois que tout le monde a vraiment hâte, surtout de la façon dont on a joué ces dernières semaines », a déclaré le défenseur des Bruins Dennis Seidenberg. « Nous sommes prêts à tourner la page et recommencer à zéro. Tout le monde est excité et comme tout le monde, nous n’avons pas joué notre meilleur hockey récemment, alors nous sommes prêts pour un nouveau et surtout un bon départ. »

Le tir de la pointe de Marc Methot s’est frayé un chemin dans la circulation devant Tuukka Rask, et le gardien des Bruins n’a pas été en mesure d’effectuer l’arrêt aux dépens de Pageau sur le retour. Rask a conclu la rencontre avec 18 arrêts.

Robin Lehner a mérité la victoire pour Ottawa, lui qui a repoussé 34 rondelles.

Kyle Turris a confirmé la victoire des Sénateurs en marquant dans un filet désert alors qu’il restait 36,5 secondes au tableau.

« Notre plus gros défi en vue des séries sera probablement de marquer des buts », a indiqué l’entraîneur des Bruins, Claude Julien. « Si on réussit à le faire, ça fera une grande différence au sein de notre équipe parce qu’à 5-contre-5, nous avons mieux fait récemment et nous avons créé beaucoup de chances de marquer. Mais au final, c’est ce qui nous fait le plus mal en ce moment. Si on s’occupe de ça et qu’on reste hors du banc des pénalités en évitant de prendre de mauvaises décisions ou d’écoper de mauvaises punitions, ça nous aidera à stabiliser notre équipe. »

Les Bruins avaient créé l’égalité 2-2 quelques instants après la mise en jeu initiale au troisième tiers. Après avoir accepté une passe transversale de Milan Lucic, Dennis Seidenberg s’est dirigé vers le haut du cercle des mises en jeu à la gauche de Lehner, et il a déjoué le gardien des Sénateurs d’un puissant lancer frappé après 14 secondes de jeu au troisième vingt.

En raison de l’enjeu lié au résultat de la rencontre, il n’était pas surprenant que l’intensité se rapproche de celle d’un match des séries. En première période seulement, les deux équipes ont obtenu un total combiné de 22 lancers au but (dont 13 par les Bruins) et de 20 mises en échec.

Les Sénateurs ont inscrit le seul but de la période initiale à la suite du travail acharné d’Erik Condra devant le filet. Après que Condra eut remis le disque à Pageau dans l’enclave, Rask a réalisé le premier arrêt sur le lancer du petit attaquant québécois, mais Condra s’est démené pour s’emparer du retour, qu’il a poussé au fond du filet pour procurer l’avance 1-0 à Ottawa à 16:59. Il s’agissait d’un premier but pour Condra en 29 parties.

Ottawa a doublé son avance à 10:33 de la période médiane. Jared Cowen a marqué son premier but de la campagne à l’aide d’un lancer frappé de la pointe. La rondelle avait des yeux, car beaucoup de joueurs se trouvaient devant la cage de Rask.

Il aura fallu tout près de 40 minutes de jeu aux Bruins pour trouver le fond du filet. Rich Peverley a amorcé une contre-attaque, avant de marquer à l’autre bout de la patinoire. Il a d’abord quitté son territoire en possession de la rondelle avant de la remettre à Wade Redden à la ligne rouge. Ce dernier est entré en zone d’Ottawa et a accepté une mise en échec percutante de Methot avant de remettre le disque à Peverley, qui a touché la cible à l’aide d’un lancer des poignets de l’enclave à 19:56. Ce but, réussi en supériorité numérique, réduisait l’avance des Sénateurs à 2-1.

 

La LNH sur Facebook