Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Dernier voyage du CH pour empêcher le bateau de couler

lundi 2013-04-22 / 19:09 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Dernier voyage du CH pour empêcher le bateau de couler

MONTRÉAL - Dans un monde idéal, le Canadien de Montréal aurait entrepris son dernier voyage de la saison le cœur léger et la tête en paix, avec comme seule préoccupation d'éviter les blessures à la veille des séries.

Mais ses deux dernières semaines ont été loin de ressembler à un monde idéal.

Une fiche de 2-5-0 n'empêche pas le Canadien de pouvoir aspirer encore au premier rang de la division Nord-Est et n'a pas tellement nui à son classement dans l'Association de l'Est, mais elle a semé le doute sur ses chances d'aller loin en séries, surtout à cause de la façon dont les quatre dernières défaites ont été subies.

Le Canadien a accordé 23 buts au cours de ces quatre rencontres, soit tout près de 20 pour cent, 19,2 exactement, des 120 buts concédés en 45 matchs.

« Nous n'avons tout simplement pas été la même équipe qu'au cours des 35 premiers matchs », a constaté Rene Bourque lundi après une deuxième journée consécutive d'entraînement. « C'est une question de détails, tout le monde doit recommencer à jouer de façon intelligente. Les gars veulent bien, mais on ne joue pas de façon intelligente. Nous commettons des erreurs bêtes, nous ne sommes pas tout à fait là, avec une seconde de retard, une hésitation. Cela fait une grosse différence. Mais tout le monde le réalise et nous devons considérer ces trois matchs à venir presque comme des matchs des séries. »

Au New Jersey mardi et à Winnipeg jeudi, le Canadien aura l'occasion de s'assurer que son dernier match de la saison à Toronto samedi ne décidera pas de l'avantage de la glace en première ronde. Le Canadien est présentement à égalité avec les Bruins de Boston en tête de la division Nord-Est, mais ceux-ci ont un match de plus à disputer, et il devance les Maple Leafs de Toronto par quatre points au classement de l'Association de l'Est.

Les Leafs visiteront le Lightning de Tampa Bay mercredi et les Panthers de la Floride le lendemain, de sorte que si le Canadien perdait ses deux prochains matchs en temps réglementaire et que les Leafs gagnaient un match en Floride, le dernier match de la saison entre les deux équipes déterminerait l'avantage de la glace pour la série de première ronde qui les opposerait parce que les Leafs, en cas de victoire, auront gagné plus de matchs en temps réglementaire ou en prolongation.

Mais le Canadien ne veut pas voir aussi loin. Il veut plutôt régler ses problèmes à partir de mardi au New Jersey, où une victoire contre les Devils les laisserait à un point gagné par lui ou perdu par les Leafs de s'assurer de l'avantage de la glace en première ronde.

« Il y a beaucoup de fierté dans ce vestiaire et je pense que c'est ce qu'on a vu au cours des 40 premiers matchs, a déclaré Lars Eller. Et ça va paraître au cours des trois prochains matchs. »

La véritable baisse dans le jeu du Canadien peut être datée du 11 avril quand il est devenu la troisième équipe de la LNH à confirmer sa présence en séries éliminatoires après une victoire de 5-1 sur les Sabres de Buffalo. Depuis, le Canadien a perdu 5-1 à Toronto, 7-3 à domicile contre les Flyers de Philadelphie, 6-4 à Pittsburgh, gagné 3-2 à domicile contre les Lightning grâce à un but de dernière minute de Brian Gionta, et perdu 5-1 à domicile face aux Capitals de Washington samedi.

« Nos entraînements sont devenus un peu plus relâchés, a reconnu Bourque. Les gars sont devenus. je ne sais pas. je ne dirais pas déconnectés, mais c'est comme si on avait un peu retiré notre pied de l'accélérateur. Il faut recommencer à jouer comme avant et être prêt, ce qui ne se fait pas en pesant sur un bouton. Ca va prendre un peu de temps et il faut commencer mardi soir. »

Michel Therrien a transformé un congé prévu dimanche en un entraînement exigeant de 75 minutes, qui a été suivi d'une autre bonne séance d'une heure lundi. L'entraîneur a dit vouloir s'assurer que ses joueurs comprennent ce qu'ils ont fait de mal et ce qu'ils doivent faire pour corriger la situation.

« Ce voyage vient à point, honnêtement", a-t-il dit. Nous avons eu deux bons entraînements au cours desquels les joueurs ont démontré la bonne attitude, et nous avons pu faire beaucoup d'enseignement. Nous quittons en voulant prendre ces matchs un à la fois, mais nous voulons les gagner. C'est important de commencer à jouer comme nous en sommes capables. »

Therrien a joué avec ses trios au cours des deux derniers matchs mais dimanche et lundi, il a rétabli ceux qui ont rapporté tant de succès cette saison. Les problèmes semblent plus graves à la défense depuis la perte d'Alexei Emelin, blessé gravement à un genou le 6 avril.

Dimanche, Therrien a choisi de former un premier duo fort avec Andrei Markov et P.K. Subban, qui n'ont pas joué ensemble de la saison, sauf en avantage numérique et lorsque le Canadien avait besoin d'un but en fin de rencontre. Puis lundi, Markov était en compagnie de Yannick Weber et Subban avec Francis Bouillon, ce qui assure un meilleur équilibre, Josh Gorges et Raphael Diaz formant l'autre duo.

« Nous avons fait des expériences ces deux dernières semaines avec nos trios et nos duos de défenseurs, a noté Therrien. On en fera peut-être encore cette semaine, ce n'est pas certain. On vise le plus d'équilibre possible. »

L'équilibre a été un des points forts du Canadien cette saison. Avec trois trios productifs en attaque, un groupe de défenseurs efficaces collectivement et deux gardiens solides. Rien de spectaculaire nulle part mais du bon travail d'équipe.

La recette ne fonctionne plus depuis quelque temps et le défi du Canadien est de la retrouver avant le début des séries.

« Il faut entreprendre les séries avec confiance, a prévenu Max Pacioretty. Nous affrontons de l'adversité présentement. Je ne peux parler que pour moi, mais je suis devenu un meilleur joueur quand j'ai été capable de surmonter l'adversité.

« Espérons que notre équipe puisse réagir de la même façon. »

 

La LNH sur Facebook