Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Wild défait l’Avalanche et se qualifie pour les séries éliminatoires

samedi 2013-04-27 / 22:25 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Wild défait l’Avalanche et se qualifie pour les séries éliminatoires

DENVER – La disette du Wild est terminée : la formation du Minnesota participera aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois en cinq ans.

Le Wild, qui avait besoin d’une victoire pour s’assurer de terminer au 8e rang de l’Association de l’Ouest, s’est imposé par la marque de 3-1 face à l’Avalanche du Colorado samedi au Pepsi Center.

Le Wild se mesurera à l’équipe qui a mis la main sur le trophée des Présidents, les Blackhawks de Chicago, lors du premier tour des séries. Le Wild et les Blue Jackets de Columbus ont tous les deux conclu la présente campagne avec 55 points, mais le Minnesota a devancé Columbus en raison de ses deux victoires supplémentaires.

L’Avalanche, qui est exclue des séries pour une troisième année consécutive, termine la saison au dernier rang de l’Association de l’Ouest et au 29e du classement général de la LNH.

Le gardien de but du Wild Niklas Backstrom a réalisé un bel arrêt de la mitaine aux dépens de P.-A. Parenteau alors qu’il ne restait que 1:39 à faire à la rencontre après que l’Avalanche eut pris possession d’une rondelle libre à la ligne bleue avant de gagner le territoire du Minnesota.

L’Avalanche a alors demandé un temps d’arrêt et en a profité pour rappeler le gardien de but Semyon Varlamov au banc afin d’envoyer un sixième joueur dans la mêlée. Pierre-Marc Bouchard a ensuite marqué dans un filet désert à seulement 3,4 secondes du coup de sifflet final.

Le Wild a brisé l’égalité de 1-1 en avantage numérique grâce à un but de Devin Setoguchi à 12:20 de la deuxième période. Il s’agissait du premier but de Setoguchi en 14 rencontres. Il a battu Varlamov avec un puissant lancer du haut du cercle des mises en jeu de droite. Il restait alors 25 secondes à la pénalité pour avoir cinglé purgée par Shane O’Brien.

L’Avalanche avait écoulé avec succès 19 punitions d’affilée en six parties à domicile.

L’Avalanche croyait avoir pris les devants 2-1 à 4:55 du deuxième tiers lorsque le retour du lancer de Stefan Elliott a traversé la ligne des buts après avoir dévié sur le patin droit de Chuck Kobasew. Cependant, après de longues délibérations avec les juges vidéo, les officiels ont décidé de refuser le but sous prétexte que Kobasew avait volontairement poussé le disque dans le filet avec son patin.

Le Wild a profité d’une double supériorité numérique pendant 55 secondes alors qu’il restait 9:41 à jouer au troisième vingt, mais l’Avalanche s'en est sortie indemne. Peu de temps après, Varlamov a volé un but à Jason Zucker qui s’était échappé après que le défenseur du Colorado Tyson Barrie eut perdu la rondelle.

Le Wild a décoché les neuf premiers lancers du match et a pris les devants 1-0 grâce à un but de Zach Parise à 6:42. Mikko Koivu y est allé d’un tir de l’aile gauche et Parise a poussé le retour entre les jambières de Varlamov pour inscrire son 18e but de la saison, un sommet d’équipe.

Ryan O’Reilly a créé l’égalité à 18:07, un peu moins d’une minute après que Varlamov eut réalisé deux arrêts de suite sur des tirs à bout portant de Matt Cullen qui avait été alimenté par Bouchard. Ce dernier avait auparavant intercepté une mauvaise passe de John Mitchell.

O’Reilly a déjoué Backstrom du bas du cercle des mises en jeu de droite après avoir capté une passe envoyée par Gabriel Landeskog alors qu’il chutait le long de la bande.

Le Wild a surclassé l’Avalanche 16 tirs au but contre 4 en première période.

L’entraîneur du Wild Mike Yeo a fait à nouveau confiance à Backstrom devant le filet, même si celui-ci avait été chassé du match en fin de première période vendredi après avoir accordé trois buts sur cinq lancers dans une défaite de 6-1 du Wild à domicile contre les Oilers d’Edmonton.

Avant la rencontre de ce soir, Backstrom présentait un dossier de 23-5-3 en carrière contre l’Avalanche. À ses 13 dernières parties à Denver, il montre une fiche de 10-2-1, alors que celle du Wild est de 11-2-2 à ses 15 dernières visites.

L’ailier droit de l’Avalanche Milan Hejduk a probablement disputé sa dernière partie dans la LNH. Il formait un trio en compagnie de Jamie McGinn et Paul Stastny. Hejduk, 37 ans, a été laissé de côté dans sept des huit derniers matchs des siens. Il a récolté quatre buts et sept mentions d’aide en 29 parties cette année.

Le dernier représentant de la formation championne de la Coupe Stanley de 2001 se classe au deuxième rang de l’histoire de la concession pour les parties jouées (1020), au quatrième pour les buts (375) et les points (805) et au cinquième pour les assistances (430).

 

La LNH sur Facebook