Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les trios des Bruins prennent forme à la veille des séries

jeudi 2013-04-25 / 15:51 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les trios des Bruins prennent forme à la veille des séries

BOSTON – Au cours des dernières saisons, incluant la conquête de la Coupe Stanley par les Bruins de Boston en 2011, le trio de David Krejci a été stable. Il jouait avec les ailiers Milan Lucic et Nathan Horton.

Au cours de la présente campagne, les blessures et l’inefficacité ont forcé l’entraîneur en chef, Claude Julien, à jongler avec tous ses trios. Il a effectué plus de changements de lignes en 45 matchs qu’il le faisait au cours d’une saison régulière de 82 rencontres.

Ce qui a obligé Krejci, qui est vu comme le centre no 1 des Bruins, à jouer avec plusieurs ailiers. Ses derniers compagnons ont été Lucic et Rich Peverley. Krejci espère qu’il pourra construire une dynamique positive avec ses deux ailiers à la veille des séries éliminatoires.

« Ce serait bien d’avoir une chimie avec une couple de gars et de rester ensemble », a dit Krejci qui est à égalité au deuxième rang des pointeurs de l’équipe avec 32 points en 44 matchs. « C’est toujours mieux de jouer avec les mêmes joueurs, car ça crée une chimie; même si des fois ça ne fonctionne pas toujours comme on veut, tu sais comment renouer avec le succès si tu évolues toujours avec les mêmes compagnons. Mais je comprends que si on a un mauvais match ou une mauvaise période, on doive faire des changements et modifier un peu les trios. C’est compréhensible et je suis d’accord. Donc, tout ce que je peux faire est de me concentrer sur mon jeu. »

Avec seulement trois matchs à jouer avant le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Bruins doivent analyser à savoir s’ils tentent par tous les moyens de remporter le titre de la section Nord-Est ou bien s’ils reposent certains joueurs en vue des séries éliminatoires en attendant le retour au jeu de Horton, qui souffre d’une blessure au haut du corps. Julien a pu diminuer ses changements de trio et diriger les derniers matchs en utilisant des lignes assez stables, en tenant compte de l’absence de Horton. Il a aussi utilisé des paires de défenseurs qui pourraient continuer à jouer ensemble dans les séries.

Le trio de Patrice Bergeron avec Brad Marchand et Tyler Seguin a été une force dans les deux sens de la patinoire en 2011-12 et il a continué dans cette voie cette saison. Ces trois joueurs ont évolué ensemble presque toute la saison. Les récents changements de trio ont également vu le retour de Gregory Campbell sur la quatrième ligne au centre de Daniel Paille et de Shawn Thornton, qui a été un trio d’énergie au cours des trois dernières saisons. Chris Kelly pivote un autre trio entre Carl Soderberg et Jaromir Jagr.

« Ça ressemble beaucoup aux trios que l’on veut utiliser, a dit Julien. On veut avoir un certain élan et nos joueurs sont presque tous en santé, donc les trios ressembleront pas mal à ceux-là. »

Concernant les paires défensives, Julien et son personnel ont plusieurs décisions à prendre. Zdeno Chara, Dennis Seidenberg, Andrew Ference et Johnny Boychuk demeurent les quatre premiers défenseurs de l’équipe. À savoir si les Bruins uniront Chara et Seidenberg ou les sépareront, dépendra tout probablement des opposants en première ronde.

Adam McQuaid représente un candidat logique sur le troisième duo en raison de sa taille et de son expérience. Il revient tout juste d’une blessure à une épaule et il n’a pas encore complètement retrouvé la forme.

La recrue Dougie Hamilton a fait partie des quatre premiers défenseurs pendant la majorité de la saison, mais récemment, il a été laissé de côté à plusieurs reprises même s’il était en santé. Julien expliquait qu’il voulait le reposer. Matt Bartkowski et l’expérimenté Wade Redden figurent aussi comme possible sixième défenseur, et ils auront une chance de gagner leur place au cours des trois derniers matchs de la saison régulière.

« Pour nous, ce n’est plus qu’une question de savoir qui joue bien ensemble », a dit Julien.

Même si le noyau des Bruins est le même depuis plus de trois ans, ça ne pourrait pas nuire que les duos de défenseurs puissent disputer quelques matchs ensemble avant le début des séries éliminatoires.

« Ça aide toujours de jouer avec le même gars, a admis Seidenberg. Ce sont des petits changements, comme où il veut recevoir la rondelle et où il se place quand on joue homme contre homme. Ce sont des petits points qui sont importants quand on n’est pas habitué de jouer ensemble. Espérons que l’on pourra apprendre à nous connaître davantage au cours des prochains matchs. »

Il y aura plusieurs questions qui auront obtenu leurs réponses quand la saison régulière des Bruins prendra fin, dimanche soir.

 

La LNH sur Facebook