Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Oilers empêchent le Wild de s’assurer d’une place en séries

vendredi 2013-04-26 / 23:06 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Oilers empêchent le Wild de s’assurer d’une place en séries

ST. PAUL, Minnesota – Une salle comble croyait s’amener au Xcel Energy Center vendredi soir pour célébrer le retour du Wild du Minnesota en séries, mais les Oilers d’Edmonton ont finalement gâché la fête.

La victoire de 6-1 des Oilers fait que le Wild a encore besoin d’une combinaison de deux points pour s’assurer d’une première place en séries depuis 2008. Le Wild aura besoin d’une victoire contre l’Avalanche au Colorado ou d’une défaite des Blue Jackets de Columbus contre les Predators de Nashville samedi. Si chaque équipe récolte un point, le Wild se qualifiera puisqu’il gagne le bris d’égalité.

Le Wild pourrait terminer aussi haut qu’au septième rang s’il l’emporte samedi et que les Red Wings de Detroit perdent leur dernier match de la saison contre les Stars de Dallas d’une quelconque façon. Les Red Wings ont 54 points; le Wild et les Blue Jackets en ont 53.

Pour faire les séries, le Wild devra rapidement rebondir après ce qui a semblé être sa pire performance de la campagne.

« C’est facile d’être déraillé par un match comme ça, a mentionné l’attaquant Kyle Brodziak. C’est difficile à expliquer... je ne crois pas que quelqu’un sache vraiment ce qui s’est passé. 

« Il faut l’oublier. Demain est un autre jour et nous allons nous battre pour rester en vie maintenant. Nous allons devoir tout donner et jouer de façon aussi désespérée que possible demain. » 

Corey Potter et Nail Yakupov ont tous les deux inscrit deux filets pour les Oilers, alors que Taylor Hall et Jordan Eberle ont complété la marque. Ces derniers ont également récolté deux aides chacun.

Mikko Koivu a bousillé le jeu blanc de Nikolai Khabibulin à 9:42 de la troisième période.

Niklas Backstrom a alloué trois buts sur cinq lancers au premier tiers, avant de laisser sa place à Josh Harding, qui en a aussi accordés trois sur 12 tirs. Khabibulin a terminé la soirée avec 38 arrêts.

Les Oilers s’étaient pourtant amenés au Minnesota en ayant perdu neuf de leurs 10 derniers matchs, une séquence au cours de laquelle ils n’avaient marqué que 13 buts. Le gardien Backstrom présentait une fiche de 17-0 en carrière face aux Oilers au Xcel Energy Center. Le Wild avait aussi gagné 19 des 20 derniers affrontements entre les deux équipes dans cet amphithéâtre contre Edmonton.

Mais au lieu d’une victoire attendue du Wild, les Oilers ont marqué rapidement et souvent – trois fois au premier vingt et trois fois au deuxième.

« C’est un des matchs les plus étranges auxquels j’ai participé, a dit l’attaquant du Wild Matt Cullen. Un des matchs les plus décevants aussi. Je ne sais pas quoi dire. »

Les deux équipes ont amorcé la rencontre avec leur quatrième trio sur la glace et il n’a pas fallu beaucoup de temps avant qu’une bagarre n’éclate. Tout juste après la mise en jeu initiale, Mike Brown des Oilers et Zenon Konopka du Wild ont jeté les gants. 

L’entraîneur des Oilers Ralph Krueger a indiqué par après qu’il n’avait pas envoyé son quatrième trio pour lancer un message. Mais la bagarre a donné un nouveau souffle aux Oilers, et ils ont contrôlé le jeu pendant les quelques présences qui ont suivi, marquant à 27 secondes de la période grâce au premier filet du match de Potter. 

« Ce trio a bien fait pour nous au cours des dernières rencontres, a dit Krueger. Je sentais juste que c’était le bon trio pour amorcer le match pour plusieurs raisons. »

À 8:02, Hall a profité d’un revirement commis par Pierre-Marc Bouchard dans sa zone pour déjouer Backstrom du côté rapproché.

Cullen a bénéficié de deux bonnes chances tard en première période lorsqu’il a raté le filet sur un 2-contre-1 et qu’il a été stoppé en échappée par Khabibulin quelques secondes plus tard.

Ces chances ratées se sont avérées très coûteuses lorsqu’une minute plus tard, Potter a fait 3-0. Le but a chassé Backstrom du match.

« Ce n’était pas assez bon. Il faut qu’on passe à autre chose et qu’on se prépare pour demain, a commenté Backstrom. Je crois que nous y arriverons, nous l’avons fait toute l’année. Si on trouve une façon de jouer notre style [samedi], ce sera suffisant. »

Harding a donc pris la relève pour le Minnesota, disputant un premier match depuis le 7 février. Après avoir appris qu’il souffrait de la sclérose en plaques l’été dernier, Harding a raté plus de deux mois alors qu’il tentait de trouver les meilleurs traitements pour combattre sa maladie.

Malheureusement pour Harding et le Wild, aucun miracle ne s’est produit vendredi.

Eberle a touché la cible d’un angle difficile à 4:09 du deuxième vingt avant que des buts de Yakupov à moins de quatre minutes d’intervalle ne portent la marque à 6-0. 

« Le Minnesota nous a souvent battus lors des trois dernières années depuis que je suis ici, a dit Hall. Nous voulions gâcher la fête et nous l’avons fait. Autant ce n’est vraiment pas plaisant de ne pas faire les séries, autant c’est bien de pouvoir gâcher les aspirations de certaines équipes. »

Edmonton a inscrit six buts sur ses 11 premiers tirs et a filé vers la victoire même si l’équipe a été dominée 39-17 au chapitre des lancers.

Yeo a déclaré qu’il allait quand même revenir avec Backstrom au Colorado samedi.

« J’ai pleinement confiance en Backy pour ce match, a-t-il évoqué. Celui-là fait mal, mais j’ai vu ce groupe rebondir assez souvent, j’ai vu notre leadership assez souvent pour rester confiant. »

 

La LNH sur Facebook