Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le département de la sécurité des joueurs se prépare pour un examen minutieux dans les séries éliminatoires

mercredi 2013-04-17 / 12:30 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Le département de la sécurité des joueurs se prépare pour un examen minutieux dans les séries éliminatoires

Brendan Shanahan ne s’intéresse plus aux statistiques, pas mêmes celles qui le font bien paraître, comme celles qui indiquent que le nombre de suspensions, d’amendes et d’avertissements qu’il a émis cette saison ont considérablement diminué par rapport à la saison dernière.

Selon les chiffres dévoilés par le département de la sécurité des joueurs, Shanahan, le vice-président senior de la sécurité des joueurs et des opérations hockey, a décerné 15 suspensions qui ont totalisé 34 matchs, huit amendes et 15 avertissements après 631 rencontres.

La saison dernière, il avait décerné 22 suspensions totalisant 73 matchs, 17 amendes et 49 avertissements après le même nombre de matchs. Il y a 29 matchs de la saison régulière qui manquent en raison des huit suspensions décernées durant les matchs préparatoires.

« Je suis content que les chiffres soient à la baisse, mais dans ma tête, les équipes se préparent pour les séries éliminatoires et mon personnel se prépare pour ces rencontres », a déclaré Shanahan à LNH.com.

Shanahan admet qu’il se méfie de ce qui l’attend en raison de ce qui s’est passé en première ronde l’année dernière.

Après avoir décerné deux suspensions et deux amendes dans les deux dernières semaines de la saison 2011-12, Shanahan a suspendu neuf joueurs pour un total de 41 matchs et émis une amende de 2500$ en première ronde. Raffi Torres, des Coyotes de Phoenix, s’est vu décerner la grande majorité des matchs car il a été suspendu 25 rencontres pour avoir frappé Marian Hossa, des Blackhawks de Chicago.

La suspension de Torres a par la suite été réduite à 21 matchs.

« Ce n’est pas le moment pour nous de nous taper dans le dos, a affirmé Shanahan. J’ai vécu l’année dernière ce que j’avais toujours connu en tant que joueur, soit que tout change quand on met la rondelle en jeu dans les séries éliminatoires. Donc pour moi, je suis content que les chiffres aient diminué, mais nous nous préparons pour être prêts pour le début des séries éliminatoires afin d’être aussi vigilants que possible. »

Shanahan a déclaré qu’il comprenait ceux qui prétendent qu’il n’a pas été assez vigilant cette saison et que c’est pourquoi les suspensions, les amendes et les avertissements ont diminué.

« Il y a des gens qui peuvent penser que nous sommes trop indulgents, a-t-il dit. Mais, je leur dirais, que les joueurs que nous avons suspendus, nous ont trouvés trop sévères. »

Il a poursuivi en disant qu’il se rend compte que ses décisions évoquent la passion, le bon et le mauvais, mais qu’une partie de son travail consiste à faire la sourde oreille à toutes les critiques et à se concentrer sur sa tâche à accomplir.

« Je comprends que peu importe la décision que je prends, elle sera probablement trop sévère ou trop indulgente selon l’opinion de quelqu’un d’autre, mais c’est à notre département qu’on a demandé de gérer la sécurité des joueurs et nous prenons nos décisions selon les normes que nous avons établies tout au long de la saison », a indiqué Shanahan.

« Je me concentre sur notre travail. Je me concentre sur la sécurité des joueurs. Je me concentre sur le fait que le hockey est toujours un sport robuste et que les joueurs robustes ont le droit d’être robustes. Cette position amènera toujours sa part de scepticisme et de critique, et tout ce qu’on peut vraiment faire est d’accomplir notre travail avec honnêteté et aussi efficacement que possible. »

Ça demeurera l’objectif de Shanahan tant que la coupe Stanley ne sera pas gagnée.

Dupuis n’a pas besoin de Crosby pour marquer

Plusieurs peuvent prétendre que la production de Pascal Dupuis est attribuable au fait qu’il joue avec Sidney Crosby, mais Dupuis totalise neuf points (quatre buts) en six matchs depuis que le capitaine des Penguins de Pittsburgh est à l’écart du jeu en raison d’une fracture à la mâchoire.

« J’ai les mêmes habiletés, a dit Dupuis à LNH.com. Je ne vais pas changer ma façon de jouer à 34 ans. Mais si on parle de confiance, je pense que je n’ai jamais été aussi confiant depuis le début de ma carrière. »

Dupuis a donné le crédit à Crosby pour l’avoir aidé à renforcer cette confiance tout au long de la saison, mais il a admis qu’il avait craint que Jarome Iginla prenne sa place à la droite de Crosby quand les Penguins ont acquis le gros attaquant.

L’entraîneur en chef des Penguins, Dan Bylsma, a rapidement mis fin à sa préoccupation.

« La journée que nous avons acquis Jarome, Dan m’a pris à l’écart et m’a dit : ‘Je sais que tu es préoccupé, ce n’est rien contre toi et ça ne t’affectera pas. Tu vas continuer à jouer avec Sid’, a raconté Dupuis. Il n’a pas perdu de temps pour faire cette déclaration aux médias. C’était très gros, sachant qu’un joueur tout étoile, qu’un marqueur comme Iggy se joignait à nous et qu’il va continuer de me faire jouer sur le même trio. »

Dupuis s’attend d’ailleurs à jouer sur le même trio que Crosby quand ce dernier reviendra au jeu.

 

La LNH sur Facebook