Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Touchette : À ne pas faire durant les séries ...

mercredi 2013-04-24 / 21:12 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : À ne pas faire durant les séries ...

Les séries éliminatoires approchent à grands pas. Attaboy.

Tout le monde aime les séries. Même ceux qui regardent à peine un match sur quatre en saison régulière.

C'est rassembleur, les séries.

Et parce que le Canadien n'était pas au rendez-vous l'année dernière, LNH.com, toujours soucieux de votre bien-être, a cru bon de vous rafraîchir la mémoire et de vous donner un cours 101.

Partisans du Canadien, voici donc, sans plus tarder, les choses à ne pas faire tout au long du parcours de votre équipe préférée dans le cadre des séries de la Coupe Stanley.

Êtes-vous prêts ? Go ...

- Ne grimpez pas sur les meubles du salon à chaque fois que le Canadien marque un but. Les séries risquent de vous couter un bras.

- Ne montez pas sur vos grands chevaux à chaque fois qu'un officiel appelle une punition douteuse. C'est mauvais pour votre pression.

- Si le Canadien mène par un ou deux buts à mi-chemin en troisième période, ne commencez pas à célébrer trop vite. Les séries, c'est bien connu, sont souvent le théâtre de revirements spectaculaires. Bref, gardez-vous une petite gêne sinon vous risquez d'avoir l'air un peu nono.

- Arrêtez de dire que le premier but du match est important. Il y a suffisamment de descripteurs comme c'est là pour nous le rappeler à tout bout de champ.

- Arrêtez aussi de dire que le gardien de but et les unités spéciales feront la différence. On le sait, simonac !

- Avis aux plus vieux: Cessez de raconter aux plus jeunes la fois où Maurice Richard a marqué cinq buts dans un match contre les Leafs lors des séries de 1944. Ils sont tannés d'entendre la même histoire. Enough is enough.

- Évitez de vous obstinez avec votre voisin immédiat durant les séries, surtout si celui-çi est un inconditionnel des Bruins ou d'une équipe autre que la vôtre. Ça pourrait vous coûter un déménagement.

- Évitez de commencer votre propos en disant; « Dans mon temps, les séries ... » Personne ne vous écoutera.

- Quand le Canadien perdra un match, sortez de la maison et prenez une grande respiration. Même deux. Ou encore allez prendre une marche. Une façon comme une autre de se calmer le pompon.

- Et si ça ne fonctionne pas, vous pouvez toujours téléphoner à Ron Fournier pour vous défoulez.

- Ne prenez pas de pari sous le coup de l'émotion. Ça pourrait vous coûtez une tondeuse neuve ou un cabanon. Ou pire encore un voyage à Tombouctou.

- Si le Canadien gagne une série, contrôlez vos émotions s'il vous plaît. Et surtout, abstenez-vous, dans un élan d'enthousiasme, de grimper sur le toit de la voiture de votre voisin. Un accident est vite arrivé.

- Essayez de mieux gérer votre consommation de pinottes et de croustilles. Si le Canadien franchit deux rondes, vous risquez de prendre quelques livres en trop.

- Dans les situations, qui semblent désespérées, n'hésitez pas à sortir de votre placard vos vieux posters du Rocket, du Boomer et de Jacques Plante. Un S.O.S. aux fantômes en est toujours un susceptible de produire un p'tit miracle.

- Ne vous payez pas la tête du beau-frère si ses Bruins, par exemple, se font sortir des séries rapidement. Il pourrait se venger en vous faisant cadeau d'une ... cravate lors de votre anniversaire.

- Et bonnes séries !

 

La LNH sur Facebook