Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien cherche toujours des réponses à l’approche des séries

mercredi 2013-04-24 / 0:25 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien cherche toujours des réponses à l’approche des séries

NEWARK, N.J. - Suivant une autre défaite au New Jersey, face à une équipe éliminée deux jours plus tôt, Max Pacioretty a résumé les tristes performances du Canadien depuis une dizaine de jours en déclarant d'un air abattu: « Je n'aime pas avoir à le répéter mais il faut nous retrouver en équipe. Depuis ce jour (quand le Canadien a confirmé sa présence en séries), nous avons été affreux. »

Avec le premier rang de la division Nord-Est à gagner, le Canadien a perdu cinq de ses six derniers matchs en étant surclassé 26-12, dû à un mélange d'une piètre défense, de performances misérables en désavantage numérique et d'une série de mauvais débuts de match.

C'est encore ce qu'on a pu voir contre les Devils au Prudential Center.

Le Canadien a joué sur ses talons en première période, ce qui a fini par coûter les buts de Patrik Elias et Jacob Josefson.

« Cela fait cinq ou six matchs que nous sortons mollement et nous trouvons rapidement en déficit », a rappelé Pacioretty avant de s'interroger sur la soif de victoires des siens à l'approche des séries. « Nous ne reculons pas suffisamment, surtout en zone offensive. Nous ne gagnons pas nos batailles. Nous ne profitons pas de notre échec-avant comme on le faisait avant. Nous sommes hors position. Nous sommes hésitants. Rien ne va. »

Le Canadien a encore concédé deux buts en désavantage numérique. C'était le sixième match de suite qu'il était victime d'au moins un but en pareilles circonstances, il en a accordé 10 en 24 occasions au total. Le retour au jeu de Colby Armstrong n'a rien changé puisqu'il était sur la glace pour les buts d'Elias et Steve Sullivan.

« Nous devons faire tellement mieux en désavantage numérique », a reconnu l'entraîneur Michel Therrien. « Nous devons être plus agressifs et plus intelligents. Comme c'est là, nous ne prenons pas les bonnes décisions. Nous sommes pris hors position. Et ce n'est pas seulement ce soir, c'est la même chose depuis 10 jours. »

Therrien a dit mardi matin que Carey Price se devait d'être son meilleur joueur dans le dernier droit, mais on peut difficilement le blâmer pour les buts des Devils. Elias était en semi-échappée, Josefson a été laissé seul à l'embouchure du filet et Sullivan a redirigé une rondelle. Le gardien n'a pas voulu blâmer le chaos devant lui.

« Ce n'est pas à moi de m'occuper de ça, a-t-il commenté. Mon travail consiste à arrêter des rondelles et nous donner une chance de gagner des matchs. J'ai juste essayé de lutter et de fournir un effort honnête en espérant pour le mieux. Nous n'avons pas gagné ce soir mais je pense que nous avons fait de grands pas en avant en tant qu'équipe. »

Le Canadien a bien tenté d'effectuer une remontée grâce aux buts de Pacioretty et Lars Eller en deuxième période mais il a été limité à cinq tirs au filet en troisième.

Il a ainsi raté une belle occasion de passer au premier rang de la division Nord-Est et au deuxième de l'Association de l’Est devant des Bruins de Boston vaincus 5-2 à Philadelphie. Les deux équipes ont le même nombre de points mais les Bruins sont classés premiers parce qu'ils ont disputé un match de moins. Les Bruins ne vont pas beaucoup mieux que le Canadien comme en témoigne leur fiche de 1-4-1 à leurs six dernières rencontres.

Le Canadien doit disputer ses trois derniers matchs de la saison régulière sur la route. Après sa visite au New Jersey, il jouera à Winnipeg jeudi et à Toronto samedi.

Certains croient qu'il est important d'arriver dans les séries avec le vent dans les voiles. D'autres préfèrent parler d'une nouvelle saison où l'on repart à zéro. Ce qui inquiète Pacioretty, c'est que le Canadien répète les mêmes erreurs depuis une dizaine de jours alors que les séries vont débuter dans une semaine.

« C'est certainement une grosse préoccupation, a-t-il avoué. C'est ce sur quoi on a travaillé ces derniers jours, l'échec-avant, le jeu en zone central, notre jeu de transition. »

Eller ne pouvait dire si le Canadien s'est assoupi une fois sa présence en séries confirmée, mais il y a un effet boule de neige avec les défaites qui s'accumulent qui a transformé une équipe confiante qui pressait constamment l'adversaire en une qui joue avec hésitation et qui doit absolument trouver une façon de se sortir d'une mauvaise passe.

« Évidemment, quand on perd, l'attitude…je crois que nous avons une bonne attitude », s'est repris Eller en s'efforçant de demeurer positif. « Nous voulons bien faire mais présentement nous avons besoin d'un petit coup de pouce pour retrouver notre confiance. Notre confiance est un peu faible actuellement. Ça fait que les joueurs hésitent un peu trop. Nous ne travaillons pas ensemble. Il y a un petit doute.

« Il y a tellement d'aspects de notre jeu qu'on doit améliorer que je pourrais probablement en citer 10 de plus. Mais tout commence avec chaque individu, personnellement. Nous devons faire mieux. Nous devons trouver une façon de nous en sortir, c'est aussi simple que ça. »

Suivez Dave Lozo sur Twitter à: @DaveLozo

 

La LNH sur Facebook