Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canada et les États-Unis passent en finale du Championnat mondial des moins de 18 ans

vendredi 2013-04-26 / 18:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canada et les États-Unis passent en finale du Championnat mondial des moins de 18 ans

On aura droit à un match fort en émotions à Sotchi dimanche, alors que le Canada affrontera les États-Unis dans le cadre du match de la médaille d’or au Championnat du monde des moins de 18 ans, qui sera présenté au Bolshoy Ice Dome.

Les deux équipes ont atteint la rencontre ultime grâce à leurs victoires respectives en demi-finales vendredi. La finale aura lieu dimanche à midi, heure de l’Est.

Le Canada, qui demeure toujours invaincu et qui domine ses adversaires 23-3 au chapitre des buts depuis le début du tournoi, l’a emporté 3-1 face à la Finlande. La formation canadienne s’est ainsi assurée de prendre part au match de championnat pour la première fois depuis 2008.

Les Canadiens ont pris les devants 2-0 lorsque le défenseur Joshua Morrissey a touché la cible sur le jeu de puissance à 4:52 de la deuxième période. Morrissey, qui figure au 27e rang de la liste du Bureau central de dépistage de la LNH pour les patineurs nord-américains, connaît tout un tournoi pour le Canada avec trois buts, sept points et un différentiel de plus-11 en six rencontres.

« Je crois que nous avons bien tenus le coup, mais nous n’avons pas connu notre meilleur match, a déclaré l’entraîneur canadien Don Hay. Nous semblions fatigués [à cause des quarts de finale de jeudi], mais les gardiens ont été très bons. Pour moi, c’était très plaisant de voir d’autres joueurs s’illustrer pour qu’on n’ait pas à se fier seulement sur un trio. »

La Finlande a vu son gardien Juuse Saros livrer une autre excellente performance, lui qui a effectué 36 arrêts au total, incluant 17 au troisième tiers lorsque son équipe a réussi à réduire l’écart à 2-1. En six matchs depuis le début du tournoi, Saros, classé au premier rang chez les gardiens européens par le Bureau central de dépistage de la LNH, présente une fiche de 4-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,00 et un pourcentage d’efficacité de ,943.

« Nous avons disputé un très bon match, les joueurs ont tout donné sur la patinoire, a mentionné l’entraîneur finlandais Mika Marttila. L’équipe canadienne a aussi bien fait, et maniait bien la rondelle. »

La Finlande participera donc au match de la médaille de bronze pour une troisième fois en quatre ans.

Morgan Klimchuk a inscrit son troisième filet du tournoi et ajouté une aide pour le Canada, alors que Frédérik Gauthier a récolté deux mentions d’assistance et que le gardien Philippe Desrosiers (4-0) a repoussé 25 rondelles.

« Ce n’était pas un match facile, les Finlandais ont une très bonne équipe », a commenté Klimchuk, 25e sur la liste du Bureau central de dépistage chez les patineurs nord-américains. « Ils ont connu un très bon match contre nous, mais nous sommes demeurés patients pendant toute la rencontre. »

Gauthier abondait dans le même sens.

« Ce n’était pas notre meilleur match, mais nous avons trouvé un moyen de gagner, a-t-il dit. Pour la finale, nous devrons revenir à ce qui nous a permis de connaître du succès en début de tournoi. »

Joose Antonen a fait bouger les cordages à 7:13 du troisième vingt, alors que son équipe évoluait en avantage numérique de deux hommes, pour permettre à la Finlande de réduire l’écart à 2-1, mais Samuel Bennett a scellé l’issue de la rencontre dans un filet désert pour le Canada avec seulement 38 secondes à faire à la période.

Les États-Unis défont l’équipe hôte

Les espoirs en vue du repêchage de 2013 Tyler Kelleher et J.T. Compher ont marqué en tirs de barrage pour mener les États-Unis vers une victoire de 4-3 contre la Russie devant une salle comble au Bolshoy.

Les Américains, qui sont venus de l’arrière à deux reprises contre les Russes, tenteront de remporter une cinquième médaille d’or de suite au Championnat mondial des moins de 18 ans dimanche.

« Lorsque les États-Unis affrontent le Canada, c’est un gros match à chaque fois, à tous les niveaux », a déclaré le gardien américain Thatcher Demko.

Après une prolongation sans buts, au cours de laquelle les États-Unis ont dû écouler un désavantage numérique à 4-contre-3 après que Will Butcher eut été puni pour avoir accroché à 6:31, Kelleher a touché la cible lors de la première ronde de la fusillade. Demko, qui a réussi 26 arrêts en quatre périodes, a ensuite fermé la porte devant Sergei Tolchinsky. Compher, classé 34e chez les patineurs nord-américains en vue du repêchage de cette année, a confirmé la victoire des siens au troisième tour lorsqu’il a déjoué Igor Shestyorkin (54 arrêts). Demko a stoppé Tolchinsky et Pavel Buchnevich dans la séance de tirs de barrage.

« Je suis très excité. J’étais un peu nerveux, mais j’ai été chanceux de pouvoir marquer [en fusillade], a indiqué Compher. La Russie possède une excellente équipe. Ils ont vraiment bien joué; nous sommes chanceux d’être repartis avec la victoire. »

La Russie avait vaincu les États-Unis lors de huit de leurs 12 précédents affrontements au tournoi des moins de 18 ans, incluant un gain de 4-3 en ronde préliminaire dans le cadre du premier match des deux équipes.

Après que le Russe Vyacheslav Leschenko eut marqué avec 3:19 à faire au troisième tiers pour donner une avance de 3-2 aux siens, les Américains ont créé l’égalité seulement 1:14 plus tard lorsqu’Anthony Louis a inscrit son premier but du tournoi.

Thomas Vannelli et Mike McCarron ont également fait bouger les cordages pour les États-Unis, alors que Buchnevich et Valeri Nichushkin, le deuxième meilleur patineur européen selon le Bureau central de dépistage, ont marqué pour les Russes.

« Je respecte [le Canada], a évoqué Kelleher. Ils sont assez semblables à nous. On aura droit à du jeu davantage nord-américain. Nous les avions battus assez facilement lors d’un match hors-concours. [Connor] McDavid est un joueur exceptionnel, deux ans plus jeune que nous. J’ai vu ce qu’il a fait... deux tours du chapeau de suite. C’est incroyable. »

Compher a lui aussi très hâte d’affronter le Canada.

« Le Canada a une excellente équipe, a-t-il mentionné. Ils ont été dominants dans ce tournoi. Nous sommes très excités à l’idée de pouvoir jouer contre eux. Ce sera un excellent match. »

La Finlande se mesurera à la Russie pour la médaille de bronze dimanche à 8 h 00 heure de l’Est, au Bolshoy Ice Dome.

 

La LNH sur Facebook