Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Sabres l’emportent 2-1 face aux Islanders en tirs de barrage

vendredi 2013-04-26 / 22:26 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Ryndak - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sabres l’emportent 2-1 face aux Islanders en tirs de barrage

BUFFALO – Les Islanders de New York avaient besoin de deux points dans leur dernier match de la saison pour avoir la meilleure chance d’éviter de devoir faire face aux puissants Penguins de Pittsburgh en première ronde des séries éliminatoires.

Ils ont cependant dû se contenter d’un seul.

Thomas Vanek a touché la cible au premier tour de la fusillade et Ryan Miller a fermé la porte devant les trois tireurs qui ont tenté de le déjouer, vendredi, pour permettre aux Sabres de Buffalo de l’emporter 2-1 face aux Islanders au First Niagara Center.

Vanek a d’abord battu Evgeni Nabokov d’un tir des poignets haut, et Miller a scellé l’issue de la rencontre lorsqu’il a fait l’arrêt devant John Tavares.

Le point obtenu par les Islanders vendredi leur en donne 55 au total, ce qui les place temporairement au sixième rang dans l’Est. Mais pour terminer plus haut qu’au huitième échelon et éviter d’affronter les Penguins en première ronde, les Islanders devront espérer que les Rangers de New York perdent en temps réglementaire face aux Devils du New Jersey samedi, ou que les Sénateurs d’Ottawa ne récolent aucun point contre les Flyers de Philadelphie samedi et les Bruins de Boston dimanche.

Les Sabres terminent donc la saison avec un dossier de 21-21-6 et ratent les séries pour une deuxième année de suite.

Miller a effectué 30 arrêts en temps réglementaire et en prolongation à son 500e match en carrière dans la LNH. La recrue Brian Flynn a été l’unique marqueur pour Buffalo. Keith Aucoin a quant à lui fait bouger les cordages pour New York en troisième période et Nabokov a repoussé 21 rondelles à son 41e départ sur 48 matchs.

Les Sabres ont ouvert la marque à 3:29 du deuxième vingt sur le sixième but de Flynn cette saison. Alors que Buffalo effectuait un changement de trio, Vanek a gardé la rondelle dans le haut du cercle gauche et l’a envoyée à Flynn au moment où il sortait du banc. Le tir puissant de Flynn a battu Nabokov du côté du bâton.

Vanek, le meilleur pointeur des Sabres (41), a ainsi prolongé sa séquence de matchs avec au moins un point à trois.

Les Islanders ont créé l’égalité à 7:26 du troisième tiers avec un peu d’aide de la bande. Le défenseur Andy MacDonald a envoyé le disque à partir de son propre but jusque dans le territoire des Sabres et il a abouti dans le coin gauche. Miller est sorti de son filet pour récupérer la rondelle, mais elle a bondi à nouveau, hors de sa portée, et atterri sur la palette du bâton d’Aucoin, qui a déjoué Miller entre ses jambières pour inscrire son sixième de la campagne.

New York a bénéficié d’un jeu de puissance alors qu’il restait 3:35 à faire en prolongation lorsque Kevin Porter des Sabres a été puni pour avoir accroché, mais les Islanders n’ont pas été en mesure d’en profiter.

Nabokov avait fermé la porte devant Flynn dans les premières minutes du match, plongeant et levant ses jambes dans les airs pour faire l'arrêt. Il a ensuite frustré Vanek sur une échappée tôt au troisième vingt.

Miller a permis aux Sabres de préserver leur avance lorsqu’il a fait l’arrêt devant un Michael Grabner qui filait seul vers lui, à une minute de la fin de la deuxième période.

Le gardien est devenu le 62e de l’histoire de la LNH à atteindre le plateau des 500 matchs. Il est le 20e à prendre part à au moins 500 rencontres avec la même équipe et le 12e à disputer ses 500 premiers avec la même équipe. Miller a passé toute sa carrière de huit saisons avec les Sabres et il reste un an à son contrat. Avant la rencontre, il a été élu joueur par excellence de la formation par ses coéquipiers.

 

La LNH sur Facebook