Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Martin St. Louis remporte le championnat des marqueurs dans la défaite

samedi 2013-04-27 / 22:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Lonnie Herman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Martin St. Louis remporte le championnat des marqueurs dans la défaite

TAMPA – Les Panthers de la Floride et Martin St. Louis ont tous deux récolté deux points samedi soir.

La Floride a gagné son dernier match de la saison des deux formations en effectuant un retour victorieux pour battre le Lightning par la marque de 5-3, au Tampa Bay Times Forum.

Cependant, St. Louis a récolté un but et une mention d’aide pour le Lightning, ce qui lui donne un total de 60 points cette saison ainsi que le trophée Art Ross en tant que champion marqueur de la LNH.

Le titre de champion marqueur de St. Louis survient neuf ans après son premier trophée Art Ross, en 2003-04, la plus longue période de temps entre deux titres par un joueur dans l’histoire de la LNH. À 37 ans, il est le plus vieux joueur à terminer au premier rang des pointeurs dans l'histoire, devançant Bill Cook, qui était âgé de 36 ans et qui évoluait pour les Rangers de New York, en 1932-33.

« Plus tu vieillis et plus tu dois répondre à des questions par rapport à ton âge et dire si tu ralentis ou non, a-t-il déclaré. Tu essaies de les éviter. Mais tout le monde fait face à l’adversité et tout le monde a des questions auxquelles il doit répondre, mais la première personne à qui tu dois donner des réponses à ces questions, c’est toi-même. »

St-Louis ne s’est pas non plus fait d’illusions, lui qui sait très bien qu’il a remporté le trophée parce que le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby, qui détenait une importante avance dans la course au meilleur pointeur, a été sur la touche pendant un moment en raison d’une blessure.

« Sidney Crosby se blesse et c’est là que tu te trouves dans une position pour faire quelque chose d’assez cool, a-t-il dit. Parfois, tu ne connais pas une bonne saison. Il y a des choses qu’on ne peut pas contrôler. Quand j’ai gagné le trophée en 2003-04, j’avais 94 points et quelques années plus tard j’en avais 102 et je n’étais même pas le meilleur de la ligue. C’est une combinaison de beaucoup de choses. Le fait que Sidney se soit blessé y est pour beaucoup.

« Ce n’est pas quelque chose que quelqu’un puisse t’enlever. C’est écrit dans les livres. Je suis fier et très excité à l’idée d’avoir gagné. Je ne vais pas faire comme si je ne l’étais pas. »

Fier et excité, peut-être, mais St-Louis était catégorique sur une chose qui ne peut être changée.

« J’échangerais ce trophée contre une participation aux séries et une chance de gagner la coupe Stanley, a-t-il indiqué. J’ai essayé de retirer du positif de la situation, de jouer de la bonne façon et de faire les bonnes choses pour espérer récolter quelques points, mais croyez-moi, j’échangerais tout ça pour une chance d’être des séries n’importe quand. »

La mention d’aide de St. Louis est survenue sur le premier but du match, crédité à Matt Carle, à 5:00 de la première période. Le but, le 17e de la saison de St. Louis, a donné une avance de 3-2 au Lightning avec 5:47 à jouer à la deuxième période, après une remontée des Panthers, qui tiraient de l’arrière 2-0.

Steven Stamkos a récolté une mention d’aide sur le but de St. Louis, ce qui lui donne un total de 57 points, seul au deuxième échelon du circuit.

Les Panthers ont remporté le match avec trois buts marqués en troisième période. Scottie Upshall a créé l’égalité à 5:30, Tomas Fleischmann a marqué son deuxième de la rencontre avec 6:07 à jouer, pour donner une première avance aux Panthers dans cette partie, et Marcel Goc a inscrit le dernier dans un filet désert.

Jonathan Huberdeau a récolté des passes sur les buts de Fleischmann et de Goc pour prendre la tête des marqueurs chez les recrues de la LNH avec 31 points, trois de plus que Nail Yakupov des Oilers d’Edmonton, Brendan Gallagher du Canadien de Montréal et de Cory Conacher des Sénateurs d’Ottawa.

Un revirement de Vincent Lecavalier à sa propre ligne bleue a conduit au but égalisateur d’Upshall. Alex Petrovic a subtilisé le disque et a effectué une montée en zone offensive. Anders Lindback a stoppé son tir, mais Upshall a profité du retour de lancer pour inscrire un quatrième but cette saison. La mention d’aide de Petrovic représentait son premier point en carrière dans la LNH.

Après le but de Carle qui donnait l’avance au Lightning, Ryan Malone a fait 2-0 lorsqu’il a tiré profit d’un retour et a marqué dans un filet ouvert à 13:14.

Les Panthers (15-27-6) ont passé plus de dix minutes sans enregistrer un tir au filet à mi-chemin de la période, mais ils ont redoublé d’ardeur plus tard dans l’engagement et se sont inscrits à la marque à 16:54, quand Nick Bjugstad a inscrit son premier en carrière dans la LNH à sa 11e partie. Le tir de Bjugstad depuis le cercle droit est passé sous la barre horizontale et par-dessus le gant de Lindback.

Jacob Markstrom a stoppé 28 tirs pour les Panthers, dont un tir de pénalité de Benoit Pouliot, à 1:10 du début de la rencontre, lui qui avait été retenu par Bjugstad lors d’une échappée.

Fleischmann a nivelé la marque 2-2 avec son premier filet, à 54 secondes du deuxième engagement. Jonathan Huberdeau et Drew Shore ont récolté des passes.

Lindback a effectué 27 arrêts devant la cage du Lightning.

Tampa Bay termine sa saison avec un dossier de 18-26-4, même si l’équipe a débuté la campagne avec six gains à ses sept premières parties.

 

La LNH sur Facebook