Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Tavares donne la victoire aux Islanders en tirs de barrage

samedi 2013-04-20 / 19:20 / LNH.com - Nouvelles

Par Patrick Williams - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Tavares donne la victoire aux Islanders en tirs de barrage

WINNIPEG – Les Islanders de New York avaient besoin d’une victoire samedi pour consolider leur place en séries éliminatoires et les Jets de Winnipeg avaient besoin de ces deux points pour garder l’espoir de se qualifier pour les séries d’après-saison.

Les Jets sont parvenus à forcer la prolongation lorsque Bryan Little a compté en avantage numérique avec seulement 2:01 à faire en temps réglementaire, mais John Tavares a marqué le but décisif en fusillade pour procurer un gain de 5-4 aux Islanders au MTS Centre.

New York a profité de la contribution de trois de ses quatre trios alors que Frans Nielsen, Josh Bailey, Matt Martin et Michael Grabner ont compté. Devant le filet, Evgeni Nabokov effectuait 24 arrêts.

Du côté des Jets, Kyle Wellwood a inscrit un doublé, Zach Bogosian a marqué une fois et Ondrej Pavelec a repoussé 29 lancers.

Ces deux équipes n’ont pas participé aux séries de la Coupe Stanley depuis 2007. Pourtant, elles ont offert une prestation digne des séries dans ce gain des Islanders. Les Jets terminaient ainsi un séjour de six rencontres à domicile avec une fiche de 5-0-1 pendant que New York prolongeait sa série de victoires à trois.

« C’est une bonne équipe », a déclaré l’entraîneur des Islanders Jack Capuano au sujet des Jets, qui ont dominé leurs adversaires 43-14 au chapitre des mises en échec. « C’est une des meilleures équipes que nous avons affrontées cette saison. C’était assourdissant et l’ambiance était survoltée. C’est une des parties les plus rapides que j’aie vues. C’était toute une confrontation. »

Brad Boyes des Islanders et Andrew Ladd, le capitaine des Jets, ont capitalisé en tirs de barrage avant que John Tavares vienne clore le débat en déjouant Pavelec entre les jambières. Il s’agissait d’une 14e victoire en 21 rencontres à l’extérieur pour les Islanders, qui présentent maintenant un dossier de 8-0-2 à leurs 10 dernières parties. Les hommes de Capuano étaient d’ailleurs très heureux de quitter Winnipeg avec deux points en banque.

« Il faut juste s’assurer de rester concentrés. On va savourer cette victoire, puis on va s’en aller en Caroline (où les Islanders affronteront les Hurricanes mardi) », a ajouté Capuano.

À la suite de ce revers, les Jets demeurent en neuvième position dans l’Association de l’Est avec 49 points. Ils ont occupé ce rang pendant presque tout le mois d’avril et ils ont été incapables de gagner du terrain malgré une récolte de 11 points sur une possibilité de 12 à domicile. Ils n’accusent qu’un point de retard sur le huitième rang et les Rangers de New York, qui ont toutefois un match en main.

« Notre objectif était d’amasser 10 points [sur 12] », a révélé Wellwood au sujet du séjour à la maison des Jets. « C’est malheureux parce que toutes les équipes que l’on pourchasse gagnent. C'est notre principal problème. »

Les Islanders, qui termineront leur saison avec un périple de cinq parties sur la route, ont dépassé les Sénateurs d’Ottawa pour se hisser au sixième rang avec 53 points, le même total que les Maple Leafs de Toronto. Ottawa affrontait d’ailleurs Toronto samedi soir.

« À cette période de l’année, on veut accumuler le plus de points possible », a expliqué le défenseur des Islanders Travis Hamonic. « Il y aura beaucoup de mouvements d’ici la fin de la saison, même s’il ne reste que trois parties à jouer. On se bat avec Ottawa, on poursuit Toronto et on essaie de rester en avant des équipes derrière nous. »

« On ne se contentera pas de seulement se qualifier pour les séries, a poursuivi Hamonic. On veut se qualifier avec le meilleur classement possible. »

Contrairement aux Islanders et aux Rangers, les Jets peuvent compter sur deux options pour participer aux séries éliminatoires. S’ils rattrapent les Capitals de Washington, qui affrontaient le Canadien de Montréal samedi soir au Centre Bell, ils pourraient s’approprier le titre de la section Sud-Est et ainsi gagner l’avantage de la glace pour le premier tour. Sinon, les Jets devront dépasser les Sénateurs ou les Rangers au classement.

Alors que les Islanders tentaient de conserver leur avance de 4-3, acquise grâce au but de Grabner inscrit avec 10:47 à faire au match, les visiteurs se sont heurtés à un obstacle de taille lorsque Lubomir Visnovsky a été puni pour obstruction avec seulement 2:08 à faire en temps réglementaire. L’entraîneur des Jets, Claude Noel, a profité de ce jeu de puissance pour remplacer Pavelec par un attaquant supplémentaire et Little n’a eu besoin que de sept secondes pour pousser un retour de lancer derrière Nabokov. Les Jets ont donc effacé trois déficits au cours de cette rencontre.

« On jouait pour aller chercher deux points, a déclaré Little. On était désespéré. C’était un geste désespéré et ç’a fonctionné. »

Little a admis qu’il a été surpris de voir Pavelec rappelé au banc alors qu’il restait encore plus de deux minutes à jouer, mais Noel a affirmé que son choix a été motivé par le sort de son équipe.

« On connaissait l’importance de la situation, a expliqué Noel. On voulait égaler le pointage. Un point, c’est mieux que rien, n’est-ce pas? »

Même si les Jets avaient désespérément besoin des deux points cet après-midi, Noel ne croit pas que ses troupes ont perdu un point.

« À mes yeux, on a gagné un point, a-t-il ajouté. On a joué du hockey de rattrapage et ç’a été un match difficile.

« On aurait pu terminer sans le moindre point. On en a eu un, alors passons à autre chose et allons gagner la prochaine partie. On ne calcule pas, on essaie juste de gagner. »

Le deuxième trio des Islanders formé de Bailey, Nielsen et Kyle Okposo a malmené les Jets dès le début, alors que Nielsen a compté en première période. Winnipeg a répliqué par l’entremise de Bogosian. Le capitaine des Jets Andrew Ladd a récolté une mention d’aide sur le but de Bogosian pour ainsi prolonger sa série de matchs avec au moins un point à sept, un sommet personnel.

Environ une minute et demie après le but de Bogosian, Bailey et Okposo ont uni leurs efforts pour redonner les devants à New York. Le filet de Matt Martin à mi-chemin du deuxième engagement a doublé cette avance.

L’attaque équilibrée des Islanders a plu à Capuano.

« L’an dernier et les quelques saisons précédentes, on ne comptait que sur un trio offensif avec celui de Tavares, a admis Capuano. On a commencé à croire en nos capacités à l’attaque et on a réfléchi à ce qu’on faisait avec et sans la rondelle. C’est ce qui est à la base de notre attaque. En ce moment, il faut que les joueurs continuent de produire pour qu’on ait du succès. »

Kyle Wellwood a riposté pour les Jets 40 secondes après le but de Martin. Le deuxième but du match de Wellwood compté 2:57 plus tard créait l’égalité 3-3. C’était la première fois que le centre des Jets comptait deux buts en une partie depuis le 1er avril 2010. La longue remise de Grant Clitsome a trouvé Wellwood à la ligne bleue des Islanders. Wellwood a capté la rondelle, puis il s’est défait de Lubomir Visnovsky et de Thomas Hickey avant de déjouer Nabokov du côté de la mitaine à 13:24.

Au milieu de la troisième période, Grabner a brisé l’égalité de 3-3 avec son 16e filet de la campagne. Colin McDonald a récupéré la rondelle dans le coin droit avant de l’envoyer devant la cage de Pavelec, où Grabner l’a saisie pour la pousser derrière la ligne des buts. Les partisans des Jets, qui avaient été très bruyants jusqu’à présent, se sont alors calmés pendant quelques instants.

« Avant le début de la rencontre, on savait que ce serait une ambiance des séries éliminatoires, a dit Tavares. Ce sont des partisans très passionnés et l’enjeu était grand. Toutes les victoires sont importantes dans la dernière semaine de la saison. Étant donné le classement des deux formations, on savait quel genre de match ce serait, avec plusieurs changements de momentum. On est content de l’avoir emporté malgré les avances qu’on a gâchées. »

 

La LNH sur Facebook